Podcasts sur l'histoire

HMS Espoir (1910)

HMS Espoir (1910)


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

HMS Espoir (1910)

HMS Espérer (1910) était un destroyer de classe Acorn qui a servi avec la deuxième flottille de destroyers de la Grande Flotte en 1914-15 et à Devonport plus tard en 1915, puis avec la cinquième flottille de destroyers en Méditerranée en 1916-18.

Les Espérer a été posé par Swan Hunters le 9 décembre 1909, lancé le 6 septembre 1910 et achevé en mars 1911.

De 1911-14 le Espérer, ainsi que toute la classe Acorn et le destroyer de classe Laferoy HMS Alouette a formé la 2e flottille de destroyers, une flottille entièrement équipée qui faisait partie de la 2e division de la Home Fleet jusqu'en 1912, puis de la première flotte de 1912 à 1914. Au début de la guerre en 1914, la Première Flotte est devenue la Grande Flotte.

En mai 1912 une flottille composée du croiseur Bristol et les destructeurs Zoulou, Amazone, Espoir et nubien visité Manchester, en utilisant le canal maritime pour atteindre la ville.

Le samedi 22 mars 1913, un incendie se déclare sur le Espérer après qu'un tuyau utilisé pour ravitailler le navire à Cromarty se soit détaché, pulvérisant de l'huile dans le mess. L'huile a touché le feu de la cuisine, déclenchant une explosion. Cinq hommes ont été blessés dont Leading Stoker Wilmot et Stoker R. Bickerstaff sont morts plus tard de leurs brûlures.

Les Espérer n'était pas un navire chanceux en 1913. Le 9 mai 1913, il naviguait de Longhope à Kirkwall (tous deux dans les îles Orcades), lorsque le Lt Addison a été emporté par-dessus bord et s'est noyé. Le temps était si féroce que le lieutenant-ingénieur Kelly et la sentinelle du canot de sauvetage ont tous deux perdu connaissance dans des accidents.

En juillet 1914, il était l'un des vingt destroyers de la deuxième flottille, qui faisait partie de la première flotte de la Home Fleet, qui contenait les cuirassés les plus modernes. La deuxième flottille contenait toute la classe de destroyers Acorn ou H.

Première Guerre mondiale

Après le déclenchement de la guerre en août 1915, le Espérer et la classe entière a formé la deuxième flottille de la grande flotte. En novembre 1914, ils avaient été rejoints par le chef de la flottille Fauché. Le 19 février 1915, son navire jumeau Chardonneret a fait naufrage, laissant les dix-neuf survivants dans la flottille. En juin 1915, la flottille contenait les dix-neuf bateaux de la classe Acorn et le destroyer de classe M HMS Lune.

Les Espérer a été endommagé par des coups de vent dans la mer du Nord le 27 décembre 1914 et un de ses membres d'équipage s'est noyé. Cela faisait partie d'un incident beaucoup plus important, qui a également vu les dreadnoughts Monarque et Conquérant entrent en collision, les mettant hors de combat et les destroyers Espoir, Redpole et Rubis tous endommagés par la tempête.

Les Espérer était le premier membre de la classe à quitter la deuxième flottille de destroyers, entamant un processus qui les a lentement vus se déplacer vers le sud, la plupart se terminant à Devonport et plus tard en Méditerranée. En juillet 1915, il fait partie de la dixième flottille de destroyers de la Harwich Force. En août Espérer et Fureur étaient répertoriés comme étant en service détaché dans les eaux territoriales, et en septembre, ils étaient deux des sept membres du groupe (Gland, Comète, Fureur, Espoir, Redpole, Sheldrake et Étancher) qui avait déménagé à Devonport. C'est l'une de ces occasions où la Navy List est quelque peu obscure - ces navires étaient toujours répertoriés avec la 2e flottille de la Grande Flotte, mais comme étant en service détaché en tant que « appels d'offres pour Vif', la base côtière de Devonport.

Le 30 juillet 1915, le Espérer et le Liberté escorté le Aquitaine de Liverpool à la ligne Tuskar-Smalls. Ils sont ensuite retournés à Liverpool, où ils ont été employés pour escorter le transport Commodore sur les trajets nocturnes entre Dublin et Liverpool.

Le 5 mars 1916, elle sauve l'équipage du bateau à vapeur Rothesay¸ qui avait été coulé tôt le même jour.

Le 23 janvier 1917, elle patrouillait au large des côtes de l'Irlande du Sud lorsque U-53 a coulé le vapeur hollandais SS Salland. Les Espérer était assez proche pour voir le signal de détresse et est arrivé vingt minutes après le naufrage pour secourir l'équipage.

En mars 1917, le Espérer est entré en collision avec le ferry de Birkenhead Prenton en mer du Nord. Les Espérer a été endommagé du côté tribord sous la ligne de flottaison.

En septembre 1917, cinq des six navires qui étaient encore à Devonport (Alarme, Vif, Espoir, Martin et Rubis) avait rejoint la 2e flottille pour rejoindre la division nord de la station côtière de l'Irlande, basée à Buncrana. Il était toujours en Irlande en octobre 1917, mais en décembre 1917, il avait rejoint la cinquième flottille de destroyers en Méditerranée.

En janvier 1918, il était l'un des six destroyers de classe H qui se trouvaient en Méditerranée et subissait des réparations à Malte.

En juillet 1918, les navires de la flottille de Malte avaient rejoint la cinquième flottille, basée à Brindisi. De plus, ils avaient finalement été rejoints par le Rapide, qui avait disparu d'Irlande en juin, et est arrivé en Méditerranée en juillet. C'était la première fois depuis juin 1915, lorsque les premiers navires quittèrent la Grande Flotte pour se rendre à Devonport, que tous les navires survivants de la classe Acorn encore en service britannique étaient rassemblés dans la même formation. Cela n'a pas duré longtemps, comme en août 1918 Lyre avait été transféré à Gibraltar.

En novembre 1918, il était l'un des quatorze destroyers de classe H de la cinquième flottille de destroyers, maintenant à Mudros, bien qu'il ne soit pas clair quand il a déménagé dans la mer Égée.

Dans la Navy List de février 1919, il faisait partie de la flottille de destroyers à Malte.

En novembre 1919, il est désarmé en Méditerranée. Elle a ensuite été vendue et mise au rebut.

Carrière en temps de guerre
-Août 1914-Juin 1915 : Deuxième Flottille de destroyers, Grande Flotte
Juillet 1915 : Dixième Flottille de destroyers, Harwich Force
Août 1915 : Service détaché dans les eaux territoriales
Septembre 1915-août 1917- : deuxième flottille de destroyers, Devonport
Septembre 1917-octobre 1917 : deuxième flottille de destroyers, station de la côte d'Irlande, division nord, basée à Buncrana
Décembre 1917-juin 1918 : cinquième flottille de destroyers, Méditerranée
Juillet 1918-août 1918- : cinquième flottille de destroyers, Brindisi
-décembre 1918-février 1919- : Escadron égéen, Mudros

Commandants
Commandant Norton A. Sulivan : septembre 1913-octobre 1914-

Déplacement (standard)

772t

Déplacement (chargé)

970t

Vitesse de pointe

27 nœuds

Moteur

Turbines Parsons à 3 arbres (la plupart de la catégorie)
4 chaudières Yarrow (la plupart de la catégorie)
13 500 shp

Varier

Longueur

246 pieds oa

Largeur

25 pieds 3 pouces à 25 pieds 5,5 pouces

Armement

Deux canons BL Mk VIII de 4 pouces
Deux canons de 12 livres/12cwt
Deux tubes lance-torpilles de 21 pouces

Complément d'équipage

72

Posé

9 décembre 1909

Lancé

6 septembre 1910

Complété

mars 1911

Vendu pour rupture

Février 1920

Livres sur la Première Guerre mondiale | Index des sujets : Première guerre mondiale



Commentaires:

  1. Kigaran

    C'est évident, tu n'as pas tort

  2. Odero

    fortement en désaccord avec la phrase précédente

  3. Wanahton

    C'est dommage que je ne puisse pas parler maintenant - il n'y a pas de temps libre. Je serai libéré - j'exprimerai certainement mon opinion sur cette question.



Écrire un message