Podcasts sur l'histoire

Sauterelle Aeronca O-58/ L-3

Sauterelle Aeronca O-58/ L-3


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Sauterelle Aeronca O-58/ L-3

L'Aeronca O-58/L-3 Grasshopper était l'un des trois modèles d'avions légers commerciaux qui ont servi d'avions de liaison et de repérage d'artillerie pour l'USAAF, comblant un vide laissé par le lent développement du Stinson O-49/L-1 Vigilant

Au cours des années 1930, il y avait beaucoup de débats sur le type d'avion nécessaire pour le rôle d'observation, avec un fossé clair se développant entre les tâches de liaison et de reconnaissance de l'armée. Certains ont fait valoir que seul un avion à grande vitesse similaire à un bombardier léger pouvait survivre au-dessus de la ligne de front, tandis que d'autres voulaient des avions légers à vol lent, capables d'opérer à partir de champs non améliorés proches de la ligne de front. En 1939, l'USAAC a lancé un concours de conception pour un avion d'observation de liaison à courte portée, en sélectionnant finalement le Stinson O-49 comme vainqueur. Les événements de 1940, où le Fieseler Storch était l'avion de liaison le plus efficace des deux côtés, ont démontré que l'avion à décollage et atterrissage courts à vol lent était essentiel pour le repérage de l'artillerie et les fonctions de liaison dans toute guerre de mouvement.

L'US Army Group Forces voulait expérimenter ce type d'avion lors des manœuvres de 1941, mais l'O-49 n'était pas prêt pour les tests. Au lieu d'attendre que l'USAAF fournisse l'avion requis, le Group Forces a décidé de louer un certain nombre d'avions commerciaux pour les manœuvres de juin de la deuxième armée dans le Tennessee. Au début, Piper était la seule entreprise impliquée, mais ils ont décidé d'inviter Aeronca et Taylor à participer également, et chaque entreprise a fourni quatre avions, qui ont été loués à l'armée et pilotés par des pilotes civils. Aeronca a fourni quatre de leurs monoplans à ailes hautes modèle 65

L'avion léger a bien fonctionné lors des manœuvres de l'été 1941. L'Air Corps a préféré l'O-49, mais cet avion était beaucoup plus lent à construire, et en novembre 1941, l'état-major a suggéré de commander 617 avions légers. Celui-ci était réparti entre 342 O-57, O-58 et O-59 et 275 Stinson modèle 76, une version améliorée d'un avion commercial Stinson existant. En janvier 1942, les forces terrestres tinrent une conférence au cours de laquelle elles décidèrent qu'elles avaient besoin d'un impressionnant 4 000 avions ! L'Air Corps a commandé 1 000 autres appareils, suivis six mois plus tard de 1 960 autres.

Le modèle 65 Defender et ses versions militaires ont été construits autour d'un fuselage et d'une structure de queue en tube d'acier soudé, avec un revêtement en tissu. Les ailes utilisaient des longerons en épicéa, des nervures en alliage léger et des ailerons en métal, encore une fois tous recouverts de tissu. Il avait un train d'atterrissage fixe, avec deux jambes de force pour chacune des roues principales. Le cockpit pour deux hommes était fortement vitré, avec l'aile supportée au-dessus de la verrière (la disposition standard de tous ces petits avions de liaison). Il était propulsé par un quatre cylindres à plat Continental O-170 de 65 ch. La version civile d'origine avait des vitres latérales trapézoïdales en position arrière, se terminant à peu près au niveau du bord de fuite de l'aile. C'est la zone qui a le plus changé au cours de la vie du L-3, avec des fenêtres ovales installées sur les premières versions de production, remplacées plus tard par une surface vitrée plus étendue.

À la fin de décembre 1943, l'USAAF et les forces terrestres de l'armée exploitaient 1 055 L-3. Cependant, dans le but de réduire le nombre d'avions produits, ils ont ensuite été classés comme standard limité, et il était prévu qu'aucun autre ne serait commandé. Un total de 306 L-2 et L-3 ont été produits en 1944, tous issus de contrats antérieurs.

Le L-3 était principalement utilisé comme avion d'entraînement à domicile. Une poignée a atteint la zone de combat, mais a été normalement rapidement remplacée par le Piper L-4.

Aeronca a continué à fournir des avions de liaison après la guerre, produisant le L-16 pour l'USAF.

Variantes

YO-58

La désignation YO-58 a été donnée aux quatre avions utilisés à l'origine par les essais de l'armée. Ils étaient propulsés par le moteur O-170-3 et avaient une vue arrière assez restreinte depuis la position de l'observateur, car l'arrière du cockpit était caréné dans le fuselage arrière, dont le haut était au niveau de l'aile. Sur le YO-56, les fenêtres de l'observateur étaient de forme angulaire.

O-58/ L-3

Cinquante avions ont été commandés sous le nom d'O-58 en 1942. Ils ont obtenu un moteur militaire standard O-170-3 et les fenêtres latérales de l'observateur ont été de forme ovale.

O-58A/L-3A

Vingt avions ont été commandés sous le nom d'O-58A. Il était plus large de 4 pouces et avait une fenêtre d'observateur modifiée, dans le but d'améliorer la vue arrière.

O-58B/ L-3B

335 appareils ont été commandés sous le nom d'O-58B. 540 autres ont été livrés sous le nom de L-3B après le changement de désignation en 1942. Cette version avait un cockpit vitré plus grand, qui s'étendait maintenant bien derrière le bord de fuite de l'aile, et comprenait un toit vitré, améliorant considérablement la visibilité. Ils transportaient également plus d'équipement radio. Le poids au décollage est passé à 1 825 lb, mais la vitesse de pointe a également augmenté, à 88 mph.

L-3C

490 L-3C ont été livrés, avant la fin de la production en 1944. Ils étaient identiques aux L-3B, à part ne pas embarquer d'équipement radio.

L-3D/ E/ F/ G/ H/ J

Ces appellations ont été attribuées aux avions civils qui ont été mis en service militaire après l'entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale. Les différentes désignations reflétaient le type de moteurs installés. Onze modèles 65TF sont devenus le L-3D. Douze modèles 65TC sont devenus le L-3E. Les Super Chiefs du modèle 65CA de Ninenteen sont devenus le L-3F. Quatre Super Chiefs du modèle 65L sont devenus le L-3G. Un modèle 65TL est devenu le L-3H. Un modèle 65TC est devenu le L-3K.

TG-5

Le TG-5 était un planeur d'entraînement basé sur le L-3. Il utilisait les mêmes ailes, la queue et le fuselage arrière, avec un nouveau fuselage avant, avec de la place pour trois personnes mais pas de moteur. Les trois sièges avaient des commandes de vol similaires, permettant un tuteur et deux élèves. Un total de 250 sont allés à l'USAAF en tant que TG-5 et trois à l'US Navy en tant que LNR.

Moteur : moteur Continental O-170 à quatre pistons à plat
Puissance : 65cv
Équipage : 2
Portée : 35 ft 0 in
Longueur: 21ft 0in
Hauteur : 7 pieds 8 pouces
Poids à vide : 835lb
Masse maximale au décollage : 1 300 lb
Vitesse maximale : 87 mph
Vitesse de croisière : 46 mph
Taux de montée :
Plafond de service : 10 000 pi
Portée : 200 milles
Armement : Aucun


Voir la vidéo: Aeronca C3 at Roche, January 3rd 2019 (Mai 2022).