Podcasts sur l'histoire

Contient des photographies de la gare d'ayers - Histoire

Contient des photographies de la gare d'ayers - Histoire



Ayeurs


Gordon Campbell

Gorden Sunderland Campbell est né le 5 juillet 1905. Après avoir servi comme colonel de l'armée américaine, il était un agent contractuel de la Central Intelligence Agency basé à la station de la CIA à Miami, de JM/WAVE. Selon Bradley E. Ayers, Campbell était un proche collaborateur de Theodore Shackley.

Rudy Enders, un officier à la retraite de la CIA, affirme que Campbell a aidé l'agence à transporter des guérilleros anti-castristes à travers le détroit de Floride.

La photographie que Shane O'Sullivan revendique montre Gordon Campbell et George
Joannides à l'Ambassador Hotel le soir de l'assassinat de Robert F. Kennedy. Le journaliste Jefferson Morley qui a découvert l'histoire de Joannides - et les seules photos authentifiées connues de Joannides - affirme avec force et sans équivoque que ni Gordon Campbell ni George Joannides ne sont les hommes représentés sur cette photographie. Morley note que Campbell est décédé en 1962 et qu'il n'y a aucune preuve corroborée que Joannides était à Los Angeles en juin 1968.

Dans une lettre envoyée à John R. Tunheim en 1994, Bradley E. Ayers a affirmé que neuf personnes basées à JM/WAVE "ont une connaissance opérationnelle intime des circonstances entourant l'assassinat" de John F. Kennedy. Ayers a nommé Gorden Campbell, Grayston Lynch, Theodore Shackley, Felix Rodriguez, Thomas Clines, David Morales, Rip Robertson, Edward Roderick et Tony Sforza comme les hommes qui avaient cette information.

Bradley E. Ayers a été interviewé par Jeremy Gunn de l'Assassination Records Review Board en mai 1995. Selon Gunn : &ldquoAyers prétend avoir trouvé au cours de son travail d'enquête privée, un témoin crédible qui peut mettre David Morales à l'intérieur de l'Ambassador Hotel à Los Angeles dans la nuit du 5 juin 1968 (assassinat de RFK).

En recherchant un documentaire, Shane O'Sullivan a découvert un film d'actualité de l'Ambassador Hotel le jour de l'assassinat de Robert F. Kennedy. Bradley E. Ayers et d'autres personnes qui les connaissaient, ont identifié David Sanchez Morales, Gordon Campbell et George Joannides comme étant trois hommes à l'hôtel ce jour-là. Un article sur cette histoire est paru dans Le gardien et sur BBC Newsnight le 20 novembre 2006.

David Talbot et Jefferson Morley ont fait des recherches sur cette histoire en 2007. Ils ont rapporté que : « Il s'avère que Gordon Campbell n'était pas le chef de station adjoint dans l'opération de la CIA à Miami, comme l'a rapporté O'Sullivan. Selon Rudy Enders, un officier à la retraite de la CIA, et deux autres personnes qui le connaissaient. Il ne pouvait pas avoir été sur les lieux de l'assassinat de Bobby Kennedy le 5 juin 1968 car il est décédé en 1962. Le certificat de décès de Campbell, qui l'identifiait comme un "conseiller maritime", indique qu'il est décédé le 19 septembre 1962."


Contient des photographies de la gare d'ayers - Histoire

En plus de réimpression de photographies historiques à partir de nos archives, la Société a créé un certain nombre d'objets originaux à vendre. Nous proposons des livres, des cartes postales, des aimants, des guides de recherche, des livres à colorier, des reproductions de cartes et des gravures. De nouveaux articles sont toujours créés et sont disponibles à la vente sur notre site Web et lors de tous nos événements.

Vous pouvez obtenir n'importe lequel de ces articles lors de nos événements, par la poste ou en ligne. Nous avons également une boutique en ligne chez Cafe Press où il y a beaucoup d'autres articles à vendre. (Les éléments marqués d'un TE inclure des informations sur Thomas Edison, notre résident le plus célèbre.)

POUR NOTRE MAGASIN D'HISTOIRE LOCALE EN LIGNE, CLIQUEZ SUR L'IMAGE CI-DESSOUS !

POUR NOS FORMULAIRES DE COMMANDE PAR COURRIER, VOIR CI-DESSOUS !

Cliquez sur le numéro de l'article pour un bon de commande par la poste:

Numéro d'article Description Prix

000 Salutations de Metuchen & Edison $40

La Metuchen-Edison Historical Society est fière d'offrir sa nouvelle publication Greetings from Metuchen and Edison, une aventure anecdotique d'un siècle en cartes postales et éphémères. Sortie en octobre 2015, cette publication originale de la société historique comprend plus de 300 images en couleur sur 150 pages. Les images sont annotées de manière divertissante et offrent une visite guidée animée à travers notre histoire locale au moyen de vues de cartes postales et de souvenirs des collections privées et de la Société. Ce livre est un cadeau idéal pour les fans d'histoire locale et les deltiologues ! Plus 5,75 $ d'expédition

001 Des miettes de réconfort $4.00

Reproduction d'un livre de cuisine de 1888 avec une histoire de Metuchen

& ses églises par le révérend JG Mason. Aussi une recette pour cuisiner

maris, ainsi que des publicités d'entreprises locales.

002 Journées de l'enfance dans le vieux Metuchen 3e impression de 15,00 $

ce livre classique sur Metuchen des années 1870 à

les années 1920. Par le Dr David Trumbull Marshall. Comprend

souvenirs de Menlo Park et Thomas Edison. TE

Épuisé n'est plus en stock 2-2020 Nous travaillons sur une édition mise à jour du livre.

003 Images d'Amérique Edison $19.00

Par Stacy Spies. Avec plus de 250 photographies ce livre

capture l'histoire des gens et de la communauté.

Sont inclus des photographies de Thomas Edison, Menlo Park,

Camp Klimer, Arsenal Raritan. TE

004 Images d'Amérique Metuchen $19.00

Par Stacy Spies. Contenant plus de 250 images de Metuchen

dont plusieurs de J. Lloyd Grimstead. Main St., chemins de fer,

photographies d'églises, de policiers et de pompiers.

005 Images de Ford américaines $19.00

Par : Jean Bulla. Photographies et descriptions de la vie

dans la section Fords de Woodbridge.

Épuisé N'est plus en stock 4-2011

006 Images de la lutte contre les incendies d'Amérique Edison $19.00

Par Eugene A. Enfield Jr. Des centaines de photographies de

Les pompiers d'Edison, leur équipement, et en action !

Raritan Engine Co.# I, Raritan Engine Co. #2, Bénévole Edison

Fire Co. #1, H.K. Volunteer Fire Co., Oak Tree Volunteer

Compagnie d'incendie TE

007 Images d'Amérique Lehigh Valley Railroad $20.00

Par Ralph Heiss. Photographies de la vallée de Lehigh

Chemin de fer à travers le New Jersey. Y compris les lieux dans

Metuchen et Edison. Épuisé N'est plus en stock 4-2011

008 Guide d'Edison $5.00

Par Ian Durand, April Cormaci et le Centre for Community

Renouvellement. Ce guide complet d'Edison contient des cartes

indiquant l'emplacement des équipements publics, des écoles, des sites historiques,

parcs et groupes communautaires. TE

009 Recherche de l'histoire de votre maison $15.00

Ce grand cahier d'exercices regorge d'informations sur la façon de

découvrez l'histoire de votre maison. Des styles architecturaux

à la recherche d'actes, ce livre a tout pour plaire. De notre ancien 2006

Maison atelier. Épuisé N'est plus en stock 2-2020

010 Comment rechercher une maison livret 1,00 $

011 Affiche de chariot de Toonerville $3.00

(14" w X 21" h) Une photo et une description de la voiture

chariot qui descendait la rue Main à Metuchen jusqu'en 1922.

012 1876 ​​Carte du canton de Raritan TE $3.00

(18" l X 25" h) Comprend une carte d'insertion montrant le Menlo

Quartier du parc avant l'arrivée de Thomas Edison. Épuisé Non Plus en stock 2-2020

013 Carte de Metuchen 1868 $3.00

014 Franklin School Fine Art Print $20.00

Par Edward Wetzel. Une estampe du vieux Metuchen

Lycée qui se tenait sur l'avenue Middlesex jusqu'aux années 1990.

015 Cartes de correspondance (Boîte de 12 cartes 4 de chaque maison) 5,00 $

DeMott/Henning House, 1901 (n'existe plus)

Maison Mary Wilkins Freeman. Lake Ave. (n'existe plus)

280 Amboy Ave. (la structure est antérieure à la guerre d'indépendance)

Domaine des Robins. Woodbridge Ave. 1800's (site actuel de Redfield

016 Carte postale : Maison Allen-Ayers, Metuchen (B&W). 1,00 $

017 Carte postale : Abreuvoir à chevaux, Metuchen (B&W). 1,00 $

018 Carte postale : Pennsylvanie Railroad Station (B&W) 1,00 $

019 Carte postale : Maison Shotwell (N&B) 1,00 $

020 Carte postale : Église St. James (N&B) 1,00 $

021 Carte postale : Laboratoire de Thomas Edison, Menlo Park. TE $1.00

022 Carte postale New Jersey Turnpike (Couleur) 1,00 $

023 Livre de coloriage de Metuchen Architecture $6.00

024 Sortie 10 un livre de Tom Cheche. 16,00 $

Un récit amusant de mon enfance à Metuchen dans les années 50 et 60.

025 Les réflexions de Martypar Marty Jessen

026 Trou dans le beignetpar Alan Hansen 10,00 $

Épuisé N'est plus en stock 2-2020

027 Nannygoats la première décennie (2003-2013) $25.00


Poires au Texas : les vieux favoris

Les poires sont de vieux favoris parmi les producteurs de fruits de basse-cour du Texas et, avec la popularité croissante de l'exemption agricole «Faune sauvage», ont même leur place sur de nombreuses propriétés rurales en tant que source de nourriture pour la faune. Cerfs, opossums, ratons laveurs, écureuils - même les porcs - se rassembleront pour se régaler de poires. Les écureuils sont connus pour ne pas attendre que les fruits mûrissent. Pratiquement dès que les poires sont de la taille d'une bille, ils essaieront chaque jour quelques échantillons verts supplémentaires. Les poires sont fiables et suffisamment résistantes pour être plantées et laissées à elles-mêmes dans les broussailles ou en bordure des zones de pâturage dans de nombreuses circonstances après un an ou deux d'arrosage soigneux pour les aider à s'établir.

Les poires fleurissent abondamment au printemps avec des fleurs blanches fragiles mais décoratives, suivies de fruits comestibles, à moins qu'un pollinisateur approprié ne fasse défaut.

Plusieurs fois, les emplacements des anciennes fermes sont révélés à travers les poiriers qui se trouvent encore autour du site de l'ancienne maison, souvent en conjonction avec d'autres survivants, tels que les « lis de fossé » (Crinum bulbispermum) et les myrtes de crêpe. Les descriptions des poires suivantes peuvent aider à identifier les vieux arbres qui sont encore présents dans les cours et les paysages ruraux.

Une ancienne variété de poire bien connue est Le Conte - qui est considérée comme un hybride entre la poire des sables chinoise et une poire européenne, avec une filiation similaire à la Kieffer, à laquelle elle ressemble beaucoup à la fois dans l'arbre et dans le fruit. L'horticulteur Charles Downing croyait que la poire LeConte était arrivée à un Major Le Compte (ou Le Conte) en tant que semis de poire des sables chinois provenant d'une grande pépinière, peut-être de la pépinière Prince's Flushing. Le major a évidemment transporté l'arbre de Philadelphie en Géorgie vers 1850 et il est finalement devenu populaire dans les régions chaudes du sud aux sols légers. Les fruits doivent être récoltés dès leur maturité.

L'arbre est de taille moyenne, un producteur vigoureux et un porteur régulier. Le livre, 'The Pears of New York, Report of the New York Agricultural Experiment Station, 1921', décrit ses branches comme fortement en zig-zag, de couleur brun-rouge mêlé de vert et recouvertes d'une "peau d'écharpe" (cuticule- comme des excroissances à la surface de la peau) et des lenticelles surélevées (les "taches" typiques trouvées le long de l'écorce des branches de poirier). Les fruits jaune crème en forme de cloche mûrissent assez tard dans la saison. Le Conte est considéré comme une bonne poire pour le Texas.

Voici quelques remarques sur les variétés de poires du Dr Thomas Handwerker, ancien spécialiste de la vulgarisation au Texas :

Ayers - a été développé par Brooks D. Drain de la station expérimentale agricole du Tennessee en tant qu'hybride Garber x Anjou en 1937 et introduit en 1954. Il mûrit tôt dans la saison. La chair du fruit est juteuse, sucrée et bonne pour la consommation fraîche ou la mise en conserve. Le fruit est petit, jaune et a une jolie teinte rouge. La chair du fruit est pauvre en cellules de sable. Ayers a été signalé comme étant autostérile, nécessitant un pollinisateur.

Fan-stil - originaire du Mexique vers les années 1900. Présenté par Fanick Nursery (San Antonio, Texas). Mûrit début août. Le fruit est onctueux, à la chair fondante. Similaire à Le Conte mais plus résistant au feu bactérien.

Garber - est un hybride de poire oriental sélectionné par J. B. Garber de Columbia, Pennsylvanie avant 1880. Il est connu comme poire domestique au Texas depuis de nombreuses années. Le fruit mûrit tôt, a une couleur jaune pâle, une odeur agréable et une forme de pomme. L'arbre est relativement résistant au feu bactérien mais a tendance à perdre ses feuilles au début de l'automne. Garber est le parent femelle de la variété Ayers.

Kieffer - a été sélectionnée par Peter Kieffer de Rosborough, Pennsylvanie comme hybride de poire orientale en 1863. Elle est depuis devenue l'une des poires les plus cultivées dans le sud. Le fruit mûrit tôt et est dur, grossier, contient des cellules de grains modérés et manque de saveur caractéristique de poire. Bien affiné, il développe une bonne qualité gustative. Kieffer est une bonne poire de transformation, adaptée à la mise en conserve et au marinage. Cependant, il est moins adapté pour les conserves. Les arbres Kieffer sont vigoureux, très productifs, tolérants à la chaleur et au feu bactérien. Les branches de Kieffer peuvent être infestées de feu bactérien, l'arbre continuant à produire des fruits et à vivre longtemps. Kieffer serait autostérile, nécessitant un pollinisateur.

Magness - a été publié par l'USDA (Beltsville, Maryland) en 1960. Il est tolérant au feu bactérien mais n'est recommandé que pour les régions plus fraîches du Texas. Le pollen est stérile et ne pollinise pas les autres variétés. Le fruit est de taille moyenne, ovale, avec seulement un peu de roux. L'arbre est très vigoureux et lent à porter ses fruits.

Maxine - est censé être propagé par E. M. Bulchley de Greenville, Ohio vers 1900 à partir d'un vieil arbre trouvé dans le comté de Preble, Ohio, mais son origine est inconnue. La chair est moyennement ferme et contient un faible nombre de cellules de sable. Le fruit est une variété de mi-saison et a une excellente qualité. Il peut être consommé frais ou utilisé comme bon transformateur. L'arbre est vigoureux et productif. Le Maxine a été répertorié par certains écrivains comme synonyme de poire 'Starkings Delicious'.

Moonglow - a été développé et publié par l'USDA à Beltsville, Maryland en 1960. L'arbre est vigoureux, droit et porte à un âge précoce. Les fruits sont gros et attrayants avec une chair juteuse et subacide qui a très peu de cellules granuleuses. Moonglow est une bonne poire fraîche à manger et à transformer qui mûrit tôt dans la saison. La peau a été signalée comme étant amère mais pas désagréable. Moonglow est une excellente variété de pollinisateurs.

Monterrey - est originaire du Mexique et a été introduit en 1952 par Aldridge Nursery (Von Ormy, TX). Le fruit est gros, avec une peau jaune, avec une chair presque exempte de cellules de sable. L'arbre est vigoureux et ressemble au poirier ananas. Il mûrit fin août.

Orient - a été développé en tant que croisement hybride français x oriental par Walter Van Fleet de Chico, Californie avant 1925 et introduit par la Tennessee Agricultural Experiment Station et l'USDA en 1945. L'arbre a une excellente forme qui est facile à dresser. On a signalé que les arbres matures sont des producteurs annuels qui conservent leurs feuilles jusqu'à l'automne. Le fruit est gros, relativement dur et a une peau rousse à maturité. La chair du fruit est magnifiquement blanche, ferme, juteuse et légèrement sucrée. On rapporte que l'Orient a une très faible exigence de refroidissement, ce qui le rend particulièrement adapté au sud du Texas. Orient est signalé comme étant auto-stérile, nécessitant un pollinisateur. C'est un choix populaire pour le jardin potager.

L'ananas - est un hybride oriental qui a été sélectionné par la Georgia Agricultural Experiment Station et qui est couramment cultivé dans le sud. Le fruit mûrit tôt et est très dur, même à pleine maturité. Il fait d'excellentes conserves, mais est pauvre en conserve et en fruits tranchés car il se désagrège à la cuisson. L'ananas a une teneur élevée en cellules abrasifs. L'arbre est vigoureux et a une longue vie d'arbre.

Pour plus d'informations sur Aggie Horticulture, consultez notre page à propos.

Le terme Aggie Horticulture® et les logos associés sont des marques déposées de la
Texas AgriLife Extension Service, Texas A&M System.


Contient des photographies de la gare d'ayers - Historique

École primaire Saugus et amp SUSD

1929 Vol de train de Saugus

Aéroport de Saugus (Newhall Intermediate Field)

Thatcher Glass Mfg. Co.

HB1717 - Emprise du Pacifique Sud et carte de piste Toutes les transactions immobilières 1876-1992.

AL1976 - Southern Pacific Company, horaires standard, novembre 1895.

AP1930 - Magasin général de Bercaw, juillet 1907.

LW2735 - L.A. Aqueduc : Deadman Canyon Siphon en construction, Saugus, 1910.

LW3787 - Gare ferroviaire SPRR Saugus & Saugus Café, 1910.

AP1924a - Centre-ville de Saugus (détail), années 1910.

ST0901 - Siège de la construction de l'aqueduc de L.A. à Saugus Junction, 1909.

AP1925 - L.A. Aqueduct Construction Camp/HQ à Saugus Junction, 1911.

LW3052 - Siège de la construction de l'aqueduc de L.A. à Saugus Junction, 1907-1912.

LW3053 - En regardant vers le nord au-delà du dépôt de Saugus SPRR, 1907-1912.

AL1201 - Lettre de recommandation du L.A. Aqueduct Concrete Supt., envoyée de Surrey, 1912.

LP1201 - Cachet de la poste de Surrey, mars 1912.

MJ1401 - Centre-ville de Saugus, RPPC, cachet de la poste de Surrey, posté au début des années 1910.

LW3244 - Carte de voeux-Carte postale, 1914.

LW2189 - Conduite d'eau d'Owens Valley, 1914.

LW2191 - Camp à Elizabeth Lake, 6-15-1914.

AL1924 - Surrey Inn à Saugus (intérieur),

HS1901 - 2 camions Wells Fargo Express au dépôt SPRR Saugus, 1919.

HS1902 - 2 locomotives au dépôt SPRR Saugus, fin des années 1910.

AC2000 - Rue principale du centre-ville de Saugus, années 1920.

HS9023 - Pharmacie Renfro à Saugus, milieu/fin des années 1920.

AP1907 - Maison Kellogg à Saugus (Valence), ca. années 1920.

AL1924 - Surrey Inn à Saugus, ca. années 1920.

AL1925 - Garage Saugus à Saugus, ca. années 1920.

AL2121 - Vue aérienne du centre-ville de Saugus, carte postale photo réelle (2 vues), 8-3-1921.

LW2722 - Panneaux d'orientation à Saugus Junction, 1926.

DR2701 - Maison du club communautaire de Saugus, 1927-1946.

AC3101 - Scène de rue du centre-ville de Saugus, 25-7-1931.

LW2905 - Camp CCC Bear Canyon-Saugus (8 vues), 1935-36.

LW2896 - Southern Pacific Engine n° 3674 à Saugus, 3-29-1936.

AL2032 - Dépôt SPRR Saugus, env. années 1930-1940.

LW3400 - Gare de Saugus (extérieurs) dans "Oh, Susanna !" avec Gene Autry, 1936.

CN3601 - Southern Pacific Cab-Forward Engine n° 4113 à Saugus Depot, 8-23-1936.

LW3067 - La locomotive du Pacifique Sud a déraillé, renversée à l'extérieur de Saugus, 25-3-1938.

LW3485 - Southern Pacific Engine n° 2845 à Saugus, 5-28-1938.

LW2936 - SPRR Daylight Special à Saugus Depot, mai 1941.

AP1905 - Destruction de F.S. Sandwicherie Wood, 1941.

LW2059 - Southern Pacific n°4442 à Saugus, 1941. Carte postale.

HB1904 - Film couleur : Southern Pacific Cab Forwards à Saugus,

Clip Film - Saugus Junction avec SPRR Cab Forward, Stock Footage, fin des années 1940.

PA5201 - Entrée dans le dépôt SPRR Saugus, ca. 1948.

LW2519 - Circle J Ranch, couverture d'allumettes, années 1940-1950.

LW3618 - Film : Circle J Ranch Scenes dans "The Lawless Breed" avec Rock Hudson, 1952.

LW3789 - Captures d'écran : Dépôt SPRR Saugus capturé en "soudain", avril 1954.

LW3469 - Coins de jonction de bouquet (café), couverture d'allumettes, années 1950.

LW2872 - Pack de scouts louveteaux 75 (Saugus) : Cartes de certification de la mère du repaire, 1957-58.

SW5801 - Carte du champ pétrolifère de Saugus : Emplacement du puits de pétrole Bermite n° 1 &bull Union Oil 1958.

SW5901 - Carte du champ pétrolifère de Saugus : emplacement du puits de pétrole n° 2 de Bonelli &bull Union Oil 1959.

LW3759 - Vue aérienne : Seco, Bouquet, Haskell, région de Plum Canyon, 1959.

LW2898 - Les investisseurs célèbrent Saugus Oil Gusher, 1963.

OX6403 - Bâtiments Bercaw, Verre Thatcher (2 Images),

OX6404 - Entrée du centre de réadaptation Saugus de L.A. City (Drunk Farm),

LW2457 - Salutations de Saugus, Californie Carte postale Plastichrome, 1965-66.

LW3306 - Green Pastures Dairy : Bouteille de lait d'une demi-pinte, années 1940-60.

LW3306 - Green Pastures Dairy : Bouteille de lait d'un demi-gallon, années 1940-60.

AL7001 - Dépôt SPRR Saugus dans la neige, 19-12-1970.

LW2249 - New-Home Billboard et Mustang Drive-in Marquee, 1973.

HS7803 - Commandes de train du district de SPRR Saugus, 9-12 novembre 1978.

HS7802 - Commandes de train du district de SPRR Saugus, du 12 au 15 novembre 1978.

HS7804 - Commandes de train du district de SPRR Saugus, 15-18 novembre 1978.

LW3415 - Intérieurs et extérieurs de la gare de Saugus dans le "Supertrain" de NBC en 1979.

JD8001 - Dépôt de Saugus SPRR abandonné avant le déménagement, plusieurs images, 17-4-1980.

CN8003 - Galerie de photos : Le dépôt SPRR Saugus déménage à Heritage Junction, juin 1980.

GT8802c - Embouteillage du matin sur Bouquet Canyon Road à Espuella, 2-1988.

HS8901 - Fiche technique de la sous-station SoCal Edison Saugus, 1989. Donne l'histoire de la maison Edison.

LW3141 - Futur site du parc central de Santa Clarita, 1998.

SC9802 - Inauguration du parc central de Santa Clarita, 1998.

LW2076 - Étiquette de fruits du ranch Lombardi, 1999.

LW2730 - Ancien site du Saugus Community Club, alias Saugus Women's Club, 23027 Drayton St., 21/06/2014.

LW3682 - Galerie de photos : Maison LADWP des années 1940 au réservoir Dry Canyon, 2020.

HS7904 - Photos aériennes : Bouquet Junction, Saugus High School, Citation Homes Under Construction, 8-14-1979.

HD1501 - Lycée Saugus, Vue Aérienne,

HD1502 - Rendus d'architecte de l'auditorium du lycée Saugus, 2015.

GT9001 - Decoro Drive en construction, Arroyo Seco JHS, Seco Canyon

Et Baker Ranch / Hoot Gibson Rodeo

Album Saugus Speedway 1979-1995 par Harold Osmer et Lyn Pherigo (Complet).

HS1601 - Premier rendu de l'artiste de 1927 Baker Ranch Rodeo Arena, s.d.

AL2026 - Carte postale publicitaire : Frank Smith Bulldogging, années 1920.

AL2027 - Carte postale publicitaire : Smoky Branch sur "Glass Eye", années 1920.

AL2028 - Carte postale publicitaire : Ed Bowman Calf Roping, 1920.

LW2310 - Baker Ranch ou Hoot Gibson Rodeo, Charles Miller Photo, années 1920-1930.

LW3411 - Rodéo annuel de Saugus : Fin du spectacle, s.d., Charles Miller Photo, années 1920-1930.

LW2169 - Hoot Gibson Rodeo, vraie carte postale photo, début des années 1930.

LW3271 - Acteur Leo Carillo à Hoot Gibson's Home (Bonelli House), Saugus Rodeo, 4-28-1935.

JN3801 - Hill's Ranch Rodeo, Grande inondation du 3-2-1938.

LW2483 - Midget Auto Racing au stade Bonelli, 2 vues, 1945.

LW2703 - Bonelli Stadium Photo Annuel 1945-1946, avec l'histoire de Midget Auto Racing. 32 pages plus couverture.

HS9025 - Passe au puits du stade Bonelli, 11-11-1945.

LW3726 - Passe au puits du stade Bonelli, 25/11-1945.

LW3472 - Composition de départ, Stade Bonelli,

LW3556 - Passe au puits du stade Bonelli, 21-4-1946.

LW2995 - Pilote Walt Faulkner au stade Bonelli, années 40-50.

LW3002 - Kurtis Roadster montré à Saugus, 1950 Jim Henning Art 2006.

AP1428 - Saugus Speedway, vue aérienne, ca. années 1950.

LW3523 - Amédée Chabot, fille du trophée Saugus Speedway, couronnée Miss Californie (et Miss USA), 1962.

Antenne - Saugus Speedway : Vue aérienne, avant 1971.

HB7503 - Album photo d'un jeune fan de course Saugus Speedway, 1971-1975.

HM7502 - Thé de recrutement de bénévoles de l'hôpital Henry Mayo dans la maison Bonelli, 1975.

LW3343 - Bonelli Ranch : Carte de Noël personnalisée, n.d.

HS7903 - Photos aériennes : Saugus Speedway, rivière Santa Clara, 14-8-1979.

LW2541 - Ron Hornaday Sr., Champion 1965. À partir du livre de programme de 1982.

Vidéo - Scène Saugus Speedway de "Charlie's Angels" Ep. 1.1 : "Hellride" 22-9-1976.

LW3312 - L'histoire de Dan Press (Valence) &bull Stock Car Racing Magazine, juillet 1981.

GT8803 - Les propriétaires démolissent la maison historique Bonelli Ranch, plusieurs images, 2-6-1988.

GT8902 - Dale White, Stock Car Chevelle n°33,

LW3005 - Jason Priestly, Charlie Sheen au profit des familles des cascadeurs blessés, 1991.

GT9201 - Will Harper avec IROC Camaro, tournée sud-ouest, 9-10-1988.

LW2640 - Carte de l'évaluateur : Bouquet Junction (coin SE) & Saugus Speedway, 2008.

Vidéo - Héritage : "Sad" Sam Stanley, légende du Saugus Speedway Racing &taureau SCVTV 2017.

LW2804 - Publicité Halafax Explosives Co., mai 1935.

LW3196 - Note aux travailleurs de Bermite sur l'efficacité des roquettes, 7-12-1945.

LW2107 - Insigne de garde de sécurité Bermite Powder Co..

LW3517 - Patrick Lizza de Bermite : Il met le feu au ciel &bull Saturday Evening Post, 13-10-1951.

LW3764 - 4 femmes tuées, 14 blessées dans l'explosion de poudre de Bermite, 1-28-1954.

LW2552 - Les femmes assemblent des fusibles, Bermite Powder Co.,

LW2569 - Bemite Want Ad & Golden State Fireworks Ad, 1957.

LW2556 - Publicité Golden State Fireworks : Explosion atomique simulée, 1956.

LW2618 - Annonce de recherche de Bermite Powder Co., Los Angeles Exmaminer, 1-3-1961.

LW2751 - Pendentif Whittaker Bermite Service Award, 12k G.F., Diamant, Rubis, 1967-1987.

GT9100 - Site Whittaker-Bermite, v. 1991. Photo aérienne.

LW2336 - DTSC utilise des bactéries pour débarrasser Whittaker-Bermite du perchlorate, 2013.


HISTOIRES DE L'ÉGLISE

Johannisbourg -
Livret du 175e anniversaire de l'Église unie du Christ de St. John's
La partie II est constituée des archives de l'église, y compris : introduction, références croisées, baptêmes, enterrements, cimetière, confirmations, mariages (mariée), mariages (marié)

Église catholique Sainte-Anne, Nashville
comprenant :
Baptêmes 1893 - 1906
Confirmation 1908 - 1928
Mariages 1896 - 1931
Enterrements 1905 - 1956

Église catholique Sainte-Barbe de Scheller - Centennial St. Barbara Catholic Church 1898 - 1998


CLAUDE, TEXAS

Claude Ayers, ingénieur des chemins de fer de la Chemin de fer de la ville de Fort Worth et de Denver avait la ville de Ville d'Armstrong rebaptisé en son honneur lorsqu'il conduisit le premier train pour la ville en 1887.

Le quartier des affaires de la ville était à l'origine disposé le long des voies ferrées avec des angles sud-est à nord-ouest, tandis que les bâtiments ultérieurs étaient disposés sur les points cardinaux traditionnels.

Un bureau de poste a été accordé en 1888 et le comté a été organisé en 1890.

Un différend avec la ville de Washburn (13 milles au nord-ouest) a appelé à une élection avec l'éleveur de bétail Charles Goodnight (qui vivait à l'est de Claude) censé avoir le vote décisif. Le plus grand hôtel de la Panhandle, un modèle à trois étages nommé Palace, a ouvert ses portes et Claude a organisé son propre district scolaire en 1891.

Les citoyens de Claude auraient utilisé un abreuvoir sur la place du palais de justice pour leur eau et un palais de justice en pierre a été construit en 1912.

Claude prétend avoir eu la première troupe de scouts (17) à l'ouest du Mississippi et à ce jour, personne ne s'est avancé pour contester cette affirmation.

La population était un peu plus de 1 000 en 1930 et elle est tombée à 761 en 1940.

Une nouvelle prison du comté d'Armstrong a été construite à partir de la pierre de l'ancienne prison en 1951.

Claude a servi de décor au film Hud en 1963, et à plusieurs autres films.

La population actuelle est revenue à un confortable 1 300 habitants.

Claude, Texas Points de repère/attractions

Photo avec l'aimable autorisation de Stephen Michaels, janvier 2008



Prison du comté d'Armstrong
Sur l'US 287, à un pâté de maisons à l'ouest de la place du palais de justice
Photo avec l'aimable autorisation de Stephen Michaels, janvier 2008
Plus de prisons du Texas

Marqueur historique

Prison du comté d'Armstrong

Photo avec l'aimable autorisation de Stephen Michaels, janvier 2008

Photo avec l'aimable autorisation de Stephen Michaels, janvier 2008

Porte avec de vieilles charnières rouillées
Photo avec l'aimable autorisation de Stephen Michaels, janvier 2008

Marqueur historique de la ville de Claude
Photo avec l'aimable autorisation de Stephen Michaels, janvier 2008

Fondée lorsque Fort Worth & Denver Railroad a été construit dans la région (1887). Claude Ayers, ingénieur du premier train de voyageurs par ici, a suggéré que la ville porte son nom – et les citoyens ont accepté.

Jerry Cavanaugh, premier résident, a donné des terres pour la ville. Le bureau de poste a été accordé en 1888, avec E.H. Trice, maître de poste. Claude a remporté une course serrée pour le siège du comté, en 1890. Le vote décisif a été exprimé par le célèbre éleveur Chas. Bonsoir.

La grande peur des Indiens Panhandle de 1891

Route de l'expédition Coronado

Dirigée par Francisco Vazquez de Coronado, cette expédition pionnière est partie de Mexico en 1541 à la recherche de Cibola, la légendaire 7 Cités d'Or. Ne trouvant que des pueblos indiens, Coronado changea de cap pour Quivira, un royaume indien soi-disant riche. Cette quête a amené l'entourage à travers les plaines de Panhandle pour présenter le canyon de Tule. Puis avec 30 hommes, Coronado se dirigea vers le nord par « Needle Point » – une route passant par le canyon Palo Duro et l'actuel comté d'Armstrong, via Claude. Il continua ensuite au Kansas, mais ne trouvant pas de richesses, retourna au Mexique en 1542.
(1969)

Cimetière Claude

Les nickels étaient difficiles à trouver dans la période économique difficile du début des années 1890, mais les cow-boys qui fréquentaient le saloon de Jim Scarborough à Claude ne se souciaient pas de prendre un verre à Blackie quand ils en avaient les moyens.



Moulin à vent à Claude
Photo avec l'aimable autorisation de Ken Rudine, juillet 2006
Plus de moulins à vent


Émilie Garcia, 1878 - 1939

Fichier 1 : Épicerie Enrique Mark's Brownsville, Texas., 1930 - 1939. 7" x 5"

Fichier 2 : 2 photographies Maria Marks et ses amis et le mari de Maria Mark, Jose Angel Marks Brownsville, Texas., 1920 - 1929. 4" x 5", 2" x 3"

Dossier 3 (2 parties) : 2 photographies Amelia Marks et les enfants Benito, Enrique, Manuel et Lupe Enrique B. Marks prises dans les années 1900 à Brownsville, Texas., 1900 - 1910. 4" x 5" 5" x 7"

Dossier 4 (2 parties) : 2 photographies Fannie Kahn Marks, mari Adolph Marks et acte de décès Cincinnati, Ohio., 1878


Contenu

Les Australiens indigènes ont vécu dans l'Outback pendant environ 50 000 ans [3] et ont occupé toutes les régions de l'Outback, y compris les déserts les plus secs, lorsque les Européens sont entrés pour la première fois en Australie centrale dans les années 1800. De nombreux Australiens autochtones conservent des liens physiques et culturels forts avec leur pays traditionnel et sont légalement reconnus comme les propriétaires traditionnels de grandes parties de l'Outback en vertu de la législation du Commonwealth Native Title.

Les premières explorations européennes de l'intérieur de l'Australie étaient sporadiques. L'accent a été mis davantage sur les zones côtières les plus accessibles et les plus fertiles. Le premier groupe à traverser avec succès les Blue Mountains juste à l'extérieur de Sydney a été dirigé par Gregory Blaxland en 1813, 25 ans après la création de la colonie. Les gens, à commencer par John Oxley en 1817, 1818 et 1821, suivi de Charles Sturt en 1829-1830, ont tenté de suivre les rivières coulant vers l'ouest pour trouver une « mer intérieure », mais celles-ci se sont toutes jetées dans la rivière Murray et Darling River qui tourne vers le sud.

A partir de 1858, les chameliers dits « afghans » et leurs bêtes ont joué un rôle déterminant dans le désenclavement de l'outback et la construction d'infrastructures. [4]

Au cours de la période de 1858 à 1861, John McDouall Stuart a dirigé six expéditions au nord d'Adélaïde, en Australie-Méridionale, dans l'outback, aboutissant à atteindre avec succès la côte nord de l'Australie et à revenir sans la mort d'aucun des membres du groupe. Cela contraste avec la malheureuse expédition Burke et Wills en 1860-1861 qui était beaucoup mieux financée, mais qui a entraîné la mort de trois des membres du parti transcontinental.

La ligne Overland Telegraph a été construite dans les années 1870 [5] le long du tracé identifié par Stuart.

En 1865, l'arpenteur George Goyder, utilisant des changements dans les modèles de végétation, a cartographié une ligne en Australie-Méridionale, au nord de laquelle il considérait les précipitations comme trop peu fiables pour soutenir l'agriculture.

L'exploration de l'outback s'est poursuivie dans les années 1950 lorsque Len Beadell a exploré, arpenté et construit de nombreuses routes à l'appui des essais d'armes nucléaires à Emu Field et Maralinga et des essais de roquettes dans la zone interdite de Woomera. L'exploration minière se poursuit à mesure que de nouveaux gisements minéraux sont identifiés et mis en valeur.

Alors que les premiers explorateurs utilisaient des chevaux pour traverser l'outback, la première femme à faire le voyage à cheval était Anna Hingley, qui est allée de Broome à Cairns en 2006. [6]

Importance mondiale Modifier

La rareté de l'utilisation industrielle des terres a conduit à la reconnaissance mondiale de l'Outback comme l'une des plus grandes zones naturelles intactes restantes sur Terre. [1] Les revues mondiales sur l'« empreinte humaine » [7] et la nature sauvage [8] soulignent l'importance de l'Outback australien comme l'une des plus grandes zones naturelles du monde, avec les forêts boréales et les régions de la toundra en Amérique du Nord, les déserts du Sahara et de Gobi et les forêts tropicales des bassins de l'Amazone et du Congo. La savane (ou forêts herbeuses) du nord de l'Australie est la plus grande région de savane intacte au monde. [9] Au sud, les Great Western Woodlands, qui occupent 16 000 000 hectares (40 000 000 acres), une superficie plus grande que toute l'Angleterre et le Pays de Galles, sont la plus grande forêt tempérée restante sur Terre.

Écosystèmes majeurs Modifier

Reflétant la grande variation climatique et géologique, l'Outback contient une richesse d'écosystèmes distinctifs et écologiquement riches. Les principaux types de terres comprennent :

  • les régions de Kimberley et Pilbara dans le nord de l'Australie occidentale,
  • paysage de savane subtropicale du Haut End,
  • cours d'eau éphémères du Channel Country dans l'ouest du Queensland,
  • les dix déserts du centre et de l'ouest de l'Australie,
  • les chaînes intérieures, telles que les chaînes MacDonnell, qui offrent une variation topographique à travers les plaines plates,
  • la plaine de Nullarbor au nord de la Great Australian Bight, et
  • les Great Western Woodlands dans le sud de l'Australie-Occidentale.

Faune Modifier

The Australian Outback is full of very important well-adapted wildlife, although much of it may not be immediately visible to the casual observer. Many animals, such as red kangaroos and dingoes, hide in bushes to rest and keep cool during the heat of the day.

Birdlife is prolific, most often seen at waterholes at dawn and dusk. Huge flocks of budgerigars, cockatoos, corellas and galahs are often sighted. On bare ground or roads during the winter, various species of snakes and lizards bask in the sun, but they are rarely seen during the summer months.

Feral animals such as camels thrive in central Australia, brought to Australia by pastoralists and explorers, along with the early Afghan drivers. Feral horses known as 'brumbies' are station horses that have run wild. Feral pigs, foxes, cats, goats and rabbits and other imported animals are also degrading the environment, so time and money is spent eradicating them in an attempt to help protect fragile rangelands.

The Outback is home to a diverse set of animal species, such as the kangaroo, emu and dingo. The Dingo Fence was built to restrict movements of dingoes and wild dogs [10] [11] into agricultural areas towards the south east of the continent. The marginally fertile parts are primarily utilised as rangelands and have been traditionally used for sheep or cattle grazing, on cattle stations which are leased from the Federal Government. While small areas of the outback consist of clay soils the majority has exceedingly infertile palaeosols.

Riversleigh, in Queensland, is one of Australia's most renowned fossil sites and was recorded as a World Heritage site in 1994. The 100 km 2 (39 sq mi) area contains fossil remains of ancient mammals, birds and reptiles of Oligocene and Miocene age.

Pastoralism Edit

The largest industry across the Outback, in terms of the area occupied, is pastoralism, in which cattle, sheep, and sometimes goats, are grazed in mostly intact, natural ecosystems. Widespread use of bore water, obtained from underground aquifers, including the Great Artesian Basin, has enabled livestock to be grazed across vast areas in which no permanent surface water exists naturally.

Capitalising on the lack of pasture improvement and absence of fertiliser and pesticide use, many Outback pastoral properties are certified as organic livestock producers. In 2014, 17,000,000 hectares (42,000,000 acres), most of which is in Outback Australia, was fully certified as organic farm production, making Australia the largest certified organic production area in the world.

Tourisme Modifier

Tourism is a major industry across the Outback, and commonwealth and state tourism agencies explicitly target Outback Australia as a desirable destination for domestic and international travellers. There is no breakdown of tourism revenues for the "Outback" en soi. However, regional tourism is a major component of national tourism incomes. Tourism Australia explicitly markets nature-based and Indigenous-led experiences to tourists. [12] In the 2015–2016 financial year, 815,000 visitors spent $988 million while on holidays in the Northern Territory alone. [13]

There are many popular tourist attractions in the Outback. Some of the well known destinations include:

Exploitation minière Modifier

Other than agriculture and tourism, the main economic activity in this vast and sparsely settled area is mining. Owing to the almost complete absence of mountain building and glaciation since the Permian (in many areas since the Cambrian) ages, the outback is extremely rich in iron, aluminium, manganese and uranium ores, and also contains major deposits of gold, nickel, copper, lead and zinc ores. Because of its size, the value of grazing and mining is considerable. Major mines and mining areas in the Outback include opals at Coober Pedy, Lightning Ridge and White Cliffs, metals at Broken Hill, Tennant Creek, Olympic Dam and the remote Challenger Mine. Oil and gas are extracted in the Cooper Basin around Moomba.

In Western Australia the Argyle diamond mine in the Kimberley is the world's biggest producer of natural diamonds and contributes approximately one-third of the world's natural supply. The Pilbara region's economy is dominated by mining and petroleum industries. [14] Most of Australia's iron ore is also mined in the Pilbara and it also has one of the world's major manganese mines.

Aboriginal communities in outback regions, such as the Anangu Pitjantjatjara Yankunytjatjara lands in northern South Australia, have not been displaced as they have been in areas of intensive agriculture and large cities, in coastal areas.

The total population of the Outback in Australia declined from 700,000 in 1996 to 690,000 in 2006. The largest decline was in the Outback Northern Territory, while the Kimberley and Pilbara showed population increases during the same period. The sex ratio is 1040 males for 1000 females and 17% of the total population is indigenous. [15]

The Royal Flying Doctor Service (RFDS) started service in 1928 and helps people who live in the outback of Australia. In former times, serious injuries or illnesses often meant death due to the lack of proper medical facilities and trained personnel.

In many outback communities, the number of children is too small for a conventional school to operate. Children are educated at home by the School of the Air. Originally the teachers communicated with the children via radio, but now satellite telecommunication is used instead. Some children attend boarding school, mostly only those in secondary school.

The concept of 'back' country, which initially meant land beyond the settled regions, was in existence in 1800. Crossing of the Blue Mountains and other exploration of the inland however gave a different dimension to the perception. The term "outback" was first used in print in 1869, when the writer clearly meant west of Wagga Wagga, New South Wales. [16]

It is colloquially said that 'the outback' is located "beyond the Black Stump". The location of the black stump may be some hypothetical location or may vary depending on local custom and folklore. It has been suggested that the term comes from the Black Stump Wine Saloon that once stood about 10 kilometres (6.2 mi) out of Coolah, New South Wales on the Gunnedah Road. It is claimed that the saloon, named after the nearby Black Stump Run and Black Stump Creek, was an important staging post for traffic to north-west New South Wales and it became a marker by which people gauged their journeys. [17]

"The Never-Never" is a term referring to remoter parts of the Australian outback. The Outback can also be referred to as "back of beyond", "back o' Bourke" although these terms are more frequently used when referring to something a long way from anywhere, or a long way away. The well-watered north of the continent is often called the "Top End" and the arid interior "The Red Centre", owing to its vast amounts of red soil and sparse greenery amongst its landscape.

The outback is criss-crossed by historic tracks. Most of the major highways have an excellent bitumen surface and other major roads are usually well-maintained dirt roads. Tracks in very sandy or exceedingly rocky areas may require high-clearance four wheel drives and spare fuel, tyres, food and water before attempting to travel them, however most outback roads are easily traversed in ordinary vehicles, provided care is taken. Drivers unused to dirt roads should be especially cautious – it is recommended that drivers reduce their speed, drive with extra care, and avoid driving at night because animals can stray onto roads. Travelling in remote areas in northern Australia is not advisable during the wet season (November to April), as heavy tropical downpours can quickly make dirt roads impassable. In the remotest parts of Australia fuel sellers are located hundreds of kilometres apart, so spare fuel must be carried or refuelling spots calculated carefully in order not to run out of fuel in between towns. In addition, multiple trailer trucks (known as Road Trains) traverse these roads and extreme care must be taken when around these vehicles, due to their weight, length (often three full trailers long) and amount of dust thrown up by over 46 tyres.

The Stuart Highway runs from north to south through the centre of the continent, roughly paralleled by the Adelaide–Darwin railway. There is a proposal to develop some of the roads running from the south-west to the north-east to create an all-weather road named the Outback Highway, crossing the continent diagonally from Laverton, Western Australia (north of Kalgoorlie, through the Northern Territory to Winton, in Queensland.

Air transport is relied on for mail delivery in some areas, owing to sparse settlement and wet-season road closures. Most outback mines have an airstrip and many have a fly-in fly-out workforce. Most outback sheep stations and cattle stations have an airstrip and quite a few have their own light plane. Medical and ambulance services are provided by the Royal Flying Doctor Service. The School of the Air is a radio-based school using the RFDS radios.


Local travel tips for The Northern Territory

Crocodiles are no joke, especially if you’re visiting remote areas or camping in the wilderness. Estuarine, or saltwater, crocodiles are the largest terrestrial predators in the world. Ask a local and they’ll probably have a story of someone who got their hand bitten off. Don’t let that deter you from visiting, though you’re safe in much of the Northern Territory for much of the year, and “salties” are a thrilling sight to behold. It’s just important to be croc wise: Never stand or fish along a river bank and always check for crocodile warnings—yellow signs depicting a toothy mouth ready to chomp.

List of site sources >>>


Voir la vidéo: la place de la résistance en photos aériennes (Janvier 2022).