Podcasts sur l'histoire

19 janvier 1945

19 janvier 1945



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

19 janvier 1945

Janvier 1945

1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031
> Février


Canon antichar de 57 mm modèle 1943, Union soviétique

Front de l'Est

Les troupes russes capturent Cracovie et Tilsit (Prusse orientale)

Birmanie

La 25 division indienne a capturé Kantha, sur la péninsule de Myebon



Aujourd'hui dans l'histoire de la Seconde Guerre mondiale—19 janvier 1940 & 1945

Il y a 80 ans, le 19 janvier 1940 : Le leader isolationniste, le sénateur William Borah de l'Idaho, décède d'un accident vasculaire cérébral à Washington, DC, à l'âge de 74 ans.

Il y a 75 ans—janv. 19, 1945 : Les Soviétiques prennent Lodz et Cracovie en Pologne, et traversent la frontière polono-silésienne.

L'amiral allemand Karl Dönitz réduit les effectifs de la marine pour libérer des hommes dans l'armée.

2 réponses à “Aujourd'hui dans l'histoire de la Seconde Guerre mondiale—19 janvier 1940 & 1945”

Le fusil sur la photo est un G88, qui avait été remplacé en 1898. Ils apparaissent beaucoup sur les photos du Volksturm, ce qui montre à quel point les Allemands avaient réussi à s'accrocher à de nombreux équipements anciens après la Première Guerre mondiale, ainsi que la tension réelle de leurs ressources dans les dernières étapes de la Seconde Guerre mondiale.

Königsberg était une ville de Prusse orientale. C'est maintenant Kalingrad, en Russie. Ces hommes étaient probablement morts peu de temps après la prise de cette photo.


19 janvier 1945 - Histoire

Après le shakedown au large de San Diego, il s'est détaché de San Francisco le 19 mars pour que Midway s'occupe des sous-marins de l'escadron de sous-marins 20. Il est arrivé le 3 mai et y a opéré jusqu'au 1er décembre pour effectuer 51 réparations de voyage et 14 carénages de sous-marins. Elle est revenue à Pearl Harbor le 4 décembre et le 5 février est devenue en route pour Guam où elle a accompli 4 réparations de voyage et 24 carénages avant le 7 août.

[Photo à ajouter plus tard]
L'U.S.S. PROTEUS (AS-19) à Yokosuka Ko, Japon, avec son nid de douze sous-marins américains qui étaient tous présents lors de la signature des conditions de reddition le 2 septembre. Photo par le capitaine Lewis S. Parks, U.S. Navy.

Les travaux se sont poursuivis à une vitesse exceptionnelle tout au long de l'année 1943 car le navire était prêt à être mis en service le premier mois de 1944. À 16h00 le 31 janvier 1944, le capitaine Robert A. WHITE, de l'U.S. Navy, a placé l'U.S.S. PROTEUS (AS-19) en commission, puis a remis le navire au capitaine Robert W. BERRY, U.S. Navy. Le commandant P. S. TAMBLING, U.S. Navy a assumé les fonctions d'officier exécutif.

Au moment de la mise en service de la mission de l'U.S.S. PROTEUS a été enregistré comme étant « fournir des services adéquats, rapides et suffisants aux sous-marins et aux navires connexes entretenus. » Ces services sont (1) pour aider à maintenir leur préparation matérielle, (2) pour fournir un stock adéquat de fournitures consommables (3 ) et d'améliorer le moral de leurs équipages.

À l'achèvement et à la mise en service, le navire pesait 15 034 tonnes avec une longueur totale de 529 pieds et 6 pouces et une largeur de 73 pieds et 4 pouces.

Les cérémonies de mise en service ont eu lieu à Hunter's Point dans la région de la baie de San Francisco et le navire y est resté pendant deux semaines, chargeant les magasins, organisant le personnel et procédant à tous les préparatifs matériels pour le démarrage afin de procéder aux premiers essais et à l'essai du navire et de tous les services à bord. première croisière.

Entre le 11 et le 14 février 1944, l'U.S.S. PROTEUS a été démagnétisé, dépermé et la boussole du navire compensée. Le 15 février, il est devenu en route pour sa croisière d'essai en tant qu'Unité de Force opérationnelle 14.6.2 conformément à l'Ordre d'opération n° 27-44 du Commandant du Groupe opérationnel 14.6.

Le 16 février, tous les canons ont été tirés pour la première fois et les moteurs ont été testés à vitesse de flanc pendant quatre heures et à pleine vitesse pendant quatre heures. Le 17 février, le navire est arrivé à San Diego, en Californie. Des essais ont été effectués au large de Point Loma, en Californie, le 18 février, et ceux-ci comprenaient des exercices répétés dans tous les exercices du navire. Le capitaine Robert W. BERRY, de l'U.S. Navy, commandant, a procédé à la première inspection globale du navire le 19 février. Les exercices et les essais se sont poursuivis en mer jusqu'au 25 février, date à laquelle l'U.S.S. PROTEUS amarré à nouveau à San Diego. Le 29 février, conformément au Commander Task Force 14 Movement Order No. 65-44, les préparatifs ont été faits et le navire a démarré à 17 h 45 pour le Navy Yard, Mare Island, Vallejo, Californie, après avoir terminé sa croisière d'essai. Après avoir amarré au Navy Yard, Mare Island, Berth 12, le 2 mars, les réparations après le shakedown ont commencé, toutes de nature mineure, tandis qu'une tentative a été faite pour donner à toutes les mains une brève période de congé en vue de la navigation à l'étranger. Les magasins et les fournitures ont été pris en énormes quantités et les derniers préparatifs ont été achevés. Le 19 mars, le navire a quitté le Navy Yard, Mare Island, en route vers Pearl Harbor, Oahu, Territoire d'Hawaï. Ce départ à 14h00 a été effectué conformément à l'ordre d'opération et aux instructions de routage du commandant Pacific Sea Frontier du 18 mars 1944.

Le 13 mars, une dépêche à tous les commandements navals appropriés, y compris le commandant en chef de la flotte du Pacifique, a signalé que l'U.S.S. PROTEUS (AS-19) comme prêt à servir avec la flotte et rapportant le 17 mars 1944.

Le 25 mars 1944 à 10 h 47, le navire a amarré au quai 20, base sous-marine, Pearl Harbor, Oahu, territoire d'Hawaï, le voyage inaugural s'étant achevé sans incident. Cette croisière s'est déroulée de manière indépendante, sans escorte ni en convoi.

L'escadron de sous-marins TWENTY a été affecté à l'appel d'offres U.S.S. PROTEUS et lui est resté affecté dès la mise en service pendant toute la guerre. L'escadron de sous-marins TWENTY a été mis en service le 1er mars 1944 au Navy Yard, Mare Island, Vallejo, Californie avec le capitaine Leo L. PACE, US Navy comme commandant d'escadron, et les commandants Lewis S. PARES, US Navy et Frank W. FENNO, US Navy à la tête de la division sous-marine DEUX CENT DEUX et DEUX CENT UN respectivement. L'escadron, en tant qu'unité, a pris ses quartiers à bord de l'U.S.S. PROTEUS le 2 mars 1944. Avant le départ du Navy Yard, Mare Island, le commandant Ralph B. JOHNSON, de la Réserve navale des États-Unis, était à bord en tant qu'ingénieur d'escadron tandis que le commandant Harry C. STEVENSON, de la marine américaine, était à bord en tant qu'officier des opérations de l'escadron. Des équipes de secours ont été formées, tandis que des logements et des bureaux pour l'équipage des deux divisions et de l'escadron ont été mis à disposition sur le navire. Avant l'amarrage à Pearl Harbor le 25 mars 1944, une organisation complète était en préparation pour se conformer à la mission établie de l'appel d'offres. Le nom non officiel de "Tip Top Tender" a été attribué à l'U.S.S. PROTEUS - un nom que l'organisation a bien mérité, comme les archives l'ont attesté plus tard.

L'escadron de sous-marins TWENTY a été affecté aux douze sous-marins suivants qui sont tous restés une partie de l'organisation pendant la guerre. Aucun sous-marin de l'escadron TWENTY n'a été perdu au profit de l'ennemi, et aucun sous-marin n'a été complètement réaménagé par l'U.S.S. PROTEUS a perdu contre l'ennemi.

De la mise en service au 15 septembre 1945, l'U.S.S. PROTEUS a remis en état complet 48 sous-marins et 4 embarcations de surface, des réparations de voyage à 81 sous-marins et diverses assistances à la réparation de 60 navires de surface. Au total, les États-Unis PROTEUS a rendu service à 189 unités de la marine américaine pendant la guerre - dont chacune a été jugée satisfaisante.

Le 29 avril 1944 à 14 h 10, le navire est parti de son amarrage à la base sous-marine de Pearl Harbor, T. H., en route vers les îles Midway conformément à l'ordre d'opération n° 174-44 du commandant de la Force opérationnelle 17. L'U.S.S. PC485 a accompagné l'U.S.S. PROTEUS comme escorte. À 9 h 52, le 3 mai 1944, l'U.S.S. PROTEUS amarré à tribord au quai n° S-3, aux îles Midway, sa deuxième croisière s'étant achevée sans incident.

Le 9 septembre 1944, le commandant Robert T. RAMSBOTHAM, de l'U.S.S. Navy, assume les fonctions d'Executive Officer de l'U.S.S. PROTEUS commandant de relève P. S. TAMBLING, U.S. Navy.

Le capitaine Charles N. DAY, U.S. Navy a relevé le capitaine. Robert W. BERRY, U.S. Navy comme commandant. L'heure du changement de commandement a été enregistrée comme étant 11 h 00, le 13 septembre 1944, date à laquelle les officiers et l'équipage ont été rassemblés pour assister à la lecture des ordres.

Le 15 septembre 1944, le capitaine Lewis S. PARKS, U.S. Navy, succéda temporairement au capitaine Leo L. PACE, U.S. Navy en tant que commandant de l'escadron de sous-marins TWENTY et assuma définitivement ses fonctions le 17 décembre 1944.

Le 2 octobre, le capitaine Frank W. FENNO, de l'U.S. Navy, a reçu des ordres d'expédition pour des tâches supplémentaires temporaires qui l'ont détaché du commandement de la division sous-marine DEUX CENT UN. Le capitaine FENNO a quitté le navire vers le 10 octobre.

Le 1er décembre, le navire est parti des îles Midway en route vers Pearl Harbor, T. H. conformément à l'ordre d'opération n° Se-005 du Commandant Task Group 17.5, avec l'U.S.S. LITCHFIELD (DD336) comme escorte. Le 4 décembre à 12 h 53, le navire s'est amarré à bâbord au poste d'amarrage S-21 de la base sous-marine américaine, Pearl Harbor, TH . Des réparations ont été effectuées, le fond a été gratté et peint par la force du navire, et à 12 h 55 le 23 décembre, le navire était de nouveau à l'eau et est parti de la cale sèche, amarrant à tribord le SS PANAMAN entre les bouées X-2 et X-2S, East Loch, Pearl Harbor, TH

[Photo à ajouter plus tard]

L'U.S.S. PROTEUS (AS-19) entrant Thomas Drydock Numéro quatre à Pearl Harbor Navy Yard, Oahu, Territoire d'Hawaï.

Le navire est resté à East Loch jusqu'au 9 janvier, date à laquelle, à 11 h 07, il a amarré à bâbord au quai S-21, Submarine Base, Pearl Harbor, T. H.

Deux réparations de voyage étendues et un carénage ont été effectués pendant que le navire restait à Pearl Harbor. Travailler sur l'U.S.S. CHARR (SS328) a commencé le 9 décembre et s'est terminé le 30 décembre, l'U.S.S. Les vastes réparations du voyage de LARGARTO ont commencé le jour de Noël et se sont terminées le 23 janvier 1945, tandis que le carénage de l'U.S.S. GROUPER (SS214) couvrait la période du 2 janvier au 2 février 1945. Aucun travail sur les navires de surface n'a été réalisé pendant cette période. Tous les officiers et hommes étaient heureux de profiter d'un bref repos et d'une période de récupération après avoir passé des mois sur l'atoll de Midway.

Le 7 janvier 1945, le commandant Rob Roy McGREGOR de l'U.S. Navy se présenta à bord en tant que commandant de la division sous-marine DEUX CENT DEUX.

À 16 h 36, heure locale, le 5 février 1945, conformément aux instructions du commandant Hawaiian Sea Frontier pour le convoi n° 287-T de l'U.S.S. PROTEUS est parti du poste d'amarrage S-21, Pearl Harbor, Oahu, T. H. en route vers Guam, îles Mariannes. Le convoi utilisait une vitesse d'avance de 14,5 nœuds et des plans Zig Zag. Le S.S. SEA STURGEON transportait le Convoy Commodore, le Capitaine Alvin 0. LUSTIE, Réserve navale américaine. Le vice-comodore du convoi est resté avec le capitaine Charles N. DAY, des États-Unis. Marine dans l'U.S.S. PROTEUS, tandis que le navire restant dans le convoi était le S.S. WELTEVREDEN. L'U.S.S. THADEUS PARKER (DE369) et l'U.S.S. DOHERTY (DE14) servait d'escorte.

Le 9 février, à 9 h 00, la ligne de date internationale a été franchie. À 0820 fuseau horaire à 11°29&rsquo de latitude nord, 162°23&rsquo de longitude est, plein sud d'Eniwetok, le S.S. SEA STURGEON, le S.S. WELTEVREDEN et le U.S.S. THADEUS PARKER a quitté le convoi tandis que l'U.S.S. PROTEUS US escorté par le Destroyer Escort, U.S.S. DOHERTY (DE14) a procédé conformément aux instructions du commandant Hawaiian Sea Frontier ordre au convoi 287-T. Le 16 février 1945, à 9 h 34, l'U.S.S. PROTEUS amarré au quai 20, port d'Apra, Guam, îles Mariannes. Au cours de la croisière en route vers Guam, un total de 3934 cartouches de munitions de 20 mm, 855 cartouches de 40 mm et 54 cartouches de 5"/38 ont été utilisées à des fins d'entraînement. En route le 14 février, l'U.S.S. DOHERTY (DE14) a été ravitaillé avec 33 410 gallons de gazole. Aucun contact avec les ères ennemies établi pendant la croisière.

Le 16 février 1945, la Submarine Division EIGHTY TWO prend ses quartiers à bord de l'U.S.S. PROTEUS et a commencé à aider au radoub et à la réparation de tous les navires. Commandée par le Commandant Lowell T. STONE, de l'U.S. Navy, la Division est restée à bord jusqu'au 21 avril 1945.

Le 13 avril 1945, le commandant Nicholas T. NICHOLAS, de l'U.S. Navy, se présenta à bord en tant qu'officier exécutif de l'U.S.S. PROTEUS relève le 14 avril le commandant Robert J. RAMSBOTHAM de l'U.S. Navy qui a quitté le navire pour prendre le commandement de l'U.S.S. SPERRY (AS12).

Le 23 avril 1945, la division sous-marine ONE SIXTY ONE prend ses quartiers à bord de l'U.S.S. PROTEUS et a commencé à aider au radoub et à la réparation de tous les navires. Commandée par le Commandant Earl R+ HAWK de l'U.S. Navy, la Division est restée à bord jusqu'au 2 septembre 1945.

[photo à ajouter plus tard]
L'U.S.S. PROTÉE. AS-19 aux îles Midway avec les sous-marins U.S.S. BRIG, U.S.S. PINTADO et U.S.S. POISSON PILOTE.

Le service de radoub le plus court donné à un sous-marin a été donné à l'U.S.S. TINOSA (SS283). Il a commencé le 16 mai et s'est achevé le 22 mai. Le service de réparation a travaillé sur cette mission sur une base de 24 heures.

Le service de radoub le plus long a été celui donné à l'U.S.S. GROUPER (SS214) qui a commencé le 2 janvier et s'est terminé le 2 février. Cette période de temps exceptionnellement longue a été prise en raison de la nécessité de retirer et de réinstaller toutes les cellules des deux stockages principaux. piles.

A la mise en service et jusqu'au 9 septembre 1944, le Repair Officer de l'U.S.S. PROTEUS était le Commandant Robert J. RAMSBOTHAM, U.S. Navy, qui a été remplacé le 9 septembre par le Lieutenant Commandant Warren L. BAILEY, U.S. Naval Reserve. Le nombre d'hommes attachés au service de réparation variait de 355 au moment de la mise en service à un maximum de 504 pendant la durée du navire. gare de Guam, M.I. Des réparations supplémentaires pendant le voyage à Guam ont été effectuées sur sept sous-marins, tandis que des travaux de réparation sur des navires de surface et des activités extérieures en tant qu'unités distinctes étaient au nombre de quarante.

Le 17 mars 1945 à bord de l'U.S.S. PROTEUS, Commandant Eugene T. SANDS, U.S. Navy a assumé les fonctions de Commandant de la Division sous-marine DEUX CENT UN en relève le Capitaine Frank W. FENNO, États-Unis. Marine.

Le 2 juillet 1945 à bord de l'U.S.S. PROTEUS, Commandant Bernard F. McMAHON, U.S. Navy a relevé le Commandant Eugene T. SANDS, U.S. Navy en tant que Commandant de la Division sous-marine DEUX CENT UN.

Le 15 août 1945 à midi, le commandant de la force sous-marine de la flotte du Pacifique, le vice-amiral Charles A. LOCKWOOD, Jr., U.S. Navy, a donné des ordres à l'U.S.S. PROTEUS et le commandant de l'escadron de sous-marins TWENTY se dirigent vers le Japon pour participer à l'invasion, à la reddition et à l'occupation des îles japonaises. Le 16 août 1945 à 7 h 16, l'U.S.S. PROTEUS était en route depuis Guam, M.I. conformément à l'ordonnance ComSubsPac n° 205-45, en compagnie de l'U.S.S. GREENLET (ASR10) et l'U.S.S. DALE (DE353). Les trois navires formaient le groupe opérationnel 17.11 avec le commandant de l'escadron de sous-marins TWENTY en tant que commandant du groupe.

Avant de se mettre en route, du personnel sous-marin expérimenté supplémentaire a été immédiatement envoyé à l'U.S.S. PROTEUS et l'escadron de sous-marins TWENTY des unités de Guam, afin de mettre à disposition le maximum d'équipages de prise pour les sous-marins ennemis capturés en haute mer ou saisis au Japon proprement dit. Tous les officiers et hommes de sous-marins à Guam se sont portés volontaires. Décharger tout le matériel inutile et charger les fournitures, les provisions, les munitions et d'autres nécessités était une entreprise gigantesque à accomplir en quelques heures - mais cela a été accompli avec une efficacité énergétique permettant au navire de quitter Guam dans les délais. Environ 400 tonnes d'engins ont été chargées à bord en l'espace de six heures.

Rendez-vous a été pris à 270 milles au sud et à l'est de Tokyo le 19 août avec la troisième flotte américaine. Le 20 août, le commandant de la troisième flotte a ordonné au commandant de l'escadron de sous-marins TWENTY de l'U.S.S. PROTEUS en tant que commandant. Task Group 35.80 et a formé le groupe en tant que force de soutien composée de vingt-six navires. Six jours sans incident de navigation dans la zone au nord de la latitude 31° Nord et à l'ouest sur la longitude 145° East se sont terminés à 2320 le 26 août à la réception des ordres du commandant de la troisième flotte ordonnant au groupe opérationnel 35.80 de se rendre à un mouillage assigné à Sagami Wan, au large de Honshu, au Japon, préparatoire à l'entrée dans la baie de Tokyo.

Une dépêche au commandant de la troisième flotte a été interceptée à 12 h 00 le 27 août. Il contenait des informations sur un contact d'avion avec un sous-marin japonais battant les couleurs de reddition désignées à la latitude 38°40' Nord, longitude 143°121&rsquo Est. En prévision, tous les préparatifs ont été faits pour que l'un des douze équipages de prise précédemment formés soit prêt pour un départ immédiat. Chaque équipage était composé de quatre officiers et de quarante hommes. Commandant Hiram H. CASSIDY, U.S. Navy, anciennement de l'U.S.S. TIGRONE (SS419) a été désigné comme futur commandant du premier sous-marin japonais rendu. Les officiers attachés à son commandement étaient le lieutenant James H. KING, U.S. _Navy, le lieutenant (junior grade) Clay V. JOHNSON, U.S. Navy, et le machiniste Bernise F. JOHNSON, U.S. Navy. Le commandant de la troisième flotte a ordonné à l'équipage du prix de partir de l'U.S.S. PROTEUS au sous-marin japonais et prendre le commandement. Pendant ce temps, un contact aérien a été établi avec un deuxième sous-marin japonais à la latitude 37°42&rsquo Nord et à la longitude 144°52&rsquo Est avec les couleurs de capitulation flottantes. Un deuxième équipage de prix a été commandé par le commandant de la troisième flotte, le commandant Clyde B. STEVENS, de l'U.S. Navy, anciennement commandant de l'U.S.S. La PLIE (SS309) s'est vu confier la tâche. Les officiers composant le groupe étaient le lieutenant Joseph E. GOULD, U.S. Navy, le lieutenant (junior grade) James A. APPLETON, U.S. Naval Reserve, et l'électricien "J" "D" ELLIS, U.S. Navy. Dans l'heure, les deux équipages de prise étaient en route vers le. sous-marins japonais. L'U.S.S. WEAVER (DE741) a transporté l'équipage du commandant Hiram H. CASSIDY à bord de l'U.S.S. BANGUST (DE739) a transporté l'équipage du commandant Clyde B. STEVEN. Le groupe de travail 35.80 a poursuivi sa route vers Sagami Wan, au Japon.

Le mont Fujisan, sur le continent japonais, portant le cap 320° True, distance 109 miles, a été aperçu à 7 h 10, fuseau horaire, le 28 août 1945. A 7 h 35, le lieutenant japonais T. IWANA HIJAM, pilote, et le lieutenant japonais K. MOTOKI, interprète, étaient reçu à bord par le maître d'équipage. À 1705, l'U.S.S. PROTEUS ancré au quai 31, Sagami Wan, Honshu, Japon.

Le 29 août à 9 h 15, le sous-marin japonais I-400 s'est rendu avec un équipage de prise américain commandé par le commandant Hiram CASSIDY, l'US Navy amarré à quai à bâbord. US Navy, amarré à bâbord et hors-bord de l'I-400.

Le 30 août à 8 h 20, l'U.S.S. PROTEUS et les deux sous-marins japonais se sont rendus en route vers la baie de Tokyo et y ont jeté l'ancre au quai 84 à 14 h 58. Ce mouvement était conforme aux ordres verbaux du commandant du groupe opérationnel 35.80. Sept champs de mines différents ont été passés à proximité dans ce mouvement.

Immédiatement après l'ancrage, trois unités de démilitarisation de la division sous-marine ONE SIXTY ONE, DEUX CENT UN et TW0 CENT DEUX, ont débarqué pour occuper la base sous-marine de Yokosuka, Yokosuka, Japon.

Au cours de toute la croisière de Guam au Japon, un total de 3 650 cartouches de 20 mm, 677 cartouches de 40 mm et 21 cartouches de 5 "/38 ont été dépensées à des fins d'entraînement. Une mine flottante a été détruite par l'escorte U.S.S. DALE (DE353).

Le 31 août à 14 h 45, le navire reprend la route pour changer de poste d'amarrage et se dirige vers le brise-lames de la base navale de Yokosuka dans la lagune de Yokosuka adjacente à la base sous-marine japonaise. L'U.S.S.. PROTEUS était ancré à la proue et à la poupe à 16 h 50.

Le I-400, le plus grand sous-marin du monde, et le I-14 ont accompagné le navire jusqu'à son nouveau mouillage. Un troisième sous-marin japonais, le I-401, a rejoint le groupe à ce moment en tant que prise de guerre japonaise supplémentaire. Le 1-401 a été intercepté en haute mer par l'U.S.S. SEGUNDO (SS398) et remis aux forces de l'escadron de sous-marins TWENTY à bord de l'U.S.S. PROTEUS le 31 août 1945. Avec les ordres du capitaine Lewis S. PARKS, US Navy, commandant général de l'activité sous-marine dans la région de Tokyo, le commandant AC SMITH, l'US Navy avait pris la mer le 31 août et pris en charge le I-401 relever le commandant de l'USS SEGUNDO (SS398), le capitaine de corvette S. L. JOHNSON, U.S. Navy et a amené le sous-marin nippon capturé au port. L'I-401 était le seul des trois sous-marins japonais à avoir été intercepté en haute mer et forcé de rentrer au port tandis que les deux autres se sont rendus.

Le commandant Yokosuka Occupation Force affecté à l'escadron de sous-marins VINGT à bord de l'U.S.S. PROTEUS la mission de démilitariser rapidement tous les sous-marins, torpilles humaines, bateaux porte-torpilles et bateaux suicides à Yokosuka, Shimada et d'autres endroits dans les régions de Sagami Wan - Baie de Tokyo.

L'U.S.S. PROTEUS a été chargé de s'occuper des unités de la flotte et de servir de navire de distribution pour les denrées alimentaires, les vêtements, les magasins de navires et les articles spéciaux pour les prisonniers de guerre rapatriés.

Des travaux consistant en l'entretien et les réparations du voyage ont été confiés aux douze sous-marins américains alors qu'ils étaient amarrés à côté.

Le 4 septembre 1945, dans le brise-lames de Yokosuka, au large de la base sous-marine de Yokosuka, au Japon, à 9 h 55, le capitaine James A. JORDAN, de l'U.S. Navy, a relevé le capitaine Charles N. DAY, de l'U.S. Navy en tant que commandant de l'U.S.S. PROTÉE. Les officiers et l'équipage étaient rassemblés sur le pont du bateau à 9 h 55 pour assister à la lecture des ordres.

Avant le 15 septembre 1945 et pendant leur séjour au Japon, les réparations au cours du voyage et les travaux individuels étaient effectués sur 15 navires différents et des unités distinctes de la flotte par le service des réparations. Cela s'ajoutait à l'attention complète accordée à environ 100 commandes pour chaque sous-marin japonais.

Les devoirs de l'U.S.S. PROTEUS et l'escadron de sous-marins TWENTY dans le cadre de la démilitarisation de la base de sous-marins japonais et de la conversion des trois sous-marins japonais en un standard américain de propreté et de réparation se sont poursuivis jusqu'au 15 septembre.

Au cours de la période allant de l'amarrage dans la lagune de Yokosuka au 15 septembre, et dans le processus de démilitarisation, les activités de plongée suivantes ont été accomplies par l'U.S.S. Officiers et hommes de PROTEUS : (1) Des inspections ont été effectuées sur 33 sous-marins miniatures japonais pour les ogives et les explosifs, (2) Des inspections sous-marines ont été effectuées sur les bouées d'amarrage pour l'U.S.S. SAN DIEGO (CL53), États-Unis PROTEUS, et de nombreux petits navires dans le port, (3) une inspection sous-marine a été faite du 1-372, sous-marin japonais coulé, (4) onze sous-marins japonais miniatures et deux hommes ont été récupérés à des fins de renseignement dans des eaux allant de 30 à 150 pieds de profondeur.

Les plongées, en général, ont été effectuées dans des eaux peu profondes avec un masque facial, un total de 251 plongées distinctes ont été effectuées pour accomplir le travail souhaité.

L'officier responsable de la supervision de tous ces travaux et plongées était le lieutenant James SWANBECK, de l'U.S. Navy. Alors que la responsabilité de la plongée et le travail réel ont été effectués par W. D. HERR, CSF, US. Marine.

Au moment de la mise en service de l'U.S.S. PROTEUS le Département Torpedo était composé de 53 hommes, 5 CTM et les officiers suivants : -
Lieutenant (j. g.) W. J. WAYMAN, U.S. Navy - Officier des torpilles

Ensign W. V. A. CLARK, Jr., Réserve navale des États-Unis - Surintendant de la boutique, Torpilles électriques.

Torpedoman A. 0. TORKILDSON, U.S. Navy - Chef d'atelier, Torpilles à vapeur

Torpedoman J.C. WIEGMAN, États-Unis. Marine - Shop Superintendent, Tubes lance-torpilles

La révision réelle des torpilles à vapeur a commencé le 27 mars 1941 et a été maintenue de manière continue jusqu'au 14 août 1945, sauf pendant les périodes où le navire était en route. La révision des torpilles électriques a commencé à petite échelle en avril 1944. Au cours de la période allant de mars 1944 à août 1945, un total de 1 296 torpilles différentes a été manipulé par l'U.S.S. PROTÉE. 1 161. les torpilles ont reçu des révisions complètes et 910 torpilles de guerre ont été chargées à bord des sous-marins pour les patrouilles de guerre. Des torpilles ont été chargées sur ou à partir de 83 sous-marins différents. 218 torpilles d'exercice ont été tirées.

Au cours de la période initiale d'"entraînement au radoub" en mars et avril 1944, le : U.S.S. PROTEUS, a révisé 71 torpilles à vapeur. Un sous-marin a reçu une charge complète de tirs de guerre à vapeur et 9 torpilles d'exercice à vapeur ont été tirées. Cinq torpilles d'exercice électriques ont été tirées avec de mauvais résultats, deux ont été perdues.

Pendant les 7 mois, l'U.S.S. PROTEUS était à Midway, 466 torpilles ont été entièrement révisées. Un programme de tirs d'exercice intensif a été effectué, 94 torpilles à vapeur et 40 torpilles Mark 18 ont été tirées à la fois pour l'entraînement sous-marin et à des fins d'essai de torpilles. La révision des torpilles Mark 18 a été placée sur un pied d'égalité avec les torpilles à vapeur en août, lorsque la première pleine charge de torpilles électriques a été chargée à bord de l'U.S.S. PAMPANIT0 (SS383).

L'atelier de réparation de tubes lance-torpilles sous la direction du torpilleur J. C. WEIGMAN, de l'U.S. Navy a effectué des radoub complets de tubes sur tous les sous-marins entretenus par l'U.S.S. PROTÉE. Un programme de modification des volets a été réalisé à cette époque avec un succès considérable.

Le 1er septembre 1944, le lieutenant W. J. WAYMAN, de l'U.S. Navy, fut relevé de ses fonctions d'officier torpille par le lieutenant (jg) W. V. A. CLARK, Jr., de la Réserve navale américaine. A cette époque, le département se composait d'environ 80 hommes.

Pendant les six mois, l'U.S.S. PROTEUS était à Guam, MI., 537 torpilles ont reçu des révisions. Des torpilles ont été chargées ou retirées de 45 sous-marins différents. 43 coups de vapeur et 13 coups d'exercice électriques ont été tirés.

A Guam, l'U.S.S. PROTEUS a reçu à bord un projet d'armes spéciales qui opérait dans le cadre du département Torpedo. Composé à l'origine d'un officier et de cinq hommes, ce projet s'est continuellement étendu jusqu'à ce qu'à la fin de la guerre, cinq officiers et vingt et un hommes soient employés. Cette unité a fourni des armes spéciales et réalisé un programme de formation pour tous les sous-marins et annexes de la région de Guam. Plus de 300 unités d'armes spéciales ont été chargées à bord de sous-marins.

Les opérations se sont déroulées avec difficulté à Guam. À son apogée, le département Torpedo se composait de 121 hommes travaillant en trois équipes pour obtenir un rendement maximal. La révision et la manipulation des torpilles ont été constamment entravées par la perte d'espace d'exploitation impliquée dans le maintien du projet d'armes spéciales, également avec le grand nombre de sous-marins imbriqués à côté et les conditions de surpeuplement à bord de l'appel d'offres lui-même. À certains moments, plus de 50 % du personnel des torpilles était sous traitement médical pour des éruptions cutanées alors que le navire était sous les tropiques.

Les pertes d'exercice au cours de la période allant de mars 1944 à août 1945 étaient de 4,8%, y compris plusieurs torpilles perdues lors des premières opérations d'entraînement en raison de conditions météorologiques extrêmes. Moins de 2 % des tirs d'exercice étaient erratiques.

Des informations complètes disponibles le 15 septembre 1945 indiquent que sur les 910 torpilles de guerre chargées à bord des sous-marins pour les patrouilles de guerre, 350 ont été tirées pour 132 coups. Cela a entraîné le naufrage de 56 navires ennemis et l'endommagement de 9 autres.

Après l'arrivée des U.S.S. PROTEUS à Yokosuka, au Japon, le 31 août 1945, le personnel du département des torpilles s'est engagé dans l'analyse de torpilles japonaises et d'autres articles de munitions sous-marines japonaises.

Désarmé et mis en service le 26 septembre 1947, en tant que navire station, il a fourni un service vital à la base sous-marine de New London jusqu'en janvier 1959. Le 15, il est entré dans le chantier naval de Charleston pour être converti en un appel d'offres pour les sous-marins de missiles balistiques de la flotte Polaris.

Le Proteus a été placé dans Dry Dock 1, l'énorme navire remplissant presque le quai. Les 8 et 9 juin 1959, la coque a été tranchée, coupant le navire en deux. L'extrémité arrière du navire a été scellée et le quai a été inondé. La section arrière a ensuite été soigneusement mise en place pour laisser de la place au bouchon de quarante-quatre pieds.

L'un des problèmes d'ingénierie les plus difficiles rencontrés concernait la dilatation thermique et les contraintes résultantes dans la coque lors du soudage de la nouvelle section de coque. La nouvelle section était faite de HY80, l'acier à haute résistance utilisé pour la coque sous pression des sous-marins modernes. Il s'agissait de la première expérience du chantier avec le HY80, qui s'est étendu avec des changements de température à un rythme différent du reste de la coque. Les problèmes de dilatation et de contraction thermiques ont été résolus en maintenant le navire aussi près d'une température constante que possible. Cela a été fait en utilisant un système d'arrosage spécial qui a pulvérisé de l'eau pour refroidir la coque pendant la journée, et en peignant les ponts du navire en blanc pour réduire l'élévation de température sous le soleil brûlant, le soudage a été effectué la nuit pendant les heures les plus fraîches.

En juin 1960, les travaux sont terminés. Le Proteus part pour des essais en mer le 6 juillet 1960.

Au cours des deux années suivantes, elle a terminé 38 réaménagements de sous-marins de missiles balistiques de la flotte, pour lesquels elle a reçu la mention élogieuse de l'unité de la marine. De retour à Charleston pour une révision en 1963, le 2 janvier 1964, il reprit ses opérations à Holy Loch pour fournir un soutien et des réaménagements aux sous-marins de missiles balistiques de la flotte de l'escadron de sous-marins 14.

Le 24 février, Proteus arriva à Rota, en Espagne, pour établir le deuxième site de ravitaillement outre-mer pour les sous-marins de missiles balistiques de la flotte, retournant à Holy Loch le 12 avril. Le 29 juin elle a fait escale à Charleston et le 16 octobre était en route à Guam.

En arrivant au port d'Apra le 29 novembre 1964, il établit le troisième site de ravitaillement à l'étranger pour les sous-marins de missiles balistiques de la flotte - son premier client SNLE dans le Pacifique était le Daniel Boone. Près de 19 ans plus tard, Proteus était à nouveau dans le secteur du soutien aux sous-marins à Apra Harbour, Guam.

Histoire du Dictionnaire des navires de combat américains. Complétée

Elle a continué à opérer à Apra Harbour et dans le Pacifique pendant les sept années suivantes, prenant une pause de cinq mois pour une révision automatique en 1968 - relevée par Hunley (AS-31).

En 1971, après une brève visite de R&R à Pearl Harbor, Proteus s'est rendu à Mare Island pour une révision complète, y compris une importante mise à niveau de la propulsion. Le shake-down a été effectué à partir de Pearl Harbor, et après une escale de R&R à Sydney en Australie, Proteus est retourné à Apra Harbour pour l'échange désormais routinier avec Hunley (AS-31).

L'échange a été achevé à la mi-janvier 1973, et Proteus a repris ses fonctions - ne s'attendant à aucune interruption significative jusqu'à la date prévue de son départ (et de sa retraite) en 1978. Lorsque Saigon est tombé en 1975, des milliers de Vietnamiens ont fui leur pays, et beaucoup ont fait la traversée à Guam - environ 100 000 d'entre eux. Dans une entreprise massive appelée " Opération Nouvelle Vie " - chaque individu valide qui pouvait être épargné était " volontaire " pour aider à fournir des installations pour prendre soin de cette " raz de marée " de l'humanité. Dans le cadre de cet effort - plus de 1 000 officiers et hommes de Proteus ont travaillé avec le personnel de construction de Seabee pour ériger la ville de réfugiés "Tent City" sur Orote Point, Guam - ne laissant qu'un équipage réduit d'individus triés sur le volet pour veiller à sa sécurité comme ainsi que de gérer les urgences des bateaux qui se trouvaient à bord. Mais pour cette semaine, Proteus était hors d'affaire comme d'habitude - pour laquelle le secrétaire de la Marine a décerné à Proteus sa deuxième mention élogieuse d'unité méritoire en 1975 et elle (avec d'autres unités de la Marine participantes) were awarded the first award of the Navy Humanitarian Service Medal (established by Executive Order January 1977 for actions beginning 1 April 1975).

In 1976 Protée received her third consecutive Engineering "E" and second Humanitarian Medal for Typhoon Pamela Disaster Relief and the Battle Efficiency "E" in 1978. That year, Protée was sent to overhaul at Long Beach Naval Shipyard rather than the expected retirement and decommissioning.

Upon returning to Guam in May 1980, after a visit to Mazatlan, Mexico, Proteus resumed refit duties for the remaining SSBNs in the western Pacific. Polaris system support continued until the last SSBN - the Robert E. Lee, departed Guam in July 1981. Proteus then embarked on a major conversion to general fleet support, culminating in a deployment with the Seventh Fleet to the Indian Ocean. The ship supported submarines and surface ships at Diego Garcia, then visited Fremantle, Western Australia, and Subic Bay before returning to Guam in April 1982. The Secretary of the Navy awarded Proteus her third Meritorious Unit Commendation for service in support of the Seventh Fleet. In October 1982, Proteus again departed Guam to provide support to Seventh Fleet ships operating in the Pacific. Following a three month fleet support period at Subic Bay, the ship made a port call at Hong Kong before returning to Guam. During the deployment, Proteus was the recipient of her second consecutive Golden Anchor award and Battle Efficiency "E".

During 1983, Proteus departed Guam in April for a three month deployment to Subic Bay for fleet support and upkeep of units operating in the Pacific and Indian Oceans, returning to Guam in late June. Proteus again deployed to Subic Bay in September to conduct fleet support and upkeep, returning to Guam in December.

On 31 January 1984, Proteus celebrated her 40th birthday, which was marked by a solemn ceremony presided over by the Archbishop of Guam. On 14 May, Proteus departed Guam on an extended deployment to the Indian Ocean. The ship visited Singapore en route to Diego Garcia, and Fremantle and Darwin, Australia, during the return voyage to Guam, arriving at Apra Harbor on 12 October. During 1984, Proteus received her fourth consecutive Battle Efficiency "E" and Golden Anchor award.

From January to July 1985, Proteus underwent the first phase of incremental overhaul, including three months in floating dry-dock, at the Naval Ship Repair Facility, Guam. During overhaul, the ship continued to render logistic and repair support to submarines stopping at Guam, as well as Tiger Team support to submarines in other locations. Proteus departed Guam on 3 July, 1985 for Subic Bay and Hong Kong, returning on 31 August. Following this deployment, Proteus was awarded a second consecutive Engineering "E" and an unprecedented fifth consecutive Golden Anchor award -- the latter was presented personally by the Commander in Chief, U. S. Pacific Fleet, in January 1986.

Proteus tending subs in Chinhae, Republic of South Korea
Picture courtesy Nathaniel J. Farmer
Proteus deployed again on 12 February 1986, spending four weeks in Subic Bay, paying a short port call at Hong Kong, and then proceeding to Chinhae, South Korea, for a three week stay that featured logistic and repair service to six submarines. Following return to Guam on 3 April, Proteus hosted the first western Pacific Trident SSBN refit and crew exchange when the USS Georgia (SSBN 729) moored alongside in outer Apra Harbor from 30 April to 10 May, 1986. Throughout the summer and early fall of 1986, Proteus provided repair and logistic support to submarines visiting Guam. Additionally, from July to October, the ship underwent the second phase of incremental overhaul.

During these "post boomer" years - Proteus used this alternate crest and motto.
Crest Courtesy James Sumner
In 1987 and 1988, Proteus deployed to Chinhae, Subic Bay, Hong Kong, and Sasebo and Yokosuka, Japan, in support of submarines operating in the western Pacific. The ship won the Battle Efficiency "E" in 1988, and completed the third phase of incremental overhaul at the Naval Ship Repair Facility, Guam.

In January 1989, Proteus celebrated 45 years of service to the U. S. Navy with an all hands picnic at Polaris Point Beach, Apra Harbor, Guam. In March, Proteus got underway for a spring deployment. The first stop was Hong Kong, and then it was on to Chinhae, where Proteus continued her mission with upkeep provided to submarines and surface units of the Seventh Fleet. The cruise continued with port calls at Sasebo, Pattaya Beach, Thailand, and Subic Bay. In September and October, 1989, the ship visited the Marshall Islands, New Guinea, and Cebu in the Philippines.

From March to June of 1990 and 1991, Proteus made western Pacific cruises and visited Hong Kong, the Philippines, and Japan. Home only three weeks from her most recent deployment, Proteus was called away to help in the relief effort following the eruption of Mount Pinatubo in the Philippines. Operation Fiery Vigil saw the crew digging out facilities both on Subic Bay Naval Base and the nearby town of Olongapo. The ship returned to Guam on 15 August, 1991.

Proteus made her final voyage in April and May of 1992, sailing to Australia where the ship made port calls at Sydney and Brisbane and participated in the Coral Sea festival (Third picture from top and below).

The ship was inactivated at Apra Harbor, Guam, on 11 July, 1992. Proteus proceeded to Bremerton, where she was decommissioned and stricken in September 1992.

In 1994, Proteus was re-instated as IX 518 - Berthing Auxiliary - and provided berthing, messing and workspace for ships' crews undergoing overhaul at Bremerton. The first ship to benefit from IX-518's facilities was the USS Nimitz (CVN-68) (29 January 1994 to 20 August 1994), followed by USS Carl Vinson (CVN-70). Carl Vinson's historical record from her overhaul period (12 January 1997 to 12 September 1997) noted: "The Avionics and Armament Divisions (IM-3) relocated the Calibration Laboratory to submarine tender Protée (AS-19), which had been decommissioned on 30 September 1992 and occupied a nearby berth. Taking advantage of the tender included completely calibrating two jet engine test facilities". Proteus served in this capacity for another five years - until September 1999 when she was once again placed out of service, and stored at Suisun with the MARAD ghost fleet.

December, 2007 proteus was broken out of the reserve fleet as Suisun, and towed to Esco Marine, Brownsville, TX - where she was scrapped, work being completed in February, 2008.

When Proteus was recommissioned in 1960 - the crew adopted the motto: "Prepared, Productive, Precise. Another word can easily be added to sum up the history of the Old Pro: Proud

History from 1973 - 1992 updated and completed by:
H. A. Oliver III, CAPT USN (Ret'd) CO PROTEUS - 7/84 to 10/86.
The information was taken from his Change of Command program, (10 November, 1986) and the Inactivation Ceremony program (11 July, 1992) - and we are grateful to him for providing this history.

Information from 1992 - 1994 here provided by Randy Guttery, taken from the official records of USS NIMITZ and USS CARL VINSON, and supplemented by Ben Cantrell, aboard IX-518 1992-1999. More info from Ben Cantrell is on IX-518s page - link below.

Holy Loch, Scotland 1961 - first overseas refit of an SSBN Extraordinary picture of Proteus and Patrick Henry (SSBN 599) transferring a missile in that first re-fit in Holy Loch. The missile handler (the white tube-like object being lifted by Proteus' missile crane) is fitted and locked onto the submarine - so that ships' motions don't effect alignment of the missile in-to or out-of the tube. The missile handler contains it's own internal hoist that actually raises and lowers the missile in and out of the Submarine's launch tube(s). There is a more common black and white picture taken within minutes of this very hard to find color picture -- Our Thanks to Frank Cantrell for digging this one out.
USS Proteus in Apra Harbour, 1945 - Memorial Service being held for President Roosevelt. War-time Apra Harbor in the background. The Pacific Daily News, Guam


Click here for more pictures of the -> USS Proteus AS 19 2006 Reunion

For those interested in following their old ship after she was retired from the Submarine Service --
IX-518 (Ex-Proteus AS-19) from 1992 through 1999.
More USS Proteus History, Pictures and
Click here for Proteus' Page 2


Scholla: Thus Forms the Mosaic January 19, 1945

Gradually the history of early Berks is being rounded out and the picture is taking form. Bit by bit we are recapturing the story of the past, even as the present is creating new history day by day. The latest contribution to come to our attention is the discovery by Dr. Adelaide Fries, archivist, of Winston Salem, N.C. that the Freeburg settlement of that state was originally settled by Moravians who left the Heidelberg settlement in Pennsylvania to take up new homes in North Carolina.

The story of the evolution of this discovery is an interesting chapter in and of itself. Last summer the tiny congregations of the Union Church of North Heidelberg celebrated their 200th anniversary of the founding of their church by the Moravian Brethren in 1744. In connection with their celebration the committee of the present congregations published a pamphlet containing the translations of the burial records of the old colonial church. The pamphlet found its way into the archives in Winston-Salem, N.C., where Dr. Adelaide Fries is librarian. The whole subject of the little church in North Heidelberg was a matter of deep concern to this scholar, for she had just published her “Road to Salem”, a diary-story about Catherine Antes, who had attended services in North Heidelberg before her family moved to North Carolina. Like the true scholar that she is Doctor Fries scanned the story told in the pamphlet and examined the names of the early burial lists which heretofore existed only in the German language.

There she found many names which are duplicated in the graveyards of the Freeburg Moravian settlement near Winston-Salem, N.C. Then she understood the controversy which she had found in the old records of the Freeburg congregation in which many of the members wanted to name their community Heidelberg. It was to be in honor of their home settlement in old Berks. The Heidelberg party was not successful, however, in having that name given. So much for the history as it concerns North Carolina.

What does it mean to Berks? Simply this , it goes a long way to disprove an old belief that the Moravians of Heidelberg migrated to Ohio, en masse, thus enfeebling the congregation to the point where the Reformed and Lutheran churches assumed the administration of the church property. Through another source it has been learned that some of the original Heidelberg families moved to Graceham, MD. this knowledge, too, came to us through the publication of the translated burial records published during the 200th anniversary. Perhaps some of the older families did move to Ohio and other points West but we have found that the trek was also to the South.


Voir la vidéo: Un Mois en Enfer - 17 Janvier 1945 - La Bataille des Ardennes en Province de Luxembourg (Août 2022).