Podcasts sur l'histoire

Les planètes s'alignent pour former l'étoile de Bethléem ce solstice d'hiver

Les planètes s'alignent pour former l'étoile de Bethléem ce solstice d'hiver


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Cette année, alors que le crépuscule cède la place à l'obscurité la nuit du solstice d'hiver (21 décembre st 2020), les résidents des États-Unis, du Royaume-Uni et d'autres pays de l'hémisphère nord seront témoins d'un événement astronomique très inhabituel. Bas dans le ciel austral pendant la nuit la plus longue de l'année, les deux plus grandes planètes de notre système solaire, Jupiter et Saturne, seront dans un alignement presque direct vu de la surface de la Terre.

Lorsque deux planètes sont visibles et adjacentes dans la même partie du ciel, cela s'appelle une conjonction planétaire. La conjonction en attente de Jupiter et de Saturne est vraiment remarquable, car elle rapprochera ces planètes si près qu'elles sembleront se fondre en une seule. Cette conjonction se reproduit tous les 20 ans. Mais les observateurs de cette version profiteront d'une expérience unique.

"Cette conjonction est exceptionnellement rare en raison de la proximité des planètes les unes aux autres", a expliqué Patrick Hartigan, astronome de l'Université Rice. Forbes magazine. "Il faudrait remonter juste avant l'aube du 4 mars 1226 pour voir un alignement plus étroit entre ces objets visibles dans le ciel nocturne." Dans l'espace, Jupiter et Saturne seront encore séparés de plus de 450 millions de kilomètres lorsque la conjonction aura lieu. C'est notre perspective centrée sur la Terre qui efface la différence, créant un spectacle inoubliable qui enthousiasmera les observateurs astronomiques instruits du monde entier.

Vue de la grande conjonction des planètes Jupiter et Saturne à l'échelle telle qu'elle se produira le 21 st Décembre 2020. Pour la plupart des téléspectateurs, les deux planètes et leurs lunes seront visibles dans le même champ de vision cette nuit-là. (Patrick Hartigan - Stellarium / CC BY 4.0 )

Ce que révèle la conjonction Jupiter et Saturne

Vues de la Terre, les planètes du Soleil sont de minuscules points lumineux qui couvrent une zone infime dans une vaste canopée céleste. Toujours en déplacement, ils suivent leurs propres orbites elliptiques uniques autour d'une étoile située à 93 millions de kilomètres de notre plate-forme d'observation. Dans le cas de Jupiter et de Saturne, à leur approche la plus proche, ils se trouvent respectivement à 588 millions de kilomètres (365 millions de miles) et à 1,2 milliard de kilomètres (746 millions de miles) de la Terre.

  • L'astronomie peut-elle expliquer l'étoile biblique de Bethléem ?
  • Il n'est pas nécessaire que ce soit la religion ou la science : la vie extraterrestre et les croyances religieuses se combinent
  • Observations de comètes anciennes inspirés, effrayés, éblouis et déconcertés par les anciens astronomes et observateurs des étoiles

Compte tenu de ces faits, il semble peu probable que les planètes du Soleil apparaissent suffisamment proches pour former des alignements très souvent. Mais les conjonctions planétaires ne sont pas des événements rares. Au contraire, ils sont annuels. En fait, il y a eu 19 conjonctions rien qu'en 2019.

La régularité des conjonctions témoigne de la nature ordonnée et parfaitement déterminée des orbites planétaires et de tous les mouvements des objets du système solaire. Ces corps rocheux et géantes gazeuses sont séparés par des millions et même des milliards de kilomètres dans l'espace, mais ils sont tissés ensemble dans une symphonie de mouvement coordonnée par l'immense attraction gravitationnelle du Soleil.

Plutôt que de réagir à de tels événements avec émerveillement, surprise et spéculation, comme des observateurs émerveillés l'ont peut-être fait dans le passé, les astronomes accueillent leur arrivée comme preuve de l'exactitude de leurs modèles mathématiques. Cela ne détruit pas leur capacité à réagir avec émerveillement, mais cela change le contexte à partir duquel ce sentiment d'émerveillement émerge.

"Ce sont le genre de choses qui me reconnectent à la raison pour laquelle je suis tombé amoureux de l'astronomie en premier lieu", a déclaré l'astronome John Bochanski de la Rider University dans le New Jersey. Enquêteur de Philadelphie . « C’est un grand événement car il est accessible à tous. » Les conjonctions nous rappellent que les planètes ne sont pas des vagabonds sans but, mais des panneaux indicateurs d'un univers ordonné et prévisible. Vous pourrez regarder la conjonction des planètes Jupiter et Saturne en direct ici le 21 stdécembre 2020.

Vue du ciel nocturne au-dessus de l'observatoire du Very Large Telescope (VLT) de l'ESO à Paranal, au Chili, montrant la Lune, Jupiter et Vénus, lors d'une conjonction planétaire. Bien qu'il semble qu'elles entrent en collision, ces planètes sont en réalité distantes de millions de kilomètres. ( ESO / Y. Beletsky)

Un autre miracle de Noël ?

Si l'un des scientifiques les plus acclamés de l'histoire avait raison, il pourrait y avoir un lien entre la conjonction à venir et un autre événement céleste notable qui s'est produit il y a environ 2020 ans, également à l'époque du solstice d'hiver.

L'astronome allemand Johannes Kepler, connu pour sa découverte des trois lois du mouvement planétaire, a émis l'hypothèse que l'étoile de Bethléem, ou étoile de Noël, mentionnée dans l'histoire de la Nativité pourrait avoir été Jupiter et Saturne en conjonction. C'est cette manifestation brillante et apparemment miraculeuse qui aurait conduit les trois sages à l'humble lieu de naissance de Jésus à Bethléem, révélant la nature divine de ce nouveau-né.

Étant donné la difficulté de dater avec précision les événements rapportés dans la Bible, ou d'établir qu'ils se sont même produits, la théorie de Kepler semblerait au mieux hautement spéculative. Néanmoins, certains ont fait référence à la prochaine conjonction de Jupiter et de Saturne comme l'arrivée d'une toute nouvelle étoile de Noël.

Johannes Kepler, l'astronome allemand, a émis l'hypothèse que l'étoile de Bethléem de l'histoire de la Nativité était une conjonction planétaire Jupiter et Saturne, survenue il y a plus de 2 000 ans. ( saveur de miel / Adobe Stock)

La science a les réponses. Ou le fait-il ?

Il reste à voir si les gens associent rétroactivement l'apparition de cette nouvelle "étoile" de Noël aux développements ultérieurs qui bouleversent le monde. Mais les sociétés humaines ont une longue histoire d'interprétation des phénomènes naturels inhabituels soit comme des signes avant-coureurs d'une catastrophe imminente, soit comme des signes de l'arrivée d'une nouvelle ère glorieuse. Si les événements de 2021 s'avèrent aussi importants que ceux de 2020, pour le meilleur ou pour le pire, certains pourraient choisir de relier ces événements à l'apparition au solstice d'hiver de cette rare conjonction planétaire.

Bien sûr, ceux qui font ce lien ne seront pas des astronomes, qui interprètent de tels événements sur la base de la science plutôt que de la religion, de la métaphysique ou de l'astrologie, qui sont considérés comme inexacts ou non pertinents de leur point de vue. Que ce point de vue soit entièrement correct restera probablement un sujet de discorde tant que les gens seront inspirés à regarder le ciel à la recherche de significations cachées et de réalités alternatives.


Les planètes s'alignent pour former l'étoile de Bethléem ce solstice d'hiver

Résumé des conjonctions des planètes ("étoiles errantes"), constellations et étoiles :
Significations, interprétations, calendrier, autres événements astronomiques proches de l'heure de la naissance du Christ

Jupiter = Planète des Rois, Justice, Le Messie
Vénus = la planète mère
Saturne = Planète Protectrice des Juifs
Mars = planète de guerre, d'agression, de danger
Mercure = planète de vitesse, messager, tromperie
Regulus = Étoile de la royauté, Étoile en chef du Lion
Etoile du Jour = L'Etoile dans la Tête de l'Enfant en "Coma" visible à la lumière du jour pendant 300 ans
Lion = Constellation des Rois et de la Tribu de Juda
Poissons = Constellation de la Nation d'Israël
Vierge = La Vierge

7 avant JC mai Jupiter et Saturne en Poissons
7 av. J.-C. Jupiter et Saturne en Poissons
7 déc. J.-C. Jupiter et Saturne en Poissons
6 février avant JC Jupiter et Saturne en Poissons, cette fois avec Mars
Planète royale et planète protectrice d'Israël dans la constellation d'Israël 4 fois,
le dernier avec des signes de danger

5 av. J.-C. Supernova de mars à avril en Capricorne – importance ?

4 av.
mort d'Hérode - maintenant ressenti comme faux

3 av. J.-C. 19 mai Saturne et Mercure Protecteur d'Israël et de la planète messagère

3 avant JC 12 juin Saturne et Vénus -- Protecteur d'Israël et de la planète mère

3 av. J.-C. 12 août Jupiter et Vénus en Lion (fermer) Planète royale et planète mère
dans la Constellation Royale (Juda)

3 av. J.-C. 11 sept. Jupiter a rejoint Regulus, étoile principale du Lion, de la planète royale et de l'étoile royale
Soleil en Vierge (Constellation de la Vierge), Nouvelle Lune en Constellation Royale Lion (Juda)
Premier jour du Nouvel An juif, Noé a atterri sur le mont Ararat

3 nov. J.-C. Jupiter, Mars, Vénus, Mercure en Lion -- étoile royale, planète royale et étoile mère
dans la Constellation Royale, mais aussi danger et tromperie

2 BC 17 février Jupiter et Regulus (en Lion) -- Royal Planet et Royal Star
2 av. J.-C. 8 mai Jupiter et Regulus (en Lion) -- Planète royale et étoile royale

2 BC 17 juin Jupiter et Vénus (Toucher) -- Planète Royale et Planète Mère en Lion
(Constellation Royale : Juda) fusionné en un seul point ! Pleine lune (pour les Romains, cela semblait honorer César)

2 av. J.-C. 27 août Jupiter, Mars, Saturne, Vénus -- Planète royale et planète mère et planète protectrice d'Israël, également Danger

2 avant JC 25 décembre Jupiter a commencé à se déplacer vers l'ouest, à son point stationnaire en Vierge
Solstace d'hiver, Daystar dans Coma Overhead à Bethléem à l'aube ?
(Vu en regardant dans un puits profond)

1er janvier 10 avant J.-C. Éclipse de lune (tard dans la nuit) associée à la mort d'Hérode ?

1 BC 29 décembre Éclipse de Lune Plus susceptible d'avoir été vue par beaucoup.
(a commencé au crépuscule) Si c'est le cas, Hérode est mort en 1 après JC


Alors que les planètes s'alignent, certains voient le retour de Jésus Étoile de Bethléem

Amanda Borschel-Dan est la rédactrice en chef du Times of Israel Jewish World and Archaeology.

La rare convergence de Vénus, Jupiter et Mars vue à l'horizon cette semaine pourrait-elle être une répétition du phénomène biblique, l'étoile de Bethléem ? Alors que les astronomes lève-tôt profitent de ce trio planétaire jusqu'au 3 novembre, comme tout le reste dans la tradition religieuse et l'astrologie, ce que le ciel laisse présager est une question de foi et d'interprétation.

Dans la foulée de la Lune de Sang du 8 octobre, jusqu'à la fin de cette semaine, les trois planètes peuvent être vues regroupées à l'intérieur d'un cercle de cinq degrés de diamètre, dans un phénomène astral connu sous le nom de « trio planétaire ». Lundi, la hauteur du groupement, Vénus et Jupiter passeront à moins de 1,1 degrés l'un de l'autre. Les étoiles brillantes Regulus et Procyon ont également été visibles cette semaine, formant une ligne dans le ciel avec les planètes.

Mieux vu avant l'aube, la luminosité relative de Vénus et de Jupiter rend l'événement facilement visible à l'œil nu ou aux jumelles et est étiqueté par certains astronomes avertis d'Internet comme le même phénomène de l'étoile de Bethléem que les mages ont vu il y a environ 2 000 ans.

Mais ce type de groupement astral rare a-t-il vraiment pu être ce qui a poussé les trois rois orientaux porteurs de cadeaux à traverser au loin, champ et fontaine, lande et montagne, tout en suivant l'étoile là-bas ?

Pour répondre à cette question, il faut d'abord se demander, pourquoi les trois mages (astrologues) suivraient-ils une étoile à Bethléem en premier lieu ?

Et ainsi nous ouvrons nos textes à la tristement célèbre opaque « Prophecy des étoiles » comme le dit poétiquement le prophète gentil Balaam dans Nombres 24 :17 : « Je le verrai, mais pas maintenant, je le regarderai, mais pas près. Une étoile s'est avancée de Jacob, et une tribu (ou sceptre/bâton) d'Israël se lèvera et écrasera les coins (ou fronts) de Moab et écrasera les enfants de Seth.”

Dans la tradition juive, cette prophétie est utilisée depuis des millénaires par ceux qui souhaitent prouver la valeur de leur propre candidat messianique (c'est-à-dire le soutien du rabbin Akiva à Simon bar Kochba, le fils de l'étoile, qui mena une révolte contre les Romains en 132 EC). Ou, comme dans le cas du rabbin Moses ben Maimon (Maïmonide), c'est une description poétique du roi David qui fait également référence à un futur "roi messie".

Née du judaïsme, la tradition chrétienne primitive connaissait bien le verset biblique. Dans l'Évangile de Matthieu, le premier livre du Nouveau Testament (composé en grec sémitique entre 70-110 EC), l'auteur raconte l'histoire de la naissance de Jésus comme son accomplissement.

Selon la traduction de la Bible King James, Matthieu écrit : “Or, lorsque Jésus naquit à Bethléem de Judée, aux jours d'Hérode le roi, voici, des hommes sages vinrent de l'est à Jérusalem, disant : ‘Où est-il qui est né Roi des Juifs ? car nous avons vu son étoile à l'orient, et nous sommes venus l'adorer.

Pendant des siècles, les philosophes et les astronomes ont cherché la signification de cette « étoile à l'est », et il existe pratiquement autant de théories que d'étoiles. Cependant, des recherches récentes ont renversé l'idée de "l'étoile de Bethléem" dans la mesure où l'on pourrait plus justement qualifier l'événement céleste d'"étoiles de Bethléem".

En octobre 2014, l'Université néerlandaise de Groningue a célébré son 400e anniversaire avec un colloque de deux jours sur l'étoile de Bethléem. Là, 20 universitaires interdépartementaux ont présenté des articles discutant de nouvelles théories, y compris celle du professeur Michael R. Molnar, l'auteur de « L'étoile de Bethléem : L'héritage des mages ».

Dans le livre révolutionnaire de Molnar (publié en 1999, en livre de poche depuis 2013), l'astronome Rutgers croise l'histoire de Matthew avec une image qu'il a trouvée sur une pièce ancienne qu'il a achetée pour compléter sa collection personnelle de pièces de Bélier regardant en arrière. une étoile.

Selon le site Web du livre Molnar, il a découvert que le Bélier était un symbole de la Judée à l'époque et que les anciens astrologues croyaient qu'un nouveau roi naîtrait lorsque la lune passerait devant Jupiter. Molnar s'est demandé si la pièce aurait pu être émise en réponse au grand signe messianique, l'étoile de Bethléem ?

La chronique de Matthieu a historiquement présenté des difficultés pour les astronomes, en particulier l'idée d'une étoile "à l'est". Molnar résout ce problème en rendant l'événement de nature plus astrologique qu'astronomique. Cela signifie qu'il pourrait s'agir davantage d'une question d'interprétation de certains événements astraux intéressants, plutôt que d'une vue céleste objectivement impressionnante.

« On peut affirmer que les mots de Matthieu décrivent un miracle, quelque chose au-delà des lois de la physique. Mais Matthew a choisi ses mots avec soin et a écrit “star in the east” deux fois’

L'astronome Rutgers savait que pour correspondre à l'histoire de Matthew Star of Bethlehem, Jupiter devait être à l'est. Ainsi, en utilisant la modélisation informatique, il a trouvé une éclipse de Jupiter en Bélier le 17 avril 6 avant notre ère, «un jour où Jupiter était précisément «à l'est», ce qui a confirmé sa théorie. De plus, il a découvert qu'un astrologue romain a décrit les conditions de ce jour comme correspondant à la naissance d'une personne "divine et immortelle"", selon le site Web du livre.

Dans un article du Washington Post écrit par l'astronome de Vanderbilt, le professeur David Weintraub, il applaudit la solution de Molnar au problème textuel qui est difficile à prouver scientifiquement.

L'astronome en moi sait qu'aucune étoile ne peut faire ces choses, pas plus qu'une comète, ou Jupiter, ou une supernova, ou une conjonction de planètes ou tout autre objet brillant réel dans le ciel nocturne. On peut affirmer que les mots de Matthieu décrivent un miracle, quelque chose au-delà des lois de la physique. Mais Matthieu a choisi ses mots avec soin et a écrit ‘star in the east’ deux fois, ce qui suggère que ces mots ont une importance particulière pour ses lecteurs.”

Dans son article, Weintraub écrit que Molnar a littéralement traduit l'expression grecque « à l'est » et a découvert qu'elle était utilisée comme terme technique dans l'astrologie mathématique grecque il y a 2 000 ans.

Il décrivait très précisément une planète qui s'élèverait au-dessus de l'horizon oriental juste avant l'apparition du soleil. Puis, quelques instants après le lever de la planète, elle disparaît dans l'éclat du soleil dans le ciel du matin », écrit Weintraub. "En particulier, la réapparition d'une planète comme Jupiter a été considérée par les astrologues grecs comme symboliquement significative pour toute personne née ce jour-là."

Alors, la conjonction de cette semaine de Vénus, Jupiter et Mars, qui ne se répétera pas jusqu'en 2021, pourrait-elle également être un présage annonçant une grande naissance ou un événement historique ?

Mais peut-être tout aussi possible, comme dans la paraphrase populairement partagée de William Shakespeare : « Ce n'est pas dans les étoiles de tenir notre destin, mais en nous-mêmes. »

Comptez-vous sur le Times of Israel pour des informations précises et perspicaces sur Israël et le monde juif ? Si oui, veuillez vous joindre La communauté du Times of Israel. Pour aussi peu que 6 $/mois, vous :

  • Soutien notre journalisme indépendant
  • Prendre plaisir une expérience sans publicité sur le site ToI, les applications et les e-mails et
  • Accéder au contenu exclusif partagé uniquement avec la communauté ToI, comme notre série de visites virtuelles Israel Unlocked et les lettres hebdomadaires du rédacteur en chef fondateur David Horovitz.

Nous sommes vraiment ravis que vous ayez lu Articles du X Times of Israel au cours du dernier mois.

C'est pourquoi nous venons travailler chaque jour - pour fournir aux lecteurs avertis comme vous une couverture incontournable d'Israël et du monde juif.

Alors maintenant, nous avons une demande. Contrairement à d'autres médias, nous n'avons pas mis en place de paywall. Mais comme le journalisme que nous faisons est coûteux, nous invitons les lecteurs pour qui le Times of Israel est devenu important à aider à soutenir notre travail en rejoignant La communauté du Times of Israel.

Pour aussi peu que 6 $ par mois, vous pouvez aider à soutenir notre journalisme de qualité tout en profitant du Times of Israël SANS PUBLICITÉ, ainsi que l'accès à du contenu exclusif réservé aux membres de la communauté Times of Israel.


Voici quand vous pouvez voir l'étoile de Noël pour la première fois en 800 ans

(WJW) – Allez-y et marquez le 21 décembre sur votre calendrier. C'est à ce moment-là que nous pouvons tous être témoins de quelque chose qui n'a pas été vu depuis près de 800 ans.

Au cours du prochain solstice d'hiver, Jupiter et Saturne s'aligneront pour créer ce qu'on appelle l'"étoile de Noël" ou "l'étoile de Bethléem".

Ces deux planètes ne sont pas apparues aussi (relativement) proches l'une de l'autre du point de vue de la Terre depuis le Moyen Âge.

NewsNation a parlé du phénomène à un astrophysicien de la NASA. Le Dr Amber Straughn a expliqué ce qui se passe et ce que vous devez faire pour vous assurer de pouvoir le voir. Straughn a expliqué comment la NASA suit l'histoire de phénomènes comme "l'étoile de Noël".

"Le système solaire fonctionne comme sur des roulettes", a déclaré Straughn.« Nous pouvons suivre comment les planètes se déplacent dans le ciel. Et à partir de là, nous pouvons faire reculer l'horloge et déterminer depuis combien de temps les planètes étaient alignées comme ça.

Les astronomes de l'hémisphère nord devraient tourner la tête et les télescopes vers la partie sud-ouest du ciel environ 45 minutes après le coucher du soleil pour voir les planètes s'aligner le 21 décembre. Cependant. des apparitions du phénomène ont pu être observées tout au long de la semaine.

Straughn a déclaré que la prochaine fois que nous pourrions nous attendre à ce que cet événement soit dans les années 2080.

"C'est vraiment un événement unique dans la vie. Les planètes s'alignent assez près les unes des autres, Jupiter et Saturne, environ tous les 20 ans », a déclaré Straughn. "Mais ils n'ont pas été aussi proches les uns des autres depuis 800 ans. La prochaine fois qu'ils seront aussi proches l'un de l'autre, c'est dans environ 60 ans. »

Copyright 2021 Nexstar Media Inc. Tous droits réservés. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.


Alignement planétaire pour former une rare « étoile de Noël » vue pour la dernière fois il y a 800 ans

Un événement céleste rare, jamais vu depuis 800 ans, fait son retour cette semaine.

Ce qui apparaît comme une étoile brillante à l'horizon dans le ciel sud-ouest juste après le coucher du soleil est la convergence des planètes Jupiter et Saturne, a déclaré Stephanie Rybka, directrice du planétarium du lycée de Waubonsie Valley.

Les deux plus grandes planètes de notre système solaire pourraient être distantes de centaines de millions de kilomètres, mais à l'œil nu au solstice d'hiver, le 21 décembre, Jupiter et Saturne sembleront presque se toucher.

L'effet crée un point de lumière rayonnant qui est surnommé l'étoile de Noël, ou étoile de Bethléem, en raison de sa proximité avec le 25 décembre.

Rybka a déclaré qu'il a été théorisé que l'étoile de la Nativité décrite dans la Bible aurait pu être une conjonction planétaire similaire. Les astronomes ont calculé qu'un alignement de Jupiter, Vénus et l'étoile Regulus s'est produit vers 2 av.

En ce qui concerne les événements notables d'observation du ciel, l'Amérique du Nord a connu quelques éclipses lunaires, mais celles-ci ne se comparent pas à la conjonction Jupiter-Saturne, a déclaré Rybka.

"Celui-ci sera certainement le point culminant de 2020", a-t-elle déclaré.

Les observateurs du ciel n'ont pas à attendre le 21 décembre pour voir le phénomène, et elle conseille aux gens de commencer à regarder dans les jours précédant cette date.

Parce que le temps de décembre dans le nord de l'Illinois peut être très nuageux, les gens surveillent les prévisions et profitent de toute soirée sans nuages ​​à nuageuse pour la fête, a déclaré Rybka.

Les planètes sont actuellement distantes d'environ 1 degré, ce qui correspond à peu près à la largeur d'un index lorsque l'on étend un bras et que l'on tient le doigt dans le ciel nocturne, a-t-elle déclaré.

Cet écart entre les planètes chaque nuit se fermera lentement à moins d'une largeur de doigt, lorsque la distance entre les planètes sera d'un dixième de degré la nuit la plus longue de l'année, le 21 décembre.

"C'est excitant de voir les planètes se rapprocher progressivement", a déclaré Rybka.

Parce que les planètes sont si proches, la lumière qu'elles émettent apparaîtra comme une seule étoile dans le ciel nocturne, a-t-elle déclaré.

Et tout comme les planètes se rapprochent dans les jours précédant le 21 décembre, vous pouvez également les voir commencer à s'éloigner les unes des autres dans les jours qui suivent, a-t-elle déclaré.

Les observateurs du ciel pourraient même apercevoir l'une des lunes de Jupiter ou voir les anneaux de Saturne. "Recherchez les oreilles floues", a déclaré Rybka, ce qu'elle décrit pour les enfants des écoles élémentaires visitant le planétarium lors d'excursions sur le terrain.

La dernière fois que les planètes sont apparues si proches les unes des autres, c'était au Moyen Âge en 1226, l'année même de la mort de François d'Assise.

L'attente de la prochaine conjonction Jupiter-Saturne ne sera pas aussi longue - elle devrait avoir lieu le 15 mars 2080.

Normalement, la Naperville Astronomical Association travaillerait avec le district de la réserve forestière du comté de DuPage pour organiser une projection publique depuis le belvédère panoramique de la réserve forestière de Greene Valley à Naperville, mais les restrictions de la pandémie de COVID-19 interdisent de tels rassemblements de groupe.

Le porte-parole de l'association, Rick Gering, a déclaré que trouver le bon emplacement à Naperville pour le voir pourrait être difficile car l'alignement se produit près de l'horizon.

Il suggère de trouver un endroit dans la ville avec une vue dégagée sur le sud-ouest, comme une terrasse de stationnement ou des parkings de centre commercial avec des bâtiments courts.

N'importe quand jusqu'au 29 décembre est bon pour visualiser la conjonction planétaire, ont déclaré Gering et Rybak.


ARTICLES LIÉS

Bloom a déclaré: "Cela s'appelle La Grande Conjonction vue le plus près depuis le 16 juillet 1623 seulement 14 ans après l'invention du premier télescope. Comme on le voit ici, pris par mon iPhone à travers ce vrai gros télescope.

'Juste un rappel de combien nous sommes minuscules dans le grand schéma des choses.'

L'ÉTOILE DE BETHLÉEM : INSPIRÉ LES TROIS SAGES POUR LE BÉBÉ JÉSUS DANS LES HISTOIRES BIBLIQUES

L'étoile de Bethléem, ou l'étoile de Noël, aurait inspiré les trois sages d'Orient à rendre visite à l'enfant Jésus dans les histoires bibliques.

Il apparaît dans l'histoire de la nativité de l'évangile de Matthieu, où ils auraient demandé au roi Hérode de Judée " où est celui qui est né roi des Juifs " Car nous avons vu son étoile à l'Est et sommes venus adorer Lui.'

On dit que l'étoile les a conduits à la ville natale de Jésus où ils l'adorent et lui offrent des cadeaux d'encens en or et de myrrhe.

L'évangile décrit les visiteurs comme « Magi », ce qui est généralement traduit par « hommes larges », mais peut également être utilisé pour signifier astronome/astrologue.

Les astronomes ont fait plusieurs tentatives pour calculer ce que cette étoile a pu être - qu'il s'agisse d'un événement céleste ou d'une pieuse fiction.

Le célèbre astronome allemand Johannes Kepler a écrit en 1614 qu'il croyait que «l'étoile de Bethléem» dans l'histoire biblique des trois sages aurait pu être une rare triple conduction de Jupiter, Saturne et Vénus.

Cela créerait un point de lumière très brillant dans le ciel qui n'apparaîtrait que pendant quelques jours. Une conjonction similaire devrait avoir lieu à Noël 2020.

D'autres théories sont une explosion de supernova raisonnablement proche - qui pourrait apparaître comme un ciel très très lumineux pendant une période relativement courte, ou même une comète.

Des astronomes chinois et coréens ont écrit sur un objet brillant qui pourrait avoir été une comète ou une supernova vers 5 avant JC vu pendant plus de 70 jours.

D'anciens astronomes ont écrit que des comètes « surplombaient » des villes spécifiques – tout comme l'on dit que l'étoile de Bethléem « se tenait au-dessus » de l'endroit où Jésus est né – la ville de Bethléem.

Les meilleures conditions d'observation lundi étaient dans un ciel dégagé et près de l'équateur, tandis que les habitants d'Europe occidentale et le long d'une vaste étendue d'Afrique devaient entraîner leur vue vers le sud-ouest.

Mais des centaines d'observateurs d'étoiles se sont également réunis à Calcutta pour regarder - à travers un télescope dans un musée de la technologie de la ville, ou depuis les toits et les espaces ouverts environnants.

Et au Koweït, des astrophotographes se sont rendus dans le désert à l'ouest de Koweït City pour capturer l'événement unique dans une vie.

En regardant avec un télescope ou même une bonne paire de jumelles, les deux géantes gazeuses n'étaient séparées que d'un cinquième du diamètre d'une pleine lune.

Mais à l'œil nu, ils fusionneraient en une double planète "très lumineuse", a déclaré Florent Deleflie de l'Observatoire de Paris.

"La Grande Conjonction fait référence à la période où deux planètes ont des positions relativement similaires par rapport à la Terre", a déclaré Deleflie.

"Avec un petit instrument - même une petite paire de jumelles - les gens peuvent voir les bandes équatoriales de Jupiter et ses principaux satellites et les anneaux de Saturne."

Henry Throop, astronome au siège de la National Aeronautics and Space Administration à Washington, a suggéré aux astronomes de penser aux deux planètes comme étant sur une piste de course, chacune dans sa propre voie.

"De notre point de vue, nous pouvons voir Jupiter sur la voie intérieure, s'approchant de Saturne tout le mois et le dépassant finalement le 21 décembre", a déclaré Throop.

À quelle distance les deux planètes sembleront-elles être? Environ un dixième de degré d'intervalle, ce qui correspond à peu près à l'épaisseur d'un centime tenu à bout de bras, a déclaré la NASA. En réalité, bien sûr, les planètes resteront distantes de centaines de millions de kilomètres, a-t-il déclaré.

La conjonction des deux planètes a lieu environ une fois tous les 20 ans. Mais la dernière fois que Jupiter et Saturne ont été aussi proches, c'était en 1623, et ce passage n'était pas visible de la plupart des endroits sur Terre.

La dernière grande conjonction visible s'est produite bien avant les télescopes en 1226, à mi-chemin de la construction de la cathédrale catholique Notre-Dame de Paris.

"Ce qui est le plus rare, c'est une conjonction étroite qui se produit dans notre ciel nocturne", a déclaré David Weintraub, professeur d'astronomie de l'Université Vanderbilt.

"Je pense qu'il est juste de dire qu'un tel événement ne peut généralement se produire qu'une seule fois dans la vie d'une personne, et je pense qu'"une fois dans ma vie" est un assez bon test pour savoir si quelque chose mérite d'être étiqueté comme rare ou spécial.

Saturne et Jupiter se rapprochent dans le ciel sud-sud-ouest depuis des semaines. Jupiter - plus grand et plus proche de la Terre - est beaucoup plus lumineux.

"J'adore les regarder se rapprocher de plus en plus les uns des autres et le fait que je puisse le voir à mes yeux nus depuis mon porche arrière!" L'astronome de Virginia Tech, Nahum Arav, a déclaré.

Les gens regardent depuis le toit de l'observatoire Griffith alors que les planètes Jupiter et Saturne, en haut à droite, sont vues au-delà d'un dôme de télescope pendant la grande conjonction, le même jour que le solstice d'hiver

Les planètes Jupiter et Saturne (C, en haut) sont vues au-dessus de la ligne d'horizon de Los Angeles pendant la grande conjonction

Des groupes de personnes se rassemblent près d'un arbre de Noël sur la plage alors qu'ils regardent le phénomène céleste des planètes Jupiter et Saturne s'aligner si étroitement qu'ils apparaissent presque comme une seule "étoile", connue sous le nom de conjonction planétaire, dans le ciel de Cardiff State Beach à Californie

Une vue de Jupiter et de Saturne alors qu'ils apparaissent rapprochés lors d'une conjonction planétaire, lors d'un événement céleste rare à St Louis, Missouri

Saturne, en haut, et Jupiter, en bas, sont vus dans le ciel, le lundi 21 décembre 2020, au-dessus d'Edgerton, Kansas. Les deux planètes sont dans leur alignement observable le plus proche depuis 1226. Apparaissant à un dixième de degré l'une de l'autre

Les planètes semblaient éloignées de moins d'une largeur de pleine lune – apparaissant bas au-dessus de l'horizon pour les téléspectateurs britanniques – et pour le reste de la semaine jusqu'au jour de Noël. Sur la photo, Saturne (en haut) et Jupiter (en bas) vus entre les clochers jumeaux de l'église catholique St Joseph à Topeka, Kansas

La luminosité des deux planètes alors qu'elles se touchent presque dans le ciel a suscité l'inévitable spéculation quant à savoir si elles étaient «l'étoile de Noël» que le Nouveau Testament décrit comme ayant guidé les trois sages vers l'enfant Jésus.

Mais l'astronome Billy Teets, directeur par intérim de l'observatoire Dyer de l'Université Vanderbilt à Brentwood, Tennessee, a déclaré qu'une grande conjonction n'est qu'une des nombreuses explications possibles du phénomène biblique.

"Je pense qu'il y a beaucoup de débats sur ce que cela aurait pu être", a déclaré Teets dans une récente interview.

La dernière fois que Jupiter et Saturne se sont approchés de si près, c'était en 1623, mais les conditions météorologiques dans les régions où la réunion pouvait être vue bloquaient la vue.

La visibilité était apparemment meilleure avant qu'au Moyen Âge, le 4 mars 1226 pour être précis.

Jupiter, qui est la plus grande planète, met 12 ans pour tourner autour du soleil, tandis que Saturne met 29 ans.

Tous les 20 ans environ, les observateurs sur Terre semblent se rapprocher les uns des autres.


Les astronomes voient un alignement rare de Jupiter et de Saturne alors que les planètes fusionnent

  • Jupiter et Saturne ont semblé fusionner dans le ciel nocturne lundi, apparaissant comme leur plus proche depuis le 17e siècle
  • Certains experts pensent que le spectacle aurait pu être la star de Bethléem suivie des trois sages
  • Les planètes seront en réalité distantes de plus de 450 millions de kilomètres et la Terre à 550 millions de kilomètres de Jupiter.

Jupiter et Saturne étaient plus proches dans le ciel nocturne qu'ils ne l'ont été pendant des siècles dans un spectacle qui, selon certains astronomes, aurait pu être considéré comme l'étoile de Bethléem suivie des trois sages.

Les planètes étaient alignées lundi soir et le resteront pour le reste de la semaine, car les deux plus grandes planètes du système solaire semblaient se rencontrer lors d'un événement céleste que les astronomes appellent la "Grande Conjonction".

La quasi-convergence des orbites de Jupiter et de Saturne coïncide avec le solstice d'hiver de lundi, le jour le plus court de l'année.

Les conditions ont rendu les deux sphères de gaz gelé plus proches et plus vibrantes qu'à aucun autre moment en 800 ans.

Et des célébrités comme Orlando Bloom et Katy Perry se sont tournées vers les réseaux sociaux pour partager des photos de la convergence des planètes.

Jupiter et Saturne étaient plus proches dans le ciel nocturne qu'ils ne l'ont été pendant des siècles dans un spectacle qui, selon certains astronomes, aurait pu être considéré comme l'étoile de Bethléem suivie des trois sages. Sur la photo: Orlando Bloom et Katy Perry partagent une photo d'eux en regardant le

Les gens se rassemblent, à Tulsa, Oklahoma pour voir la ‘Great Conjonction’. la quasi-convergence des orbites de Jupiter et Saturne

On pense que l'événement céleste aurait pu être l'étoile vue par les trois sages alors qu'ils allaient rendre visite à Jésus dans la bible

Jupiter est l'objet le plus grand et le plus brillant, avec Saturne à sa droite. Alignées avec Jupiter se trouvent ses quatre plus grandes lunes (”galiléenne”). De haut en bas, ce sont Callisto, Io, Ganymède et Europa. La Grande Conjonction 2020, Laguna Beach, Californie

Les membres de la famille Mota Velazco utilisent un télescope pour observer Jupiter et Saturne lors d'une conjonction planétaire, car ils apparaissent rapprochés lors d'un événement céleste rare au poste frontière entre le Mexique et les États-Unis à Ciudad Juarez,

Jupiter et Saturne apparaissant proches l'un de l'autre lors d'une conjonction planétaire aux côtés de la Statue de la Liberté à New York

La Lune et Saturne (R, en haut) et Jupiter (R, en bas) après le coucher du soleil avec le Washington Monument à Washington, DC

Jupiter (L) et Saturne apparaissent à environ un dixième de degré l'un de l'autre lors d'un événement astronomique connu sous le nom de Grande Conjonction à gauche du STRAT Hotel, Casino & amp SkyPod à Las Vegas, Nevada

Les planètes Jupiter et Saturne sont vues ensemble, à l'horizon, à gauche, dans ce qu'on appelle la Grande Conjonction lundi

Les deux planètes se sont rapprochées dans le ciel alors qu'elles se dirigent vers une grande conjonction lundi

Jupiter et Saturne sont apparus plus proches l'un de l'autre dans le ciel qu'ils ne l'ont fait au cours des 800 dernières années, formant un phare céleste semblable à l'étoile de Bethléem. Le phénomène sera exposé jusqu'à Noël

La prochaine fois que Jupiter et Saturne sembleront aussi proches dans le ciel, ce ne sera pas avant le 15 mars 2080, date à laquelle ils seront plus hauts dans le ciel et visibles plus longtemps.

L'astronome allemand Johannes Kepler a écrit en 1614 qu'il croyait que l'"étoile de Bethléem" dans l'histoire de la Nativité pourrait avoir été une conjonction de Jupiter et de Saturne.

Bloom a déclaré: ‘C'est ce qu'on appelle La Grande Conjonction vue le plus près depuis le 16 juillet 1623, seulement 14 ans après l'invention du premier télescope. Comme on le voit ici, pris par mon iPhone à travers ce vrai grand télescope.

‘Juste un rappel à quel point nous sommes minuscules dans le grand schéma des choses.’

L'astronome allemand Johannes Kepler a écrit en 1614 qu'il croyait que l'"étoile de Bethléem" dans l'histoire de la Nativité aurait pu être une conjonction de Jupiter et de Saturne.

L'ÉTOILE DE BETHLÉEM : INSPIRÉ LES TROIS SAGES POUR LE BÉBÉ JÉSUS DANS LES HISTOIRES BIBLIQUES

L'étoile de Bethléem, ou l'étoile de Noël, aurait inspiré les trois sages d'Orient à rendre visite à l'enfant Jésus dans les histoires bibliques.

Il apparaît dans l'histoire de la nativité de l'Évangile de Matthieu, où ils auraient demandé au roi Hérode de Judée ‘où est celui qui est né Roi des Juifs’ Car nous avons vu son étoile à l'Est et sommes venus pour l'adorer.’

On dit que l'étoile les a conduits à la ville natale de Jésus où ils l'adorent et lui offrent des cadeaux d'encens en or et de myrrhe.

L'évangile décrit les visiteurs comme ‘Magi’ qui est généralement traduit par ‘wide men’ mais peut également être utilisé pour signifier astronome/astrologue.

Les astronomes ont fait plusieurs tentatives pour calculer ce que cette étoile a pu être, qu'il s'agisse d'un événement céleste ou d'une pieuse fiction.

Le célèbre astronome allemand Johannes Kepler a écrit en 1614 qu'il croyait que l'"étoile de Bethléem" dans l'histoire biblique des trois sages aurait pu être une triple conduction rare de Jupiter, Saturne et Vénus.

Cela créerait un point de lumière très brillant dans le ciel qui n'apparaîtrait que pendant quelques jours. Une conjonction similaire devrait avoir lieu à Noël 2020.

D'autres théories sont une explosion de supernova raisonnablement proche – qui pourrait apparaître comme un ciel très très lumineux pendant une période relativement courte, ou même une comète.

Des astronomes chinois et coréens ont écrit sur un objet brillant qui pourrait avoir été une comète ou une supernova vers 5 avant JC vu pendant plus de 70 jours.

D'anciens astronomes ont écrit que des comètes "suspendaient" des villes spécifiques - tout comme l'étoile de Bethléem aurait "suspendu" l'endroit où Jésus est né - la ville de Bethléem.

L'étoile a guidé les trois sages pour rencontrer l'enfant Jésus.

D'autres ont suggéré que les «trois sages» auraient pu suivre une triple conjonction de Jupiter, Saturne et Vénus.

Bien que Vénus ne soit pas visible dans le cadre de la conjonction de 2020, ce sera toujours un site astronomique impressionnant, mieux vu sur l'équateur mais vu dans le monde entier.

Les meilleures conditions d'observation lundi étaient dans un ciel dégagé et près de l'équateur, tandis que les habitants d'Europe occidentale et le long d'une vaste étendue d'Afrique devaient entraîner leur vue vers le sud-ouest.

Mais des centaines d'astronomes se sont également réunis à Calcutta pour regarder à travers un télescope dans un musée de la technologie de la ville, ou depuis les toits environnants et les espaces ouverts.

Et au Koweït, des astrophotographes se sont rendus dans le désert à l'ouest de Koweït City pour capturer l'événement unique dans une vie.

En regardant avec un télescope ou même une bonne paire de jumelles, les deux géantes gazeuses n'étaient séparées que d'un cinquième du diamètre d'une pleine lune.

Mais à l'œil nu, ils fusionneraient en une double planète "très lumineuse" a déclaré Florent Deleflie de l'Observatoire de Paris.

« La Grande Conjonction fait référence à la période où deux planètes ont des positions relativement similaires par rapport à la Terre », a déclaré Deleflie.

‘Avec un petit instrument – même une petite paire de jumelles – les gens peuvent voir les bandes équatoriales de Jupiter et ses principaux satellites et les anneaux de Saturne.’

Henry Throop, astronome au siège de la National Aeronautics and Space Administration à Washington, a suggéré aux astronomes de penser aux deux planètes comme étant sur une piste de course, chacune dans sa propre voie.

"De notre point de vue, nous pouvons voir Jupiter sur la voie intérieure, s'approchant de Saturne tout le mois et le dépassant finalement le 21 décembre", a déclaré Throop.

À quelle distance les deux planètes sembleront-elles être? À environ un dixième de degré d'intervalle, ce qui correspond à peu près à l'épaisseur d'un centime tenu à bout de bras, a déclaré la NASA. En réalité, bien sûr, les planètes resteront distantes de centaines de millions de kilomètres, a-t-il déclaré.

La conjonction des deux planètes a lieu environ une fois tous les 20 ans. Mais la dernière fois que Jupiter et Saturne ont été aussi proches, c'était en 1623, et ce passage n'était pas visible de la plupart des endroits sur Terre.

La dernière grande conjonction visible s'est produite bien avant les télescopes en 1226, à mi-chemin de la construction de la cathédrale catholique Notre-Dame de Paris.

"Ce qui est le plus rare, c'est une conjonction étroite qui se produit dans notre ciel nocturne", a déclaré David Weintraub, professeur d'astronomie, de l'Université Vanderbilt.

"Je pense qu'il est juste de dire qu'un tel événement ne peut généralement se produire qu'une seule fois dans la vie d'une personne, et je pense qu'"une fois dans ma vie" est un assez bon test pour savoir si quelque chose mérite d'être étiqueté comme rare ou spécial.’

Saturne et Jupiter se rapprochent dans le ciel sud-sud-ouest depuis des semaines. Jupiter – plus gros et plus proche de la Terre – est beaucoup plus lumineux.

"J'adore les regarder se rapprocher de plus en plus les uns des autres et le fait que je puisse le voir à mes yeux nus depuis mon porche arrière!", A déclaré Nahum Arav, astronome de Virginia Tech.

Les gens regardent depuis le toit de l'observatoire Griffith alors que les planètes Jupiter et Saturne, en haut à droite, sont vues au-delà d'un dôme de télescope pendant la grande conjonction, le même jour que le solstice d'hiver

Les planètes Jupiter et Saturne (C, en haut) sont vues au-dessus de la ligne d'horizon de Los Angeles pendant la grande conjonction

Des groupes de personnes se rassemblent près d'un arbre de Noël sur la plage alors qu'ils regardent le phénomène céleste des planètes Jupiter et Saturne s'aligner si étroitement qu'ils apparaissent presque comme une seule étoile, connue sous le nom de conjonction planétaire, dans le ciel de l'État de Cardiff Plage en Californie

Une vue de Jupiter et de Saturne alors qu'ils apparaissent rapprochés lors d'une conjonction planétaire, lors d'un événement céleste rare à St Louis, Missouri

Saturne, en haut, et Jupiter, en bas, sont vus dans le ciel, le lundi 21 décembre 2020, au-dessus d'Edgerton, Kansas. Les deux planètes sont dans leur alignement observable le plus proche depuis 1226. Apparaissant à un dixième de degré l'une de l'autre

Les planètes semblaient distantes de moins d'une pleine lune - apparaissant bas au-dessus de l'horizon pour les téléspectateurs britanniques - et pour le reste de la semaine jusqu'au jour de Noël. Sur la photo, Saturne (en haut) et Jupiter (en bas) vus entre les clochers jumeaux de l'église catholique St Joseph à Topeka, Kansas

La luminosité des deux planètes alors qu'elles se touchent presque dans le ciel a suscité l'inévitable spéculation quant à savoir si elles étaient l'étoile de Noël que le Nouveau Testament décrit comme ayant guidé les trois sages vers l'enfant Jésus.

Mais l'astronome Billy Teets, directeur par intérim de l'observatoire Dyer de l'Université Vanderbilt à Brentwood, Tennessee, a déclaré qu'une grande conjonction n'est qu'une des nombreuses explications possibles du phénomène biblique.

"Je pense qu'il y a beaucoup de débats sur ce que cela aurait pu être", a déclaré Teets dans une récente interview.

La dernière fois que Jupiter et Saturne se sont approchés de si près, c'était en 1623, mais les conditions météorologiques dans les régions où la réunion pouvait être vue bloquaient la vue.

La visibilité était apparemment meilleure avant qu'au Moyen Âge, le 4 mars 1226 pour être précis.

Jupiter, qui est la plus grande planète, met 12 ans pour tourner autour du soleil, tandis que Saturne met 29 ans.

Tous les 20 ans environ, les observateurs sur Terre semblent se rapprocher les uns des autres.

Jupiter et Saturne au-dessus d'Oban sur le Sound of Kerrera, une voie navigable séparant l'île de Kerrera, Argyll et Bute, regardant vers les îles occidentales en Écosse

Une photo prise à l'aide d'un télescope montre lundi la "grande conjonction de Jupiter et de Saturne", à Udaipur, à 50 km d'Agartala, la capitale de l'État indien de Tripura, dans le nord-est de l'Inde.

Jupiter et Saturne forment des planètes doubles dans le ciel nocturne lors d'un événement connu sous le nom de grande conjonction à Burnsville, en Caroline du Nord

Les planètes sont représentées au-dessus du mont Tamalpais à Larkspur, en Californie. La conjonction, qui se produit la nuit du solstice d'hiver par coïncidence, est connue sous le nom d'"étoile de Noël".

Pour voir l'événement céleste, les astronomes suggèrent de regarder vers le sud-ouest dans une zone dégagée environ une heure après le coucher du soleil.

"Les grands télescopes n'aident pas beaucoup, des jumelles modestes sont parfaites, et même le globe oculaire est bon pour voir qu'ils sont bien ensemble", a déclaré Jonathan McDowell, astronome au Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics.

La prochaine Grande Conjonction entre les deux planètes, bien que moins proches l'une de l'autre, aura lieu en novembre 2040.

Un alignement plus proche similaire à celui des lundis aura lieu en mars 2080, a déclaré McDowell, avec la conjonction étroite suivante 337 ans plus tard en août 2417.

Une photo fournie par la NASA montre Saturne (en haut) et Jupiter (en bas) vus après le coucher du soleil depuis le parc national de Shenandoah à Luray, en Virginie

Thao Galvan tient son fils Nathan pendant qu'ils regardent Jupiter et Saturne lors d'une conjonction planétaire, alors qu'ils apparaissent proches les uns des autres lors d'un rare événement céleste à Houston, au Texas

Les utilisateurs de Twitter ont partagé des images du ciel nocturne montrant Jupiter et Saturne (vu au centre entre les arbres) alors qu'ils se sont rapprochés ces dernières semaines

Saturne et Jupiter proches l'un de l'autre dans le ciel nocturne au-dessus de Jersey City, New Jersey, le 18 décembre 2020 (photo)

Les spectateurs avec un télescope qui ont vu la conjonction ont vu non seulement Jupiter et Saturne, mais aussi certaines de leurs plus grandes lunes dans le même champ de vision, ont déclaré les astronomes

La conjonction de Jupiter et de Saturne est vue après le coucher du soleil au-dessus de Split, Croatie

Une illustration 3D montrant à quoi pourrait ressembler la fusion des planètes de près


Jupiter & Saturn Form ‘Star Of Bethlehem’ Tonight – Apparition La Plus Proche En 800 Ans

Les géantes gazeuses – les plus grandes planètes du système solaire – se rapprochent lentement dans le ciel depuis l'été et sont apparues comme un système à double planète.

Coïncidant avec le solstice d'hiver, la conjonction pourrait être vue à l'œil nu de n'importe où sur Terre.

Les planètes semblaient distantes d'environ un cinquième d'une largeur de pleine lune plus tôt dans la nuit – apparaissant bas au-dessus de l'horizon au Royaume-Uni – et peuvent être vues pendant le reste de la semaine jusqu'au jour de Noël.

L'astronome allemand Johannes Kepler a écrit en 1614 qu'il croyait que l'"étoile de Bethléem" dans l'histoire de la Nativité pourrait avoir été une conjonction de Jupiter et de Saturne.

D'autres chercheurs ont suggéré à la place que les "trois sages" pourraient avoir suivi une triple conjonction de Jupiter, Saturne et Vénus.

Bien que Vénus ne fasse pas partie de la conjonction de cette semaine, ce sera toujours un site astronomique impressionnant - l'un des meilleurs à voir sur l'équateur, mais visible dans le monde entier.

L'événement arrive dans une semaine chargée pour les astronomes, avec la pluie de météores Ursid – la dernière de cette année – culminant ce soir et se poursuivant tôt demain matin.

À son apogée, la douche produira environ cinq étoiles filantes par heure, qui brûleront lorsqu'elles traverseront l'atmosphère à environ 36 miles par seconde.

Comme la conjonction, les Ursides seront visibles à l'œil nu, mais seront plus facilement visibles dans les zones peu polluées par la lumière.

L'astrophysicienne Megan Argo de l'Université du Central Lancashire a déclaré à BBC Radio 4 Today que l'événement était très inhabituel.

"La meilleure façon de regarder est de sortir après le coucher du soleil, au moment où le ciel s'assombrit un peu et Jupiter devrait être la première chose que vous voyez dans le ciel nocturne après la lune", a-t-elle expliqué.

La vue sera meilleure, a ajouté le Dr Argo, depuis des endroits avec un bon horizon à l'ouest - sans arbres ni bâtiments.

Ceux de Londres et de New York ont ​​vu les planètes près de l'horizon – à environ 5,3° et 7,5°, respectivement – ​​environ une heure après le coucher du soleil ce soir.

"Les alignements entre ces deux planètes sont plutôt rares, se produisant une fois tous les 20 ans environ", a déclaré l'astronome Patrick Hartigan de l'Université Rice de Houston, au Texas.

"Mais cette conjonction est exceptionnellement rare en raison de la proximité des planètes les unes par rapport aux autres", a-t-il expliqué.

"Vous devez remonter jusqu'à juste avant l'aube du 4 mars 1226, pour voir un alignement plus étroit entre ces objets visibles dans le ciel nocturne."

Une conjonction similaire s'est également produite en 1623 - mais à cette époque, les planètes n'auraient été visibles que pendant la journée, ce qui les rend très difficiles à voir.

La prochaine fois que Jupiter et Saturne sembleront aussi proches dans le ciel, ce ne sera pas avant le 15 mars 2080, date à laquelle ils seront plus hauts dans le ciel et visibles plus longtemps.

La prochaine conjonction des deux corps après cela ne sera pas avant l'an 2400.

"Le soir de l'approche la plus proche du 21 décembre, ils ressembleront à une double planète, séparée par seulement 1/5e du diamètre de la pleine lune", a ajouté le professeur Hartigan.

‘Pour la plupart des téléspectateurs, chaque planète et plusieurs de leurs plus grandes lunes seront visibles dans le même champ de vision ce soir-là.’

Alors que Kepler pensait qu'une conjonction de Jupiter et de Saturne était à l'origine de l'histoire de l'étoile de Bethléem dans la Bible, d'autres pensaient qu'il s'agissait peut-être d'un autre événement astronomique, comme une grande comète dans le ciel.

Le professeur Hartigan a déclaré que le duo planétaire apparaîtrait bas dans le ciel occidental au coucher du soleil – et serait suffisamment brillant pour être vu dans le ciel crépusculaire.

En réalité, les deux planètes sont encore à des millions de kilomètres l'une de l'autre - Jupiter est à environ 5 UA de la Terre (un UA est la distance de la Terre au Soleil) et Saturne est à 10 UA de la Terre - mais elles apparaissent ensemble en raison de différences dans leur orbite.

"Plus un spectateur est au nord, moins il aura de temps pour apercevoir la conjonction avant que les planètes ne s'enfoncent sous l'horizon", a expliqué le professeur Hartigan.

"Au moment où le ciel est complètement noir à Houston, par exemple, la conjonction ne sera qu'à 9 degrés au-dessus de l'horizon", a-t-il ajouté.

‘Une vue qui serait gérable si le temps le permet et si vous avez une vue dégagée vers le sud-ouest.’

Les spectateurs avec un télescope qui ont vu la conjonction plus tôt dans la nuit ont non seulement vu Jupiter et Saturne, mais aussi certaines de leurs plus grandes lunes dans le même champ de vision, ont déclaré les astronomes.


Se réunir : Saturne et Jupiter convergent dans le ciel pour former « l'étoile de Bethléem » alors que les planètes semblent plus proches qu'à tout autre moment au cours des 800 dernières années

Jupiter et Saturne sont apparus plus proches l'un de l'autre dans le ciel nocturne ce soir qu'ils ne l'ont fait en 800 ans - formant un phare céleste semblable à l'étoile de Bethléem.

Les géantes gazeuses – les plus grandes planètes du système solaire – se rapprochent lentement dans le ciel depuis l'été et sont apparues comme un système à double planète.

Coïncidant avec le solstice d'hiver, la conjonction pourrait être vue à l'œil nu de n'importe où sur Terre.

Les planètes semblaient distantes d'environ un cinquième de largeur de pleine lune plus tôt dans la nuit – apparaissant bas au-dessus de l'horizon au Royaume-Uni – et peuvent être vues pendant le reste de la semaine jusqu'au jour de Noël.

L'astronome allemand Johannes Kepler a écrit en 1614 qu'il croyait que l'étoile de Bethléem dans l'histoire de la Nativité était peut-être une conjonction de Jupiter et de Saturne.

D'autres chercheurs ont plutôt suggéré que les « trois sages » auraient pu suivre une triple conjonction de Jupiter, Saturne et Vénus.

Bien que Vénus ne fasse pas partie de la conjonction de cette semaine, ce sera toujours un site astronomique impressionnant - l'un des meilleurs à voir sur l'équateur, mais visible dans le monde entier.

L'événement arrive dans une semaine chargée pour les astronomes, avec la pluie de météores Ursid – la dernière de cette année – culminant ce soir et se poursuivant tôt demain matin.

À sa hauteur, la douche produit environ cinq étoiles filantes par heure, qui brûleront lorsqu'elles traverseront l'atmosphère à environ 36 miles par seconde.

Comme la conjonction, les Ursides seront visibles à l'œil nu, mais seront plus facilement visibles dans les zones peu polluées par la lumière.

Jupiter et Saturne au-dessus d'Oban sur le Sound of Kerrera, une voie navigable séparant l'île de Kerrera, Argyll et Bute, regardant vers les îles de l'Ouest en Écosse, le 21 décembre 2020 Saturne (en haut) et Jupiter (en bas) apparaissant à la distance la plus proche l'un à l'autre depuis juillet 1623 sur une photo prise dans le centre de Séoul, Corée du Sud, le 21 décembre 2020

La conjonction de Jupiter et de Saturne était visible à l'œil nu à travers le globe.

Les meilleures vues provenaient d'endroits situés le long de l'équateur terrestre.

Depuis le Royaume-Uni, les planètes semblaient presque se chevaucher au-dessus de l'horizon dans le sud-ouest pendant une heure après le coucher du soleil ce soir – à partir de 3,48.

Le phénomène sera visible le reste de la semaine jusqu'à Noël.

Ceux qui ont un télescope peuvent également voir certaines des plus grandes lunes de Jupiter et de Saturne dans le même champ de vision, ont déclaré des experts.

L'astrophysicienne Megan Argo de l'Université du Central Lancashire a déclaré à BBC Radio 4 Today que l'événement était très inhabituel.

« La meilleure façon de regarder est de sortir après le coucher du soleil, au moment où le ciel est devenu un peu sombre et Jupiter devrait être la première chose que vous voyez dans le ciel nocturne après la lune », a-t-elle expliqué.

La vue sera meilleure, a ajouté le Dr Argo, depuis des endroits avec un bon horizon à l'ouest - sans arbres ni bâtiments.

Ceux de Londres et de New York ont ​​vu les planètes près de l'horizon – à environ 5,3° et 7,5°, respectivement – ​​environ une heure après le coucher du soleil ce soir.

"Les alignements entre ces deux planètes sont plutôt rares, se produisant une fois tous les 20 ans environ", a déclaré l'astronome Patrick Hartigan de l'Université Rice de Houston, Texas.

"Mais cette conjonction est exceptionnellement rare en raison de la proximité des planètes les unes par rapport aux autres", a-t-il expliqué.

'Vous devez remonter jusqu'à juste avant l'aube du 4 mars 1226, pour voir un alignement plus étroit entre ces objets visibles dans le ciel nocturne.'

Une conjonction similaire s'est également produite en 1623 - mais à cette époque, les planètes n'auraient été visibles que pendant la journée, ce qui les rend très difficiles à voir.

La prochaine fois que Jupiter et Saturne sembleront aussi proches dans le ciel, ce ne sera pas avant le 15 mars 2080, date à laquelle ils seront plus hauts dans le ciel et visibles plus longtemps.

La prochaine conjonction des deux corps après cela ne sera pas avant l'an 2400.

"Le soir de l'approche la plus proche du 21 décembre, ils ressembleront à une double planète, séparée par seulement 1/5e du diamètre de la pleine lune", a ajouté le professeur Hartigan.

'Pour la plupart des téléspectateurs, chaque planète et plusieurs de leurs plus grandes lunes seront visibles dans le même champ de vision ce soir-là.'

Jupiter et Saturne forment une double planète dans le ciel nocturne lors d'un événement connu sous le nom de grande conjonction à Burnsville, Caroline du Nord, États-Unis, le 21 décembre 2020

Alors que Kepler pensait qu'une conjonction de Jupiter et de Saturne était à l'origine de l'histoire de l'étoile de Bethléem dans la Bible, d'autres pensaient qu'il s'agissait peut-être d'un autre événement astronomique, comme une grande comète dans le ciel.

Le professeur Hartigan a déclaré que le duo planétaire apparaîtrait bas dans le ciel occidental au coucher du soleil – et serait suffisamment brillant pour être vu dans le ciel crépusculaire.

En réalité, les deux planètes sont encore à des millions de kilomètres l'une de l'autre - Jupiter est à environ 5 UA de la Terre (un UA est la distance de la Terre au Soleil) et Saturne est à 10 UA de la Terre - mais elles apparaissent ensemble en raison de différences dans leur orbite.

Les deux planètes telles qu'elles apparaissent proches l'une de l'autre lors de leur conjonction planétaire, à St. Louis, Missouri, États-Unis, le 21 décembre 2020 Comme on le voit à Burnsville, Caroline du Nord, le 21 décembre 2020. Alors que Kepler pensait qu'une conjonction de Jupiter et de Saturne était derrière l'histoire de l'étoile de Bethléem dans la bible, d'autres pensaient qu'il s'agissait peut-être d'un autre événement astronomique, comme une grosse comète dans le ciel

« Plus un spectateur est au nord, moins il aura de temps pour apercevoir la conjonction avant que les planètes ne s'enfoncent sous l'horizon », a expliqué le professeur Hartigan.

« Au moment où le ciel est complètement noir à Houston, par exemple, la conjonction sera à seulement 9 degrés au-dessus de l'horizon », a-t-il ajouté.

'Une vision qui serait gérable si le temps le permet et si vous avez une vue dégagée vers le sud-ouest.'

Les spectateurs avec un télescope qui ont vu la conjonction plus tôt dans la nuit ont non seulement vu Jupiter et Saturne, mais aussi certaines de leurs plus grandes lunes dans le même champ de vision, ont déclaré les astronomes.

Les planètes Jupiter et Saturne (au centre, en haut) sont vues au-dessus de la ligne d'horizon de Los Angeles pendant la grande conjonction vue depuis l'observatoire Griffith, le 21 décembre 2020 Les utilisateurs ont partagé des images de Jupiter et de Saturne – qui apparaissent comme des étoiles brillantes – au fur et à mesure qu'elles viennent rapprochement à l'approche de leur conjonction, le 21 décembre

L'ÉTOILE DE BETHLÉEM : INSPIRÉ LES TROIS SAGES POUR LE BÉBÉ JÉSUS DANS LES HISTOIRES BIBLIQUES

L'étoile de Bethléem, ou l'étoile de Noël, aurait inspiré les trois sages d'Orient à rendre visite à l'enfant Jésus dans les histoires bibliques.

Il apparaît dans l'histoire de la nativité de l'Évangile de Matthieu, où l'on dit qu'ils ont demandé au roi Hérode de Judée &# x27où est celui qui est né Roi des Juifs&# x27 Car nous avons vu son étoile à l'Est et sommes venus pour l'adorer.'

On dit que l'étoile les a conduits à la ville natale de Jésus où ils l'adorent et lui offrent des cadeaux d'encens en or et de myrrhe.

L'évangile décrit les visiteurs comme 'Magie' qui est généralement traduit par 'wide men' mais peut également être utilisé pour signifier astronome/astrologue.

Les astronomes ont fait plusieurs tentatives pour calculer ce que cette étoile a pu être - qu'il s'agisse d'un événement céleste ou d'une pieuse fiction.

Le célèbre astronome allemand Johannes Kepler a écrit en 1614 qu'il croyait que l'étoile de Bethléem dans l'histoire biblique des trois sages aurait pu être une triple conduction rare de Jupiter, Saturne et Vénus.

Cela créerait un point de lumière très brillant dans le ciel qui n'apparaîtrait que pendant quelques jours. Une conjonction similaire devrait avoir lieu à Noël 2020.

D'autres théories sont une explosion de supernova raisonnablement proche - qui pourrait apparaître comme un ciel très très lumineux pendant une période relativement courte, ou même une comète.

Des astronomes chinois et coréens ont écrit sur un objet brillant qui pourrait avoir été une comète ou une supernova vers 5 avant JC vu pendant plus de 70 jours.

Les anciens astronomes ont écrit que des comètes surplombaient des villes spécifiques, tout comme on dit que l'étoile de Bethléem aurait surplombé l'endroit où Jésus est né, la ville de Bethléem.

La vue de notre astrologue Oscar Cainer

Alors que Jupiter créatif et Saturne pragmatique se rencontrent dans le Verseau innovant - un événement céleste connu sous le nom de Grande Conjonction - de nombreux astrologues saluent cela comme la véritable aube de l'ère du Verseau, une période qui nous mènera jusqu'en 2021.

Chaque fois que Jupiter (qui représente la liberté et l'optimisme) se connecte à Saturne (qui représente l'autorité et la structure), ils créent une énergie transformationnelle qui peut changer les systèmes du monde.

Ils inaugurent un changement révolutionnaire et offrent des progrès révolutionnaires qui profiteront à tous, même si ces progrès ne prennent pas toujours la voie la plus directe – pensez à Saturne comme le bâton et Jupiter comme la carotte, mais en travaillant ensemble pour atteindre leurs objectifs.

Ensemble, ils vont bouleverser notre monde d'une manière que nous ne pouvons même pas imaginer. Certains moments seront des événements forts et heureux, du genre à nous rappeler où nous étions lorsque nous avons appris la nouvelle pour la première fois.

Le premier d'entre eux se produit maintenant. L'arrivée des vaccins contre le coronavirus est une cause certaine de célébration mondiale, mais il y en aura plus. Le Verseau gouverne la partie du ciel associée au progrès et à l'invention.

Il voit ce que les autres négligent et trouve des solutions aux problèmes, peu importe à quel point le puzzle peut être étrange.

Que ce soit au niveau personnel – ou pour la société dans son ensemble – la technologie, l'innovation et le changement sont au cœur des solutions que nous recherchons.

Dans ce cas, attendez-vous à voir de grands progrès dans la science, où les connaissances récemment acquises développent soudainement de nouvelles applications dans le monde réel.


Jupiter et Saturne forment « l'étoile de Bethléem » lorsqu'ils convergent dans le ciel

Jupiter et Saturne sont apparus plus proches l'un de l'autre dans le ciel nocturne ce soir qu'ils ne l'ont fait en 800 ans - formant un phare céleste semblable à l'étoile de Bethléem.

Les géantes gazeuses – les plus grandes planètes du système solaire – se rapprochent lentement dans le ciel depuis l'été et sont apparues comme un système à double planète.

Coïncidant avec le solstice d'hiver, la conjonction pourrait être vue à l'œil nu de n'importe où sur Terre.

Les planètes semblaient distantes d'environ un cinquième d'une largeur de pleine lune plus tôt dans la nuit – apparaissant bas au-dessus de l'horizon au Royaume-Uni – et peuvent être vues pendant le reste de la semaine jusqu'au jour de Noël.

L'astronome allemand Johannes Kepler a écrit en 1614 qu'il croyait que l'"étoile de Bethléem" dans l'histoire de la Nativité pourrait avoir été une conjonction de Jupiter et de Saturne.

D'autres chercheurs ont suggéré à la place que les "trois sages" pourraient avoir suivi une triple conjonction de Jupiter, Saturne et Vénus.

Bien que Vénus ne fasse pas partie de la conjonction de cette semaine, ce sera toujours un site astronomique impressionnant - l'un des meilleurs à voir sur l'équateur, mais visible dans le monde entier.

L'événement arrive dans une semaine chargée pour les astronomes, avec la pluie de météores Ursid – la dernière de cette année – culminant ce soir et se poursuivant tôt demain matin.

À sa hauteur, la douche produit environ cinq étoiles filantes par heure, qui brûleront lorsqu'elles traverseront l'atmosphère à environ 36 miles par seconde.

Comme la conjonction, les Ursides seront visibles à l'œil nu, mais seront plus facilement visibles dans les zones peu polluées par la lumière.

Jupiter et Saturne au-dessus d'Oban sur le Sound of Kerrera, une voie navigable séparant l'île de Kerrera, Argyll et Bute, regardant vers les îles occidentales en Écosse, le 21 décembre 2020

Saturne (en haut) et Jupiter (en bas) apparaissant à la distance la plus proche l'une de l'autre depuis juillet 1623 sur une photo prise dans le centre de Séoul, Corée du Sud, le 21 décembre 2020

Jupiter et Saturne sont apparus plus proches l'un de l'autre dans le ciel cette nuit qu'ils ne l'ont fait au cours des 800 dernières années, formant un phare céleste semblable à l'"étoile de Bethléem"". Sur la photo, comment le ciel nocturne dans le sud-ouest apparaît cette semaine

Les géantes gazeuses – les plus grandes planètes du système solaire – se rapprochent lentement dans le ciel depuis l'été et sont apparues comme un système à double planète. Sur la photo : Saturne (en haut) et Jupiter (en bas) convergeant dans le ciel au-dessus de Damas, en Syrie, ce soir

Une statue d'un Indien du Kansa au sommet du Kansas Statehouse se dresse au premier plan alors que Saturne, en haut et Jupiter, en bas, sont vus le samedi 19 décembre 2020 à Topeka, Kansas, États-Unis

Les planètes semblaient distantes de moins d'une pleine lune - apparaissant bas au-dessus de l'horizon pour les téléspectateurs britanniques - et pour le reste de la semaine jusqu'au jour de Noël. Sur la photo, Saturne (en haut) et Jupiter (en bas) vus entre les clochers jumeaux de l'église catholique St Joseph à Topeka, Kansas, le 19 décembre 2020

La conjonction de Jupiter et de Saturne est observée après le coucher du soleil au-dessus de Split, en Croatie. Les planètes sont apparues plus proches les unes des autres dans le ciel nocturne ce soir qu'elles ne l'ont fait en 800 ans

Saturne et Jupiter sont apparus bas sur l'horizon juste après le coucher du soleil dans le sud-ouest ce soir - à moins d'une largeur de pleine Lune l'un de l'autre - apparaissant presque comme un seul objet

Les spectateurs avec un télescope qui ont vu la conjonction ont vu non seulement Jupiter et Saturne, mais aussi certaines de leurs plus grandes lunes dans le même champ de vision, ont déclaré les astronomes

Une photo prise le 21 décembre 2020, dans le district d'al-Salmi, une zone désertique à 120 km à l'ouest de Koweït, montre la grande conjonction de Jupiter et de Saturne

L'astronome allemand Johannes Kepler a écrit en 1614 qu'il croyait que l'"étoile de Bethléem" dans l'histoire de la Nativité pourrait avoir été une conjonction de Jupiter et de Saturne.

COMMENT L'ATTEINDRE

La conjonction de Jupiter et de Saturne était visible à l'œil nu à travers le globe.

Les meilleures vues provenaient d'endroits situés le long de l'équateur terrestre.

Depuis le Royaume-Uni, les planètes semblaient presque se chevaucher au-dessus de l'horizon dans le sud-ouest pendant une heure après le coucher du soleil ce soir – à partir de 3,48.

Le phénomène sera visible le reste de la semaine jusqu'à Noël.

Ceux qui ont un télescope peuvent également voir certaines des plus grandes lunes de Jupiter et de Saturne dans le même champ de vision, ont déclaré des experts.

L'astrophysicienne Megan Argo de l'Université du Central Lancashire a déclaré à BBC Radio 4 Today que l'événement était très inhabituel.

"La meilleure façon de regarder est de sortir après le coucher du soleil, au moment où le ciel s'assombrit un peu et Jupiter devrait être la première chose que vous voyez dans le ciel nocturne après la lune", a-t-elle expliqué.

La vue sera meilleure, a ajouté le Dr Argo, depuis des endroits avec un bon horizon à l'ouest - sans arbres ni bâtiments.

Ceux de Londres et de New York ont ​​vu les planètes près de l'horizon – à environ 5,3° et 7,5°, respectivement – ​​environ une heure après le coucher du soleil ce soir.

"Les alignements entre ces deux planètes sont plutôt rares, se produisant une fois tous les 20 ans environ", a déclaré l'astronome Patrick Hartigan de l'Université Rice de Houston, au Texas.

"Mais cette conjonction est exceptionnellement rare en raison de la proximité des planètes les unes par rapport aux autres", a-t-il expliqué.

"Vous devez remonter jusqu'à juste avant l'aube du 4 mars 1226, pour voir un alignement plus étroit entre ces objets visibles dans le ciel nocturne."

Une conjonction similaire s'est également produite en 1623 - mais à cette époque, les planètes n'auraient été visibles que pendant la journée, ce qui les rend très difficiles à voir.

La prochaine fois que Jupiter et Saturne sembleront aussi proches dans le ciel, ce ne sera pas avant le 15 mars 2080, date à laquelle ils seront plus hauts dans le ciel et visibles plus longtemps.

La prochaine conjonction des deux corps après cela ne sera pas avant l'an 2400.

"Le soir de l'approche la plus proche du 21 décembre, ils ressembleront à une double planète, séparée par seulement 1/5e du diamètre de la pleine lune", a ajouté le professeur Hartigan.

‘Pour la plupart des téléspectateurs, chaque planète et plusieurs de leurs plus grandes lunes seront visibles dans le même champ de vision ce soir-là.’

Jupiter et Saturne forment une double planète dans le ciel nocturne lors d'un événement connu sous le nom de grande conjonction à Burnsville, Caroline du Nord, États-Unis, le 21 décembre 2020

Saturne et Jupiter proches l'un de l'autre dans le ciel nocturne au-dessus de Jersey City, New Jersey, le 18 décembre 2020 (photo)

"Vous devez remonter jusqu'à juste avant l'aube du 4 mars 1226, pour voir un alignement plus étroit entre ces objets visibles dans le ciel nocturne", a déclaré l'astronome Patrick Hartigan de l'Université Rice de Houston, Texas. . Sur la photo (en haut), Saturne et Jupiter se rapprochent dans le ciel nocturne au-dessus de Las Vegas, Nevada le 20 décembre

La prochaine fois que Jupiter et Saturne sembleront aussi proches dans le ciel, ce ne sera pas avant le 15 mars 2080, date à laquelle ils seront plus hauts dans le ciel et visibles plus longtemps.

Les utilisateurs de Twitter ont partagé des images du ciel nocturne montrant Jupiter et Saturne (vu au centre entre les arbres) alors qu'ils se sont rapprochés ces dernières semaines

Alors que Kepler pensait qu'une conjonction de Jupiter et de Saturne était à l'origine de l'histoire de l'étoile de Bethléem dans la Bible, d'autres pensaient qu'il s'agissait peut-être d'un autre événement astronomique, comme une grande comète dans le ciel.

Le professeur Hartigan a déclaré que le duo planétaire apparaîtrait bas dans le ciel occidental au coucher du soleil – et serait suffisamment brillant pour être vu dans le ciel crépusculaire.

En réalité, les deux planètes sont encore à des millions de kilomètres l'une de l'autre - Jupiter est à environ 5 UA de la Terre (un UA est la distance de la Terre au Soleil) et Saturne est à 10 UA de la Terre - mais elles apparaissent ensemble en raison de différences dans leur orbite.

Les deux planètes apparaissant proches l'une de l'autre lors de leur conjonction planétaire, à St. Louis, Missouri, États-Unis, le 21 décembre 2020

Comme on le voit à Burnsville, en Caroline du Nord, le 21 décembre 2020. Alors que Kepler pensait qu'une conjonction de Jupiter et de Saturne était à l'origine de l'histoire de l'étoile de Bethléem dans la bible, d'autres pensaient qu'il s'agissait peut-être d'un autre événement astronomique – comme une grosse comète dans le ciel

Jupiter (L) et Saturne apparaissent à environ un dixième de degré l'un de l'autre. Sur la photo, la vue au-dessus du mont Tamalpais le 21 décembre 2020 à Larkspur, Californie

Jupiter (L) et Saturne sont vus lors de la grande conjonction de l'observatoire Griffith le même jour que le solstice d'hiver, le 21 décembre 2020 à Los Angeles, Californie

Lorsque Jupiter et Saturne (représentés ici comme des lumières vives) se réuniront, ils seront visibles au crépuscule dans le ciel du sud-ouest

Après s'être rapprochées l'une de l'autre depuis l'été, les planètes géantes apparaîtront à moins d'une largeur de pleine lune juste après le coucher du soleil au solstice d'hiver ce soir, sur la photo

Les deux planètes sont apparues progressivement de plus en plus proches en novembre et décembre, pour apparaître comme un seul objet ce soir – avant de se séparer après Noël

"Plus un spectateur est au nord, moins il aura de temps pour apercevoir la conjonction avant que les planètes ne s'enfoncent sous l'horizon", a expliqué le professeur Hartigan.

"Au moment où le ciel est complètement noir à Houston, par exemple, la conjonction ne sera qu'à 9 degrés au-dessus de l'horizon", a-t-il ajouté.

‘Une vue qui serait gérable si le temps le permet et si vous avez une vue dégagée vers le sud-ouest.’

Les spectateurs avec un télescope qui ont vu la conjonction plus tôt dans la nuit ont non seulement vu Jupiter et Saturne, mais aussi certaines de leurs plus grandes lunes dans le même champ de vision, ont déclaré les astronomes.

Les planètes Jupiter et Saturne (au centre, en haut) sont vues au-dessus de la ligne d'horizon de Los Angeles pendant la grande conjonction vue depuis l'observatoire Griffith, le 21 décembre 2020

Les utilisateurs ont partagé des images de Jupiter et de Saturne – qui apparaissent comme des étoiles brillantes – alors qu'elles se rapprochent à l'approche de leur conjonction, le 21 décembre.

L'ÉTOILE DE BETHLÉEM : INSPIRÉ LES TROIS SAGES POUR LE BÉBÉ JÉSUS DANS LES HISTOIRES BIBLIQUES

L'étoile de Bethléem, ou l'étoile de Noël, aurait inspiré les trois sages d'Orient à rendre visite à l'enfant Jésus dans les histoires bibliques.

Il apparaît dans l'histoire de la nativité de l'Évangile de Matthieu, où ils auraient demandé au roi Hérode de Judée ‘où est celui qui est né Roi des Juifs’ Car nous avons vu son étoile à l'Est et sommes venus pour l'adorer.’

On dit que l'étoile les a conduits à la ville natale de Jésus où ils l'adorent et lui offrent des cadeaux d'encens en or et de myrrhe.

L'évangile décrit les visiteurs comme ‘Magi’ qui est généralement traduit par ‘wide men’ mais peut également être utilisé pour signifier astronome/astrologue.

Les astronomes ont fait plusieurs tentatives pour calculer ce que cette étoile a pu être, qu'il s'agisse d'un événement céleste ou d'une pieuse fiction.

Le célèbre astronome allemand Johannes Kepler a écrit en 1614 qu'il croyait que l'"étoile de Bethléem" dans l'histoire biblique des trois sages aurait pu être une triple conduction rare de Jupiter, Saturne et Vénus.

Cela créerait un point de lumière très brillant dans le ciel qui n'apparaîtrait que pendant quelques jours. Une conjonction similaire devrait avoir lieu à Noël 2020.

D'autres théories sont une explosion de supernova raisonnablement proche – qui pourrait apparaître comme un ciel très très lumineux pendant une période relativement courte, ou même une comète.

Des astronomes chinois et coréens ont écrit sur un objet brillant qui pourrait avoir été une comète ou une supernova vers 5 avant JC vu pendant plus de 70 jours.

D'anciens astronomes ont écrit que des comètes "suspendaient" des villes spécifiques - tout comme l'étoile de Bethléem aurait "suspendu" l'endroit où Jésus est né - la ville de Bethléem.

La vue de notre astrologue Oscar Cainer

Alors que Jupiter créatif et Saturne pragmatique se rencontrent dans le Verseau innovant - un événement céleste connu sous le nom de Grande Conjonction - de nombreux astrologues saluent cela comme la véritable aube de l'ère du Verseau, une période qui nous mènera jusqu'en 2021.

Chaque fois que Jupiter (qui représente la liberté et l'optimisme) se connecte à Saturne (qui représente l'autorité et la structure), ils créent une énergie transformationnelle qui peut modifier les systèmes du monde.

Ils inaugurent un changement révolutionnaire et offrent des progrès révolutionnaires qui profiteront à tous, même si ces progrès ne prennent pas toujours la voie la plus directe – pensez à Saturne comme le bâton et Jupiter comme la carotte, mais en travaillant ensemble pour atteindre leurs objectifs.

Ensemble, ils vont bouleverser notre monde d'une manière que nous ne pouvons même pas imaginer. Certains moments seront des événements forts et heureux, du genre à nous rappeler où nous étions lorsque nous avons appris la nouvelle pour la première fois.

Le premier d'entre eux se produit maintenant. L'arrivée des vaccins contre le coronavirus est une cause certaine de célébration mondiale, mais il y en aura plus. Le Verseau gouverne la partie du ciel associée au progrès et à l'invention.

Il voit ce que les autres négligent et trouve des solutions aux problèmes, peu importe à quel point le puzzle peut être étrange.

Que ce soit au niveau personnel – ou pour la société dans son ensemble – la technologie, l'innovation et le changement sont au cœur des solutions que nous recherchons.

Dans ce cas, attendez-vous à voir de grands progrès dans la science, où les connaissances récemment acquises développent soudainement de nouvelles applications dans le monde réel.


Voir la vidéo: Létoile de Bethléem: expliquée par lastronomie? (Mai 2022).