Glen Seaborg

Glenn Seaborg, le fils d'Herman Seaborg et de Selma Erickson, est né à Ishpeming, Michigan, le 19 avril 1912. Sa famille était pauvre et il a dû faire ses études universitaires en tant que débardeur, emballeur de fruits et assistant de laboratoire.

Après avoir obtenu son diplôme de l'Université de Californie en 1934, Seaborg a terminé son doctorat. à Berkeley. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Seaborg a travaillé au laboratoire métallurgique de l'Université de Chicago, où il a aidé à développer du plutonium dans des réacteurs à uranium.

En 1946, Seaborg a été nommé professeur de chimie à l'Université de Californie et cinq ans plus tard, il a reçu le prix Nobel pour sa découverte du plutonium. Il poursuit ses recherches sur les éléments transuraniens et aide à identifier le berkelium (1949), le californium (1950), l'einsteinium (1952), le fermium (1953), le mendelevium (1955) et le nobélium (1957).

En 1961, le président John Kennedy nomme Seaborg président de la Commission de l'énergie atomique. Il a également occupé le poste sous Lyndon B. Johnson et Richard Nixon. Seaborg est retourné à l'Université de Californie en 1971.

Mes deux parents étaient suédois. Ma mère, Selma Olivia Erickson, est née à Grängesberg, dans la région méridionale de Dalarna en Suède et est arrivée aux États-Unis (Ishpeming) en 1904, alors qu'elle avait dix-sept ans. Mon père, Herman Theodore Seaborg, est également né à Ishpeming. Ses parents sont venus à Ishpeming dans leur jeunesse et s'y sont rencontrés et se sont mariés.

Ishpeming avait des sections typiques qui étaient presque toutes suédoises et c'était dans l'une d'elles que nous vivions. Comme mon père parlait couramment le suédois et que c'était la langue maternelle de ma mère, la langue suédoise était parlée chez moi comme dans toute cette communauté. J'ai appris à parler et à comprendre le suédois avant d'apprendre l'anglais, mais je crains qu'au cours des années qui ont suivi, ma facilité avec la langue ait diminué.

Les coutumes suédoises de toutes sortes régnaient chez nous. Je me souviens particulièrement bien de la cuisine suédoise que nous avons dégustée lors de notre dîner de Julaften, ou du réveillon de Noël. Le tarif comprenait généralement du smörgåsbord, qui comprenait du sil ou du hareng mariné. L'un des piliers était le lutfisk, qui était toujours servi avec des pommes de terre bouillies et une sauce blanche. Une autre caractéristique était toujours les petits pains et le pain au safran, généralement servis chauds et à base de fruits glacés. Cela faisait partie d'une large gamme de petits pains et de gâteaux, y compris des biscuits au gingembre fabriqués sous la forme de lutins, de porcelets, d'étoiles et d'autres motifs. Un autre composant qui était presque toujours présent était les airelles suédoises, que j'aime toujours autant. Le repas était généralement garni de risgryn, ou riz au lait, qui était garni de cannelle, de crème et de sucre.

J'ai fréquenté les écoles publiques d'Ishpeming jusqu'à l'âge de dix ans et le début de la cinquième année. Ensuite, ma famille, qui comprenait ma sœur cadette Jeanette, a déménagé à Home Gardens, qui fait maintenant partie de South Gate, en Californie (près de Los Angeles). Ce déménagement a été fait en grande partie à la demande de ma mère, qui voulait étendre l'horizon de ses enfants au-delà de la limite des opportunités disponibles à Ishpeming. Cependant, contrairement à Ishpeming, où il aurait eu un emploi garanti à vie, mon père n'a jamais trouvé d'emploi permanent dans son métier en Californie, et notre famille s'est retrouvée dans une situation toujours précaire. Comme la nouvelle subdivision de Home Gardens n'avait pas d'écoles, ma sœur et moi avons voyagé en bus pendant la première année pour fréquenter la Wilmington Avenue Grammar School dans le quartier Watts de Los Angeles. J'ai terminé mes études secondaires jusqu'à la huitième année dans la nouvelle Victoria Avenue Grammar School à House Gardens, sautant quelques semestres avant d'obtenir mon diplôme de huitième année.

Mon père était machiniste. Il avait travaillé pour une entreprise d'extraction de fer, tout comme son père et son grand-père, mais il ne m'a pas fallu longtemps pour me rendre compte que je n'avais aucune aptitude pour le métier de mon père. Je pense que j'étais un bon élève au lycée, mais je n'avais aucun intérêt scolaire particulier. Quand je suis entré au lycée David Atarr Jordan dans le district de Watts, j'ai dû choisir entre un programme commercial et un programme préparatoire à l'université. Ma mère a encouragé le cours commercial; pour elle, c'était la voie vers un travail de col blanc respectable. Mais j'ai emprunté une voie différente et j'ai choisi le programme préparatoire au collège, avec la littérature comme matière principale.

Dans ma première année, j'ai été obligé de suivre un laboratoire de sciences. Parce que mon lycée était petit, la chimie et la physique étaient proposées en alternance et la chimie était l'offre en première année. J'ai eu de la chance que mon premier cours de sciences ait été donné par Dwight Logan Reid, un professeur exceptionnel qui a exercé une forte influence sur moi. M. Reid n'a pas seulement enseigné la chimie, il l'a prêchée. Il a raconté des expériences fascinantes qu'il a eues en tant qu'étudiant en chimie à l'université et, lorsqu'il enseignait, ses yeux s'illuminaient. Son enthousiasme irrépressible, son amour évident pour le sujet et sa capacité à susciter l'intérêt ont captivé mon imagination presque immédiatement.

Je suis entré presque par accident dans le courant principal de ma carrière de scientifique nucléaire. Un jour de 1936, j'ai été soudainement confronté à Jack Livingood, un physicien qui était favorisé par un accès facile au cyclotron de vingt-sept pouces. Il m'a littéralement tendu une cible "chaude", juste bombardée par la machine, et m'a demandé de la traiter chimiquement pour identifier les radio-isotopes qui avaient été produits. Naturellement, j'ai sauté sur l'occasion. L'installation qu'il offrait dans la salle Le Conte n'était guère luxueuse. Les ressources se composaient d'eau du robinet, d'un évier, d'une hotte et d'un petit établi. Avec quelques matériaux essentiels piratés du département de chimie, j'ai effectué la séparation chimique à la satisfaction de Jack. Au cours de ma collaboration avec Livingood, couvrant une période de cinq ans, nous avons découvert un certain nombre de radio-isotopes qui se sont avérés utiles pour les explorations biologiques et les applications médicales. Parmi les isotopes que nous avons découverts figuraient l'iode-131 et le fer-59 et parmi les isotopes utiles que nous avons caractérisés, le cobalt-60. De plus, au cours de cette période, Emilio Segre et moi avons découvert le technétium-99m, qui est finalement devenu l'isotope le plus utilisé pour le diagnostic dans les applications médicales.

Je suis particulièrement fier du rôle que j'ai eu le privilège de jouer sous le président Kennedy dans le cadre de l'obtention du Traité d'interdiction limitée des essais nucléaires, qui interdit aux pays signataires de tester des armes nucléaires dans l'atmosphère, dans l'espace ou sous l'eau. J'étais membre de la délégation du secrétaire d'État Rusk à Moscou en août 1963, pour la signature de ce traité. L'année dernière (décembre 1981) mon livre Kennedy, Khrouchtchev et l'interdiction des tests a été publié. Ceci était basé sur le journal que j'ai tenu lorsque j'étais président de l'AEC. J'espère que ce livre contribuera à la réalisation d'un traité d'interdiction complète des essais qui interdira tous les essais d'armes nucléaires. Et j'ai eu le privilège de collaborer avec le président Johnson pour réduire le niveau de production de matières fissiles pour notre programme de production d'armes nucléaires dans le cadre d'un mouvement concentré vers la limitation des armements dans ce domaine important. Sous la direction du président Johnson et du président Nixon, la Commission de l'énergie atomique a joué un rôle important dans la réalisation du traité de non-prolifération (TNP). Nous avons adopté une position plus ferme et plus agressive selon laquelle les utilisations pacifiques doivent faire l'objet d'inspections et de contrôles appropriés pour garantir qu'elles ne sont pas détournées à des fins d'armement.

L'appel téléphonique qui a changé ma vie est arrivé dans l'après-midi du 9 janvier 1961. L'appel était du président élu John F Kennedy. Il m'a demandé d'accepter le poste de président du Commissariat à l'énergie atomique. En quelques jours, j'ai été plongé dans une nouvelle chimie, celle des événements nationaux et internationaux.

Maintenant cinq présidents américains et un président du Parti soviétique plus tard, il y a à nouveau une opportunité dans le sens où les positions de négociation des deux parties sur un traité d'interdiction complète des essais semblent assez proches. Ce qui constitue un énorme obstacle, c'est une montagne de méfiance et de mauvaise volonté politique. Le fonds de confiance a été cruellement épuisé. Si cela devait changer - et le monde a connu de nombreux revers politiques ces dernières années - un accord interdisant tous les essais nucléaires pourrait suivre.

Un tel accord aujourd'hui pourrait bien ne pas avoir le pouvoir salvateur - d'assurer la stabilité de la course aux armements, de modérer ses coûts et d'empêcher la prolifération des armes nucléaires - qu'un accord similaire aurait eu dans les années 60. Comme l'a souligné Averell Harriman, nous négocions à un niveau plus élevé et plus dangereux. Si nous laissons passer l'occasion présente, cependant, la prochaine, s'il y en a une, sera à un niveau encore plus élevé et encore plus dangereux. L'heure est tardive. Espérons pas trop tard.


Glenn T. Seaborg

Glenn Théodore Seaborg ( / ˈ s iː b ɔːr ɡ / 19 avril 1912 - 25 février 1999) était un chimiste américain dont l'implication dans la synthèse, la découverte et l'étude de dix éléments transuraniens lui a valu une part du prix Nobel de chimie 1951. [3] Son travail dans ce domaine a conduit aussi à son développement du concept d'actinide et l'arrangement de la série d'actinide dans le tableau périodique des éléments.

Seaborg a passé la majeure partie de sa carrière en tant qu'éducateur et chercheur à l'Université de Californie à Berkeley, en tant que professeur et, entre 1958 et 1961, en tant que deuxième chancelier de l'université. [4] Il a conseillé dix présidents américains - de Harry S. Truman à Bill Clinton - sur la politique nucléaire et a été président de la Commission de l'énergie atomique des États-Unis de 1961 à 1971, où il a plaidé pour l'énergie nucléaire commerciale et les applications pacifiques de la science nucléaire. . Tout au long de sa carrière, Seaborg a travaillé pour le contrôle des armements. Il a été signataire du rapport Franck et a contribué au traité d'interdiction limitée des essais, au traité de non-prolifération nucléaire et au traité d'interdiction complète des essais. Il était un défenseur bien connu de l'enseignement des sciences et du financement fédéral de la recherche pure. Vers la fin de l'administration Eisenhower, il était le principal auteur du rapport Seaborg sur la science universitaire, et, en tant que membre de la Commission nationale du président Ronald Reagan sur l'excellence en éducation, il a été un contributeur clé à son rapport de 1983 « Une nation à Risque".

Seaborg était le principal ou co-découvreur de dix éléments : le plutonium, l'américium, le curium, le berkelium, le californium, l'einsteinium, le fermium, le mendelevium, le nobelium et l'élément 106, qui, de son vivant, fut nommé seaborgium en son honneur. Il a également découvert plus de 100 isotopes d'éléments transuraniens et est crédité d'importantes contributions à la chimie du plutonium, à l'origine dans le cadre du projet Manhattan où il a développé le processus d'extraction utilisé pour isoler le combustible au plutonium pour la deuxième bombe atomique. Au début de sa carrière, il a été un pionnier en médecine nucléaire et a découvert des isotopes d'éléments ayant d'importantes applications dans le diagnostic et le traitement de maladies, notamment l'iode-131, qui est utilisé dans le traitement des maladies de la thyroïde. En plus de ses travaux théoriques sur le développement du concept des actinides, qui plaçait la série des actinides sous la série des lanthanides sur le tableau périodique, il a postulé l'existence d'éléments super-lourds dans la série des transactinides et superactinides.

Après avoir partagé le prix Nobel de chimie 1951 avec Edwin McMillan, il a reçu environ 50 doctorats honorifiques et de nombreux autres prix et distinctions. La liste des choses nommées d'après Seaborg va de l'élément chimique seaborgium à l'astéroïde 4856 Seaborg. Il était un auteur prolifique, écrivant de nombreux livres et 500 articles de revues, souvent en collaboration avec d'autres. Il a déjà été répertorié dans le Livre Guinness des records du monde comme la personne avec la plus longue entrée dans Qui est qui en Amérique.


Glenn Seaborg (1912 - 1999)

Glenn Seaborg est né dans le Michigan le 19 avril 1912 et a obtenu son doctorat. à Berkeley en chimie en 1937. Il est surtout connu pour avoir découvert l'élément plutonium avec Edwin McMillan, en février 1941. En 1939, le Dr Seaborg a été nommé instructeur en chimie à Berkeley, où il a été promu professeur adjoint en 1941, et à professeur de chimie en 1945. En 1946, il a également pris la responsabilité de diriger la recherche chimique nucléaire au Lawrence Radiation Laboratory, exploité pour la Commission de l'énergie atomique par l'Université de Californie. En 1942, il épouse Helen Griggs, alors secrétaire d'Ernest O. Lawrence.

Seaborg a obtenu un congé de Berkeley de 1942 à 1946, période au cours de laquelle il a dirigé les travaux sur le plutonium du projet Manhattan au laboratoire métallurgique de l'Université de Chicago. Il a dirigé l'équipe chargée de concevoir le procédé chimique de séparation, de concentration et d'isolement du plutonium. Ce procédé a été utilisé à l'usine pilote, à Clinton Engineer Works, sur le site d'Oakridge et à l'usine de production de Hanford.

Seaborg est surtout connu pour avoir découvert en février 1941, avec Edwin McMillan, l'élément plutonium et tous les autres éléments transuraniens jusqu'à l'élément 102. Lui et ses collègues sont également responsables de l'identification de plus de 100 isotopes d'éléments dans le tableau périodique. Il est également l'auteur du concept actinide de la structure électronique des éléments lourds, qui a démontré comment les éléments lourds s'intègrent dans le tableau périodique et ainsi démontré leurs relations avec les autres éléments. Lui et McMillan ont partagé le prix Nobel de chimie 1951 pour la recherche sur les éléments transuraniens.

De 1954 à 1961, il a été directeur associé de LRL et, la même année, il a été nommé par le président Truman pour être membre du premier comité consultatif général de l'AEC, poste qu'il a occupé jusqu'en 1950. En 1958, il a été nommé chancelier de l'Université de Californie à Berkeley, dans laquelle il a exercé ses fonctions jusqu'à sa nomination par le président Kennedy à l'AEC en 1961, date à laquelle il a été nommé président de la Commission. De 1959 à 1961, il a également été membre du comité consultatif scientifique du président. Il a été président de l'AEC jusqu'en 1971, faisant campagne pour l'utilisation pacifique de l'énergie atomique et contre les essais d'armes nucléaires.

Seaborg et ses collègues ont pu créer 9 autres nouveaux éléments transuraniens (américium, curium, berkelium, californium, einsteinium, fermium, mendelevium, nobelium et élément 106). En août 1997, l'élément 106 a été nommé en son honneur, seaborgium (Sg). C'était la première fois qu'un élément était nommé pour une personne vivante. Il est décédé le 25 février 1999.


Valeur nette de Glenn T. Seaborg

Valeur nette estimée : 1 à 2 millions de dollars

La valeur nette de Glenn T. Seaborg a considérablement augmenté. La plus grande richesse de Glenn T. Seaborg vient d'être un chimiste à succès. Nous avons estimé la valeur nette, l'argent, le salaire, le revenu et les actifs de Glenn.

Valeur nette1 à 2 millions de dollars
Un salaireÀ l'étude
VoituresPas disponible
Source de revenuChimiste
Résidence Kielce
Entreprise Pas disponible
Investissements À l'étude
Source de revenuChimiste
Statut de vérificationNon vérifié

Glenn Seaborg

Glenn Seaborg (1912-1999) était un chimiste nucléaire américain et lauréat du prix Nobel de chimie en 1951.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, une grande partie des recherches de Seaborg visait à comprendre la chimie du plutonium. En février 1941, Seaborg et ses collègues ont produit du plutonium 239 grâce au bombardement d'uranium. Cette réalisation expérimentale s'est avérée être une contribution majeure dans la compréhension des physiciens de la fission atomique.

Le 28 mars 1941, Seaborg, le physicien Emilio Segre et le chimiste de Berkeley Joseph W. Kennedy ont pu démontrer que le plutonium subissait une fission avec des neutrons lents, une distinction importante qui était cruciale pour les décisions prises dans la direction des recherches du projet Manhattan. Seaborg a également aidé à développer le processus d'extraction utilisé pour isoler le combustible au plutonium de la bombe "Fat Man".

En 1942, Seaborg rejoint la division de chimie du laboratoire métallurgique de l'Université de Chicago. Seaborg était chargé de déterminer comment extraire et isoler le plutonium de l'uranium. Son travail a été développé en procédés industriels pour produire du plutonium à Hanford, WA.

Contributions scientifiques

Seaborg était le principal ou co-découvreur de 10 éléments. Il a reçu des brevets pour l'élément américium et le curium.

Après la guerre, Seaborg est retourné à Berkeley en tant qu'universitaire tout en dirigeant le Lawrence Radiation Laboratory, qui fait partie de la Commission de l'énergie atomique des États-Unis. Il a reçu le prix Nobel de chimie pour ses « découvertes dans la chimie des éléments transuraniens ». Il a été membre du comité consultatif général de la Commission de l'énergie atomique jusqu'en 1960. De 1958 à 1961, il a été chancelier de Berkeley terme a ouvert la voie au Free Speech Movement du milieu des années 1960.

Au cours de l'administration Eisenhower, il a été membre du Comité consultatif scientifique du président et est devenu président de la Commission de l'énergie atomique de 1961 à 1971. Pendant son mandat, il a fait partie de l'équipe de négociation du traité d'interdiction des essais limité entre les États-Unis, le Royaume-Uni et URSS. Seaborg a également influencé l'administration du président Johnson à poursuivre le traité de non-prolifération nucléaire et a été appelé en tant que conseiller nucléaire du président Nixon.


Inhaltsverzeichnis

Glenn Seaborg studierte an der University of California, Los Angeles (Bachelor 1934) et an der University of California, Berkeley, wo er 1937 promovierte. Hier wurde er 1939 Instructeur, 1941 Professeur assistant et 1945 Professeur der Chemie. Ab 1971 hatte er den Rang eines Professeur d'université. 1958 bis 1961 guerre er Kanzler der Universität.

Er entdeckte über 100 Isotope chemischer Elemente und war an der Entdeckung der Transurane beteiligt. Er war einer der Mitunterzeichner des Franck-Reports, der sich gegen die Anwendung der Atombombe im Krieg gegen Japan aussprach.

1942 héritier Seaborg die Sekretärin Helen Griggs. Wegen des Krieges in Eile, stiegen sie in Nevada aus dem Zug von Los Angeles nach Chicago, um zu heiraten. Es stellte sich aber heraus, dass der Ort, wo sie ausgestiegen waren, kein Standesamt hatte. Sie mussten daher mit einem Postlastwagen in die nächste Stadt fahren. Seaborg hatte mit Helen sechs Kinder und begeisterte sich für Sport Golf war sein liebstes Hobby. De 1961 à 1971 guerre er Vorsitzender der United States Atomic Energy Commission.

1998 erlitt er einen Schlaganfall und starb am 25. Février 1999 à Lafayette en Kalifornien. Seine 90 Tagebücher werden in der Library of Congress aufbewahrt.

1951 erhielt er zusammen mit dem Physiker Edwin Mattison McMillan den Nobelpreis für Chemie „für ihre Entdeckungen in der Chemie der Transuranelemente“.

1980 führte er als erster die Transmutation von Bismut zu Gold durch, ein Ziel, das Alchemisten auf der Suche nach dem Stein der Weisen jahrhundertelang vergeblich zu erreichen versuchten.

Neben der höchsten Auszeichnung, dem Nobelpreis, erhielt Seaborg viele weitere Anerkennungen, einschließlich ungefähr 20 Ehrendoktorwürden, etlicher Medaillen und einer Ehrenmitgliedschaft in der Chemical Society à Londres.

Das chemische Element 106 (früher Unnilhexium) erhielt zu seinen Ehren im Jahr 1997 den Namen Seaborgium (Sg). Seaborg ist der erste Mensch, der noch lebte, als ein Element nach ihm benannt wurde. Siehe auch : Elementnamensgebungskontroverse.

Zum Zeitpunkt der Benennung des Elements 106 nach ihm merkte die Zeitschrift Discover an, es wäre nun möglich einen Brief an ihn zu adressieren, nur unter Verwendung von chemischen Elementen: Seaborgium, Lawrencium (für das Lawrence Berkeley Laboratorium), an derkkele , Californium, Américium.

Seit 1948 war er Mitglied der National Academy of Sciences, 1952 wurde er in die American Philosophical Society et 1958 in die American Academy of Arts and Sciences gewählt. 1959 erhielt er den Enrico-Fermi-Preis et 1991 die National Medal of Science. 1959 wurde er Ehrenmitglied (Membre honoraire) der Société royale d'Édimbourg. [1] 1968 wurde er als korrespondierendes Mitglied in die Bayerische Akademie der Wissenschaften aufgenommen. Seaborg war ab 1973 Mitglied der Deutschen Akademie der Naturforscher Leopoldina. [2] 1985 wurde er zum auswärtigen Mitglied ("Membre étranger") der Royal Society gewählt. [3]

Die Glenn T. Seaborg Medal der UCLA für herausragende Leistungen in Chemie und Biochemie ist nach ihm benannt under war 1987 der erste Preisträger. Ihm zu Ehren wird der Glenn T. Seaborg Award for Nuclear Chemistry der American Chemical Society seit 1955 déjà pris.


Glenn Théodore Seaborg

Glenn Théodore Seaborg, en suédois Glenn Teodor Sjöberg (Ishpeming, 19 avril 1912 – Lafayette, 25 février 1999), è stato un chimico statunitense.

Glenn Theodore Seaborg a scoperto, con i suoi collaboratori, dieci nuovi elementi chimici ottenuti artificialmente mediante radiazioni Nucleari e detti elementi transuranici, perché aventi numeri atomici superiori a quello dell'uranio (n. 92).

Nel 1940, con il fisico Edwin McMillan, sintetizzò e isolò il plutonio (n. 94). Continuando le ricerche, Seaborg sintetizzò e isolò con metodi radiochimici

Per opera di altri ricercatori fu poi la volta del mendelevio (n. 101), del nobelio (n. 102), del laurenzio (n. 103), del rutherfordio (n. 104).

Degli elementi transuranici, che sono tutti prodotti artificialmente, solo il plutonio è stato preparato su larga scala (per bomb atomiche e reattori Nucleari), mentre di alcuni altri sono state ottenute quantità appena pesabili e di altri qualche milione di atomi. Inoltre, molti elementi transuranici si disintegrano in tempi brevissimi.

Nel 1951 divise con il suo collaboratore McMillan il premio Nobel per la Chimica per la scoperta dei primi 5 elementi transuranici e fu poi nominato Presidente della Commissione per l'energia atomica. È da molti considerato il fondatore della moderna chimica Nucleare. A lui è stato dedicato l'elemento sintetico seaborgio (n. 106), noto precedentemente come unnilhexium. Conte scelta fu estremamente controversa, poiché all'epoca Seaborg era ancora vivo. Egli, in virtù di ciò, è il primo ed unico scienziato a cui è stato dedicato un elemento chimico mentre era ancora in vita.


Glenn Seaborg Wiki, Biographie, Valeur nette, Âge, Famille, Faits et plus

Vous y trouverez toutes les informations de base sur Glenn Seaborg. Faites défiler vers le bas pour obtenir les détails complets. Nous vous expliquons tout sur Glenn. Commander Glenn Wiki Âge, Biographie, Carrière, Taille, Poids, Famille. Soyez informé avec nous de vos célébrités préférées. Nous mettons à jour nos données de temps en temps.

BIOGRAPHIE

Lauréat du prix Nobel de chimie 1951 pour sa découverte du plutonium et du transuranium, plus lourd que l'uranium. Il a également été président de la Commission de l'énergie atomique des États-Unis de 1961 à 1971. Glenn T. Seaborg est un chimiste bien connu. Glenn est né le 19 avril 1912 à Ishpeming, MI.Glenn est l'une des célébrités célèbres et tendance qui est populaire pour être chimiste. En 2018, Glenn Seaborg a des années. Glenn Seaborg est membre de la célèbre Chimiste liste.

Wikifamouspeople a classé Glenn Seaborg parmi la liste des célébrités populaires. Glenn Seaborg est également répertorié avec les personnes nées le 19 avril 2012. L'une des précieuses célébrités répertoriées dans la liste des chimistes.

On ne sait pas grand-chose sur Glenn Education Background & Childhood. Nous vous mettrons à jour bientôt.

Des détails
Nom Glenn Seaborg
Âge (à partir de 2018)
Métier Chimiste
Date de naissance 19-avr-12
Lieu de naissance Ishpéming, MI
Nationalité Ishpéming

Valeur nette de Glenn Seaborg

La principale source de revenus de Glenn est le chimiste. Actuellement, nous n'avons pas assez d'informations sur sa famille, ses relations, son enfance, etc. Nous mettrons à jour bientôt.

Valeur nette estimée en 2019 : 100 000 $ à 1 M$ (environ)

Glenn Âge, taille et poids

Les mensurations, la taille et le poids de Glenn ne sont pas encore connus, mais nous mettrons à jour bientôt.

Relations familiales et amplifiées

On ne sait pas grand-chose de la famille Glenn et des relations. Toutes les informations sur sa vie privée sont dissimulées. Nous vous mettrons à jour bientôt.

Les faits

  • L'âge de Glenn Seaborg est . à partir de 2018
  • L'anniversaire de Glenn est le 19-avril-12.
  • Signe du zodiaque : Bélier.

-------- Merci --------

Opportunité d'influenceur

Si vous êtes un modèle, Tiktoker, un influenceur Instagram, un blogueur de mode ou tout autre influenceur des médias sociaux, qui cherche à obtenir des collaborations étonnantes. Ensuite vous pouvez rejoignez notre Groupe Facebook nommé "Les influenceurs rencontrent les marques". C'est une plate-forme où les influenceurs peuvent se rencontrer, collaborer, obtenir des opportunités de collaboration de marques et discuter d'intérêts communs.

Nous connectons les marques aux talents des médias sociaux pour créer un contenu sponsorisé de qualité


Glenn T. Seaborg

Glenn Theodore Seaborg est né à Ishpeming, Michigan, le 19 avril 1912. À l'âge de 10 ans, il a déménagé avec sa famille en Californie. En 1929, il a obtenu son diplôme à la David Starr Jordan High School de Los Angeles en tant que major de sa classe.

Il est entré à l'Université de Californie à Los Angeles en 1929 et a obtenu son doctorat. en chimie de l'Université de Californie, Berkeley, en 1937. De 1937 à 1939, il a été l'assistant personnel de laboratoire de feu G. N. Lewis, avec qui il a publié un certain nombre d'articles scientifiques. En 1939, le Dr Seaborg a été nommé professeur de chimie à l'Université de Californie à Berkeley, où il a été promu professeur adjoint en 1941, et professeur de chimie en 1945. En 1946, il a également pris la responsabilité de la direction de la chimie nucléaire. chercheur au Lawrence Radiation Laboratory, exploité pour la Commission de l'énergie atomique par l'Université de Californie de 1954 à 1961, il a été directeur associé de LRL. La même année, il a été nommé par le président Truman pour être membre du premier comité consultatif général de l'AEC, poste qu'il a occupé jusqu'en 1950. En 1958, il a été nommé chancelier de l'Université de Californie à Berkeley. À ce titre, il a servi jusqu'à sa nomination par le président Kennedy à la Commission de l'énergie atomique en 1961, date à laquelle il a été nommé président de la Commission. Son mandat expire en 1968. De 1959 à 1961, il a également été membre du Comité consultatif scientifique du Président. Le Dr Seaborg a obtenu un congé de l'Université de Californie de 1942 à 1946, période au cours de laquelle il a dirigé les travaux sur le plutonium du projet Manhattan au Laboratoire métallurgique de l'Université de Chicago. Il a été co-découvreur du plutonium et de tous les autres éléments transuraniens à travers l'élément 102.

En plus de la découverte d'éléments transuraniens, le Dr Seaborg et ses collègues sont responsables de l'identification de plus d'une centaine d'isotopes d'éléments dans le tableau périodique. Il est également l'auteur du concept actinide de structure électronique des éléments lourds. À cet égard, le Dr Seaborg a démontré que les éléments lourds forment une série "de transition" d'éléments actinides d'une manière analogue à la série de terres rares d'éléments lanthanides. Le concept montrait comment les éléments lourds s'inséraient dans le tableau périodique et démontrait ainsi leurs relations avec les autres éléments.

L'ensemble des informations rassemblées dans le laboratoire du Dr Seaborg a permis de prédire les caractéristiques radioactives de nombreux isotopes d'éléments encore introuvables. Sous la direction du Dr Seaborg, également, de nouveaux ensembles de méthodologies et d'instruments ont été développés et sont devenus une pierre angulaire de la chimie nucléaire moderne. Le Dr Seaborg est l'auteur d'environ 200 articles scientifiques, dont un certain nombre d'examens complets et de compilations dans des publications scientifiques. Il est également auteur et co-auteur de plusieurs ouvrages sur la chimie et les éléments.

Les honneurs incluent : en 1947 nommé comme l'un des 10 jeunes hommes exceptionnels d'Amérique par la Jeune Chambre de Commerce des États-Unis 1947 récipiendaire du prix de l'American Chemical Society en chimie pure 1948 John Ericsson Gold Medal par l'American Society of Swedish Engineers 1948 Nichols Medal of the New Section York de l'American Chemical Society 1953 Prix John Scott et médaille de la ville de Philadelphie 1957 Médaille Perkin de la section américaine de la Society of Chemical Industry 1959 Prix Enrico Fermi de la Commission de l'énergie atomique pour son travail exceptionnel dans le domaine de la chimie nucléaire et pour son leadership dans les affaires scientifiques et éducatives en 1962, nommé Suédois américain de l'année par l'Ordre Vasa d'Amérique, Stockholm 1963 Médaille Franklin du Franklin Institute, Philadelphie.

Le Dr Seaborg était membre honoraire de la Chemical Society of London et de la Royal Society of Edinburgh. Il a été membre de l'American Institute of Chemists, de la New York Academy of Sciences, de la California Academy of Sciences, de l'American Physical Society et de l'American Association for the Advancement of Science. Il était membre de l'Académie nationale des sciences, de l'Académie américaine des arts et des sciences, de la Société royale des arts d'Angleterre et de l'Académie royale suédoise des sciences de l'ingénieur.

Les diplômes honorifiques décernés au Dr Seaborg comprennent des doctorats en sciences de l'Université de Denver, 1951 Gustavus Adolphus College, 1954 Northwestern University, 1954 Université de Notre Dame, 1961 Ohio State University, 1961 Florida State University, 1961 Université du Maryland, 1961 Temple Université, 1962 Université de Tulane, 1962 Drexel Institute of Technology, 1962 Université de Georgetown, 1962 Université de l'État de New York, 1962 Mundelein College, 1963 et Trinity College, 1963 diplôme de docteur en droit de l'Université du Michigan, 1958 et Université du Massachusetts, 1963, le grade de docteur en lettres humaines du Northern Michigan College, 1962, le grade de docteur en service public de l'Université George Washington, 1962 et le grade de docteur en administration publique de l'Université de Puget Sound, 1963.

En 1942, le Dr Seaborg épousa Helen L. Griggs, alors secrétaire du regretté Dr Ernest O. Lawrence (lauréat du prix Nobel de physique 1939). Ils ont six enfants : Peter (né en 1946), Lynne (né en 1947), David (né en 1949), Stephen (né en 1951), John Eric (né en 1954) et Dianne (né en 1959). Son passe-temps principal était le golf, mais il suivait également d'autres sports avec intérêt. De 1953 à 1958, il a été représentant sportif de la faculté de l'Université de Californie (Berkeley).


Valeur nette de Glenn T. Seaborg

Valeur nette estimée : 1 à 2 millions de dollars

La valeur nette de Glenn T. Seaborg a considérablement augmenté. La plus grande richesse de Glenn T. Seaborg vient d'être un chimiste à succès. Nous avons estimé la valeur nette, l'argent, le salaire, le revenu et les actifs de Glenn.

Valeur nette1 à 2 millions de dollars
Un salaireÀ l'étude
VoituresPas disponible
Source de revenuChimiste
Résidence Kielce
Entreprise Pas disponible
Investissements À l'étude
Source de revenuChimiste
Statut de vérificationNon vérifié
List of site sources >>>


Voir la vidéo: Glenn Seaborg: Shaking Up the Periodic Table (Janvier 2022).